J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LES ÉNERGIES DES SOLSTICES ET DES ÉQUINOXES



Question : concernant les énergies qui se génèrent aux équinoxes et aux solstices, pouvez-vous nous donner des exercices, des méditations ou des rituels à pratiquer pendant ces jours?

Il est très difficile de vous donner un rituel qui soit universel pour l’utiliser à ces époques-là. Traditionnellement, il y a toutes les méditations qui peuvent fonctionner. Mais, si ce que vous voulez est véritablement opérer une transmutation énergétique, ce qui est possible parce qu’à ce moment-là, le zodiaque arrive dans une certaine position qui permet la chose. Alors-là, on parle d’un niveau supérieur où cela dépend de votre nature et de votre degré de développement.

Ainsi, par exemple, lorsqu’il y a pleine lune, il y a ceux qui la supportent très mal, qui deviennent de plus en plus malades, il y a ceux qui se mettent en méditation pour capter davantage l’énergie solaire, ceux qui font des opérations magiques, ceux qui font des rituels, et ceux qui font autre chose. Chacun utilise l’énergie selon ses moyens et à sa façon.

Pour les équinoxes et les solstices, c’est exactement pareil. La méthode d’approche dépend de ce que vous voulez faire avec cette énergie. C’est pourquoi les ordres qu’existent dans la Terre (religieux, ésotériques, cabalistiques, initiatiques, etc.) sont si différents les uns des autres. Parce que chacun utilise l’énergie de forme différente.


MÉTHODE POUR RECEVOIR LES ÉNERGIES RÉGÉNÉRATRICES



Si vous voulez absorber le prana très intense, régénérateur et initiatique qui vient directement du cœur de Shamballa (qui à son tour vient du soleil) vous pouvez simplement faire un jeûne comme je l’ai indiqué, des ablutions profondes, préparer une pensée neutre, un mental tranquille, et passer à la communion avec la Hiérarchie. Vous pouvez célébrer cette communion par une méditation profonde selon la méthode que vous pratiquez déjà pour certains, ou en allant à une messe dite spécialement à ce moment-là.

(Dans une autre conférence, Pastor a donné plus de détails pour absorber cette énergie régénératrice, voir méthodes occultes pour capter de l’énergie.

Et même si la messe religieuse peut paraître démodée, dans un aspect occulte, elle fut originellement établie pour permettre que le peuple puisse recevoir certaines énergies initiatiques pour leur évolution, voir le côté occulte de la messe.

Malheureusement, l'ignorance a fait que les célébrations solaires faites dans le passé disparaissent, or l'humanité doit revenir à célébrer les solstices et les équinoxes pour renouer avec le prana solaire et ainsi ne pas être malade le reste de l'année. En attendant, vous pouvez faire votre propre messe pendant votre méditation.)

Si vous êtes chez vous, pratiquez une méditation et surtout faites une communion. Pour cela, prenez un morceau de pain qui ressemble à une hostie, un verre de vin ou d’eau, consacrez-les à la manière d’un religieux, en faisant le signe de croix et en disant « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». Même si vous n’êtes pas catholiques, vous devez tirer parti des énergies qui sont actives et en présence actuellement dans le monde en les utilisant. Puis récitez le Notre Père ou la Grande Invocation ou toute autre prière suffisamment universelle et mettez-vous en méditation.

(Dans l’eucharistie, la consécration est l’action qui transforme le pain et le vin dans le corps et le sang de Jésus-Christ. En général ceci est considéré symbolique, mais comme vous pouvez voir, dans un aspect plus occulte, le rituel sert pour véritablement intégrer les énergies christiques – lesquelles sont filtrées et attenues pour que les humains communs puissent les assimiler sans danger – de même, la prière est une clé vibratoire qui permet d’entrer en contact de manière subtile avec la Hiérarchie blanche.

Pourquoi il est nécessaire de faire tout ce protocole ?

Parce que dans son état actuel de développement, la plupart des humains ne peut pas atteindre, de façon naturelle, un état élevé de conscience qui leur permette de se syntoniser instantanément avec les énergies de la Hiérarchie, et c’est pour cela que les Maîtres ont instauré ses moyens qui sont pour ainsi dire, des « plateformes » pour faciliter aux humains pouvoir entrer en contact avec la Hiérarchie. Je détaille un rituel donné comme exemple dans que faut-il faire avant de commencer une méditation ?)

À la fin de cette méditation, prenez ce qui représente l’hostie, en tant qu’image, présentez-la dans l’axe du soleil (n’oublions pas que c’est une fête solaire) laissez l’énergie descendre, et ensuite absorbez la chose, recueillez-vous quelques instants et tout est fini.

Vous pouvez aussi présenter tous les enfants qui sont nés avant ce moment-là, c’est le meilleur baptême en fait. Lorsque vient le solstice, présentez tous les nouveau-nés à leur Père originel, le Dieu solaire, trempez-les dans sa lumière, et ce sera un vrai baptême.

Quoi dire encore sur le solstice, si ce n’est qu’il exerce en l’homme une véritable mutation alchimique. C’est pourquoi, à ces époques-là, il est préférable de jeûner quel que soit le travail que l’on veut faire. Il faut permettre au corps de se nettoyer complètement pour pouvoir se régénérer.

Si l’on n'est pas vide de toutes pensées morbides, négatives et de toute nourriture encombrante qui alourdissent les vibrations, l’opération ne sera pas très bonne. Il faut que l’individu soit nu comme au jour de sa naissance, et qu’il n’y ait en lui que le souffle, rien d’autre, et qu’il passe à l’action.


MÉTHODES POUR DES TRAVAUX ÉNERGÉTIQUES PLUS ÉLEVÉS


Pour faire un véritable travail plus occulte, il faut passer aux opérations que vous nommez équinoxiales ou solsticiales. Pour ces opérations, vous ne pouvez pas vous y prendre n’importe comment, car lorsque l’on fait une telle opération, il y a convocation d’Êtres supérieurs, (parce que lorsqu'on invoque une énergie, au même temps on invoque l’être qui envoie cette énergie, ceci est dû au fait que dans l'Univers, toute énergie est associée à une hiérarchie des êtres et vice-versa).

Il faut donc préparer un lieu et si possible choisir un lieu qui soit déjà en tant que forces telluriques positives ou au moins neutres. (Voir construire en fonction des énergies telluriques)

Il faut aussi s’assurer que tous les membres soient bien orientés, dans le même sens et qu’ils aient une certaine carrure spirituelle, car il n’y a rien de plus pitoyable que de voir des rituels s’effectuer avec une jambe plus courte que l’autre. C’est ce qui se passe, quand vous ne pouvez pas vous assurer de la carrure spirituelle de tous les opérateurs. Lorsque vous faites un rituel, vous développez, vous créez une véritable entité (un égrégore) qui est la synthèse de tous les gens en présence. Si les individus sont plus ou moins en adéquation avec le plan, avec l’énergie, l’entité va être harmonieuse. Mais s’il ya de grandes différences, l’entité créée va être boiteuse.

De toute façon, la note vibratoire sera la moyenne de tous les gens en exercice. C’est pour cette raison que plus la stature spirituelle des individus en présence est d’un certain degré initiatique, moins vous avez à faire d’effort pour convoquer, pour faire un travail initiatique, ou une opération équinoxiale.


Donc vous voyez qu’universellement on ne peut pas donner une technique. Il faut au contraire sectionner d’après les niveaux et les degrés vibratoires.

Si pendant longtemps, tout ce qui est initiatique s’est déterminé par deux aspects, l’intérieur et l’extérieur, ordre initiatique et religion (la religion n’étant que le cercle extérieur du temple initiatique) c’est bien parce que le fonctionnement de tous les travaux initiatiques dépend du degré de développement des assistants. On ne peut pas faire autrement.

Un véritable rituel équinoxial effectué par des gens qui n’auraient pas encore le développement nécessaire, ne serait pas forcément dangereux, mais il pourrait déranger vibratoirement les individus. Si le Maître de cérémonie n’est pas assez fort pour faire un peu la balance, l’énergie reçue à ce moment-là, pourrait propulser un individu dans des expériences pour lesquelles il n’est pas prêt, ou vers des épreuves qui ne lui apporteraient que des problèmes, parce qu’il ne pourrait admettre l’initiation cachée derrière celles-ci.

Il faut toujours être prudent lorsque l’on veut donner des méthodes, c’est pourquoi publiquement je dirais simplement : méditez et faites un rituel qui ressemble à une messe. Lorsqu’il y aura un groupe suffisamment développé, nous pourrons passer à l’élaboration d’une technique qui, en fait, est très ancienne, mais il faut pour cela que se crée un véritable groupe qui puisse constituer une “aura” de protection sur les assistants, car le peuple, quel qu’il soit, peut assister à un rituel, même de grande envergure, dans la mesure où il y a un groupe suffisamment puissant, suffisamment conscient, qui va recevoir pleinement l’onde, et qui va savoir comment la transmettre, pour que l’assistance ne soit pas heurtée ou abîmée par l’onde.

Ce groupe représente à ce moment-là un relais. En Égypte, la chose était grandement pratiquée, le peuple entier pouvait entrer dans les temples, mais toujours avec un décalage par rapport au véritable rituel.

Je ne voudrais pas que vous vous sentiez rejetés lorsque je dis ces choses, et que vous pensiez finalement que les Maîtres et les Dieux font de la sélection. Il ne s’agit que de la sécurité de l’être humain. Lorsque vous entrez dans une installation où l’on pratique la science nucléaire, vous devez suivre le règlement et vous munir d’une combinaison spéciale. Il en est de même lorsque vous êtes face à face avec cette énergie primordiale. Si votre corps énergétique, votre corps astral, votre aura ne sont pas assez forts, comme Icare, vous allez être brûlés, vous allez être détruits à l’approche du rayonnement.

C’est pourquoi, tout ce qui est célébration de l’équinoxe et du solstice, reste le travail des initiés, et ceci, non que le peuple n’en vaille pas la peine, mais parce qu’il ne saurait pas travailler avec cette énergie.

En spiritualité il ne faut pas être ambitieux et vouloir aller très haut très vite. Il faut être conscient et reconnaitre son état actuel de développement, admettre ses limites, et passer à l’action, au service, au dépouillement, au détachement, pour avancer.


LIEUX CONSACRÉS


Mais pour revenir à la question, il y a des lieux qui existent encore à l’heure actuelle, et que vous pouvez utiliser pour faire ces fêtes et ces opérations. Il est important de revenir sur les lieux utilisés autrefois, parce qu’ils ont une mémoire vibratoire, ce sont des lieux qui ont déjà un cordon vibratoire, un cordon ombilical avec l’égrégore, ce sont des lieux où les énergies, certains esprits, certaines des hiérarchies appelées à ce moment-là, y travaillent et y résident, et protègent donc le lieu, car autrefois les initiés faisaient pour l’éternité. C’est ainsi que ces lieux passeront toujours à travers les catastrophes, à travers les cataclysmes, ou à travers les guerres, parce que des hiérarchies sont là et veillent.

Elles ne veillent pas spécialement sur le lieu, mais leurs présences créent une aura de protection pour le lieu, et pour tous les habitants qui sont autour. Donc, utilisez ces lieux qui existent, vous en avez partout dans le monde. Cependant, ne pratiquent pas les anciens rites qui ont été pratiquées dans le passé, mais les nouveaux. Ceci est dû au fait que l'humanité évolue et qu’elle utilise des énergies chaque fois de plus en plus intenses (les initiés sont des humains qui se sont avancés à l'évolution que suit toute l'humanité). C’est pour cela que les rituels changent selon les époques, pour s'adapter à ces niveaux vibratoires plus élevés. Donc, allez à ces endroits, mais pratiquez les nouveaux rituels que vous avez reçus.

Pastor (guide spirituel, 06.12.86)


Il est intéressant de constater que de plus en plus, les gens vont à des sites archéologiques importants pour célébrer ces dates. Cependant, ces réunions semblent plus des festivités touristiques que des rencontres spirituelles. Chacun fait son activité. Il n'y a pas de véritable rencontre. Certains groupes pratiquent leurs anciens rites que comme nous avons vu, ils ne sont plus appropriés. Beaucoup de personnes vont par curiosité sans savoir quoi faire, et avec le vent, le bruit et les gens, il est difficile de faire une méditation. Il reste encore un long chemin pour que ses réunions deviennent vraiment sacrées. Il faudrait aller avec la même attitude que lorsque l’on assiste à la messe du Nouvel An, par exemple.

_  _  _


Comme le lieu est secondaire et le plus important est la communion, je vous recommanderais de mieux rester chez vous, mettez l'étoile de David pour neutraliser toute énergie tellurique négative (voir comment se protéger des mauvaises énergies telluriques ?). Et faites votre méditation et messe dans un environnement plus accueillant.

LES LANGUES SACRÉES



Lorsque l’on considère des langues fortes anciennes et surtout des langues qui ont une résonance vibratoire (comme par exemple le sanskrit ou l’hébreu) celles-ci sont une forme de cristallisation primordiale du Verbe créateur (le son originel utilisé par Dieu pour créer le monde).

(Ce qui ne veut pas dire que la civilisation qu’utilise cette langue est très spirituelle, avancée ou sacrée, mais que ces pères fondateurs étaient de grands initiés qui ont transmis le pouvoir de leurs connaissances dans leur langue.)


L’ANCIEN HÉBREU

Ainsi dans l’alphabet hébraïque, il faut savoir que chaque ère correspond à une lettre, que chaque lettre émet une énergie, que cette énergie correspond aussi à une planète, ou plus loin hors du système solaire à une étoile (comme par exemple Sirius), ou à une autre galaxie, de façon que chaque lettre est adombrée par une énergie évolutive.


(Les Anciens sages hébreux ont structuré leur alphabet, pour que chacune de ses lettres soient en correspondance avec les principales énergies cosmiques reçues par la Terre. Ceci dans le but de pouvoir les utiliser dans un aspect plus occulte pour faire de la magie, des invocations, des talismans et autres usages de l’énergie.)

Chacune de ces lettres est en correspondance avec l’énergie qui va conditionner la destinée d’une ère et le développement de l’humanité qui est attendue sur la Terre dans cette ère, le type d’évolution. Si par exemple, on passe à une ère de dévotion (comme dans le moyen Âge), ou si on passe à une ère mentale (comme dans les Temps Modernes) ou à un autre type.

La lettre est l’instrument, ce qui ne veut pas dire que la lettre a un pouvoir en elle-même. La lettre a un pouvoir parce qu’elle est la forme cristallisée du verbe divin qui s’est démultiplié en une multitude de sons.

Au début était le Verbe (Jean 1:1), puis ce Verbe a donné lieu à différents sons qui sont équivalents aux énergies originelles (ce qu’en ésotérisme on appelle les sept rayons) et ces énergies se sont à nouveau démultipliées pour donner toute une gamme des énergies les plus diverses. Mais si l’on analyse cela par la puissance de la parole, de la langue et de la lettre, il y a donc le verbe, puis démultiplication du verbe pour un certain nombre de sons, qui puis, par phénomène de cristallisation, vont devenir des lettres.

C’est pour cela que ce genre de lettre est non seulement un son mais aussi un symbole. C’est parce que le son sacré est émis, parce que la lettre n’est pas simplement une lettre, elle est aussi un symbole comme l’est le pentacle ou le pentagramme, etc. C’est pourquoi les lettres hébraïques sont capables de provoquer la venue de certains anges, de certains archanges ou de certaines énergies, certains êtres venus des tréfonds de la terre que l’on pourrait appeler démoniaques parce qu’ils sont très difficiles de nature, très difficiles à interagir avec eux, parce qu’ils n’ont aucun discernement.

Pourquoi est-ce que dans les rituels de la kabbale on met aussi des lettres ?


Exemple d'un talisman élaboré avec des lettres hébraïques.

Parce que ces lettres dans un aspect occulte sont aussi des symboles. Seul le symbole est capable d’être manipulé pour l’évocation ou l’invocation. Ce qui ne veut pas dire que toutes les lettres sont des symboles. Essayez de faire une invocation avec la lettre b ou c de l’alphabet occidental, et vous verrez qu’aucune invocation est possible, parce que ces lettres ne sont pas des symboles, et c’est d’ailleurs pour cela que l’homme peut parler sans danger.

(L´homme peut aussi parler l’hébreu et d’autres langues « sacrées » sans danger parce qu’il faut des connaissances précises de comment prononcer les sons et le rituel que les accompagne pour faire les invocations.)

La magie qui peut-être faite avec les langues sacrées est maintenue secrète parce que si déjà, lorsque l’homme dit quelque chose de négatif, il suffit de la noirceur de sa pensée, pour que sa parole ait une certaine force. S’il y avait en plus la puissance du verbe où irions-nous ?

Il n’y aurait plus de Terre depuis bien longtemps. C’est pour cela que l’homme a perdu temporellement le pouvoir du Verbe. C’est ce que symbolise l’écroulement de la tour de Babel. (voir explication ésotérique de la tour de Babel)

Pastor (guide spirituel, 25.06.89)


Je me permets d’énoncer cette information publiquement, parce que pour faire ce genre d’invocation, avec les lettres hébraïques, il faut avoir les clés de la cérémonie qui sont jalousement gardées dans des Loges secrètes par des inities. Ce n’est pas parce que vous dessinez et prononcez une lettre hébraïque qu’un ange ou un démon vont apparaitre. Il faut avoir les clés, autrement, le symbole utilisé par le profane n’a aucun pouvoir.

Et c’est très bien ainsi, parce que sinon, comme l’a dit Pastor, les hommes en feraient un très mauvais usage. Beaucoup invoqueraient des entités maléfiques pour satisfaire ses désirs égoïstes, et en faisant cela, ils courraient à leur perte. Sur un de ces hommes, le Mahatma Kuthumi dit :

« Si seulement tu pouvais écouter la lamentation qu'un d'eux vient à peine de faire, en raison des résultats agonisants des armes empoisonnées qu’il a utilisé avec l'aide d'un sorcier. Opprimé moralement, par sa propre impétuosité égoïste. Se pourrissant physiquement par les maladies engendrées par les gratifications animales qu’il a arrachées avec l’aide d’un « démon ». Derrière lui, une triste liste d’opportunités gaspillées. »
(Lettres Mahatma 59, p.340)

Mais même invoquer les anges, n’est pas dépourvu de danger. L’ange est certes un être de lumière, un être d’amour, mais il est aussi et surtout un être de puissance. L’ange peut émettre une incroyable quantité d’énergie et les humains ne peuvent pas invoquer les anges pour faire des travaux énergétiques sans d’abord prendre de grandes précautions, autrement ils risquent d’être brulés parce que l’énergie de l’ange est relié avec l’énergie solaire. (Je le détaille dans relation : disciple-anges-chakras)

C’est pour cette raison que les véritables rituels utilisés dans l’ancienne kabbale sont maintenus secrets. De nos jours, avec la prolifération de littérature dite « ésotérique » et l’internet, il y a beaucoup de gens qui prétendent enseigner ces rituels, mais je peux vous assurer qu’ils ne sont pas authentiques. Celui qui veut entamer le véritable chemin de la magie, doit d’abord devenir un adepte, avant que les clés du pouvoir lui soient confiées.

D’autre part, il faut remarquer que chaque lettre de l’alphabet hébraïque est aussi associée à un numéro et aussi à un des Arcanes du tarot. Tout est lié.


AUTRES LANGUES SACRÉES

LE SANSCRIT


Le sanscrit est l'une des plus anciennes langues indo-européennes. Signifie étymologiquement « parfaitement fait ». Dans l’antiquité était la langue de la religion védique et tous les textes classiques de l'hindouisme ont été rédigés dans cette langue. Aujourd'hui, il est principalement utilisé comme langue liturgique dans l'hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme, sous la forme d'hymnes et mantras.

Les mantras sont des formules sonores formées d'une ou plusieurs syllabes qui produisent certaines vibrations qui ont des effets aux niveaux subtils. Bien que je n'aie pas encore lu que les mantras soient utilisés pour faire de la magie, je suppose que c’est possible et que surement dans des écoles occultes, ils sont utilisés avec ce propos. Pas toutes les écoles de magie (comme la kabbale) sont devenues tellement familières.

De façon plus publique, le mantra sert dans un aspect plus spirituel pour invoquer une divinité ou comme support pour la méditation. Si bien, c'est le son qui prédomine, les lettres sont aussi utilisées comme un symbole.


Le mantra le plus célèbre est « Om » (ou AUM) qui dans l'hindouisme représente le son originel. (Voir l'explication ésotérique du mantra Om)



LES RUNES


Utilisées comme alphabets par les anciens peuples germaniques. Les druides et les maîtres graveurs, les utilisaient également à des fins magiques, par exemple, en les inscrivant dans les épées pour d'attirer la victoire ou pour envoyer des sorts. Aujourd’hui il y a un renouvellement d’intérêt pour les dans l’élaboration des talismans ou comme instruments divinatoires. Par l’étude que j’ai fait sur le thème, je pense que la magie qui se faisait avec les runes était plus « rustique », en relation avec les élémentaux (les esprits de la nature et des éléments), tandis que la kabbale est plus une magie cérémonielle, invoquant les différentes hiérarchies.



LES HIÉROGLYPHES


Je suis convaincu que l’Ancien Égypte a été originellement dirigé par de grands adeptes et que leurs premiers prêtres avaient d'énormes connaissances occultes. Surement de là proviennent les connaissances que les anciens sages hébreux ont appliquées dans la kabbale. Et il est très probable que les hiéroglyphes étaient initialement aussi une « langue sacrée » utilisé pour faire de la magie.

Par exemple, le hiéroglyphe qui signifie «vie» est représenté par l'Ânkh (la croix égyptienne ou ansée)


Et je soupçonne que dans un aspect plus ésotérique était un symbole utilisé par les prêtres pour invoquer les énergies de la planète Vénus. (La raison je l'explique dans le côté occulte de Vénus)



LA LANGUE SECRÈTE DES MAÎTRES


Blavatsky mentionne qu'il existe une langue mystérieuse et inconnue des philologues, appelée Senzar, qui a été connue par tous les initiés du monde, depuis les anciens Toltèques jusqu’aux adeptes modernes.

Elle fut transmise par les Anciens Sages de l'Atlantide, qui à son tour l’ont reçue depuis des temps immémoriaux. Et bien que cela semble fantaisiste, je pense que ça doit être vrai, puisque Pastor mentionne également d'une langue que les disciples avancés acquièrent automatiquement pour se communiquer plus directement avec les Maîtres. (Voir la langue des initiés)


Remarque: Ici, j’ai seulement mentionné les langues sacrées que je connais, mais sûrement il y a d’autres.

LE KARMA DES MAÎTRES




Les gens tendent à considérer le karma comme le châtiment divin pour les actes répréhensibles et sa manière, cela est vrai, puisque le karma est la loi de l’action et la réaction, de la cause et la conséquence. Ce que tu fais, tu le reçois à ton tour. Fais quelque chose de bien et la vie te récompensera avec quelque chose de bon. Fais quelque chose de mal et la vie te punira avec quelque chose de mauvais.

Mais en même temps que ce concept est vrai, il est vrai aussi que c'est une explication très simpliste de ce qu'est le karma. En fait, le karma est si profond et si mystérieux, que même les grands adeptes ne le perçoivent pas dans sa totalité.

Dans le blog, je vais essayer de détailler plus profondément sur les aspects cachés du karma. Un de ces aspects est ce qu'on pourrait appeler le « Karma des Maîtres ». Et je sais que le titre est intrigant, car il est sous-entendu que les Maîtres sont des êtres très évolués qui ont réglé leur karma. Ce qui est vrai. Cependant, comme je l'ai dit auparavant, le karma a plusieurs niveaux.


À cet égard, Maître Pastor dit :

« Lorsque vous m’écoutez parler sut toutes les gloires et choses fantastiques qui vous attendent quand vous serez plus avancés dans le chemin de l’évolution, il ne faut pas vous impatienter et être prêt à tout laisser, votre vie, votre travail, votre famille, pour vouloir devenir un disciple avancé. C’est une très mauvaise stratégie. Écoutez-moi, absorbez la connaissance, mais aussi continuez à vivre votre vie.

(Je dirais même que le premier pas dans le chemin de l’évolution, le premier véritable acte pour devenir un disciple, est de continuer avec sa vie, mais en prenant ses responsabilités et en arrêtant de se plaindre devant Dieu et devant les autres pour ses malheurs.)

Si vous avez un karma à supporter, ne me demandez pas et ne demandez à personne, sous prétexte de devenir disciple, d’enlever ce karma. C’est justement, là, votre première preuve initiatique, votre première preuve à accomplir en tant que disciple, assumer ce karma et travailler pour qu’il soit enlevé le plus vite possible.

Ce qui ne veut pas dire que pour devenir un adepte, il faille devenir un être sans karma, car lorsque l’on s’est débarrassé du karma individuel, on entre ensuite dans un karma qui peut se dénommer karma collectif « supérieur » qui est un karma différent du karma collectif habituel.

Pour nous, il y a le karma collectif de masse, qui est un karma qui circule de l’un à l’autre, entre les êtres humains, parce qu’ils ne sont pas encore assez conscients, assez éveillés à la réalité cosmique, et pour autant ils subissent l’influence de la masse. (Voir karma et les maladies)

Et puis, il y a ce que l’on pourrait appeler le karma collectif supérieur, le « karma des Maitres », qui ne se produit plus parce que vous faites partie de la masse, mais simplement parce qu’ayant acquis suffisamment de développement, vous pouvez donner à la masse pour l’aider à évoluer, le sacrifice de Jésus, par exemple.


Jésus ne pouvait pas faire autrement que de monter sur la croix. Cela était écrit dans son destin, et cela est écrit dans le destin de tout véritable initié, même si le symbole n’est pas toujours autant vécu aussi tragiquement.

Pourquoi cette nécessité ?

Parce que lorsque l’on monte dans les postes de la Hiérarchie spirituelle, si je peux m’exprimer ainsi, arrive un moment où celui qui veut véritablement se libérer de la matière, doit donner la dîme à la matière et surtout, à ceux qui sont dans la matière.

Lorsqu’un être arrive au portail de l’initiation véritable, donc lorsqu’il va être libéré de toutes ses incarnations précédentes, libéré aussi de l’obligation de s’incarner pour continuer à évoluer (du Samsara comme disent les hindouistes) donc, lorsqu’il est dégagé à ce point de la chair, il doit rendre le tribut à la chair. Et pour que cela soit utile, il ne la donne pas à la terre, il donne ce tribut, cette dîme aux hommes qui continuent à être le corps (bouddhique) de la terre.

C’est dans ce sens-là, que nous, nous parlons du karma collectif des Maîtres. À un moment donné, l’initié véritable ne peut pas faire autrement que de se sacrifier. Sinon, s’il n’a pas coupé tous les liens avec la terre et donné la dîme à celle-ci, il ne peut pas continuer à évoluer et espérer obtenir la sixième initiation majeure.

C’est une grande alchimie. Celui qui veut se retirer de la face des hommes doit se sacrifier pour les hommes, quelle que soient la grandeur et la splendeur de son poste. Toute grande initiation implique en même temps un sacrifice. Mais comme je l’ai déjà dit mille fois, le sacrifice n’est pas une peine, une douleur.

Dans l’esprit d’un grand initié, dans l’esprit d’un Maître, le sacrifice, lorsqu’il est une nécessité, lorsqu’il fait partie de l’alchimie de l’univers et des évolutions, est un acte naturel. Il est fait avec d’autant plus d’amour qu’il est une nécessité.

C’est pour cela que si vous voulez véritablement imiter le Maître pour devenir son disciple, vous devez, en même temps, comprendre ces aspects-là, pour que dans votre vie, vous ne soyez pas en train de grogner, de pleurer, de ronchonner lorsqu’il faut faire un tout petit effort, un tout petit sacrifice. Pensez à celui qui les fait tous pour vous, pensez à tous les efforts et sacrifices qui sont endurés pour vous par les grands initiés pour vous aider à évoluer. (Voir entrée à nirvana : Buda de compassion vs Buda égoïste)

Alors, vous qui au bout de la chaîne recevez ce sacrifice et en bénéficiez, soyez un petit peu plus généreux et compressif lorsque vous en avez un à produire, surtout s’il est pour vous-même.

(Comme par exemple, éviter l’alcool et les aliments nocifs, afin de nous purifier, ou encore sacrifier un petit peu de notre temps pour le consacrer à la méditation, à l’étude, etc. Tous ses actes sont de petits sacrifices personnels qui nous aident à progresser dans de notre propre évolution, et malgré cela, beaucoup ont du mal à les faire.)

Si vous comprenez cela, vous accomplirez les œuvres du détachement avec beaucoup plus de joie, avec aucune impression de privation et de sacrifice. Ainsi vous pourrez devenir de plus en plus disciple, c’est-à-dire de plus en plus un point d’émanation d’énergie et de lumière. »
(Conférence du 17.10.87)


C’est très intéressant de voir comment ce que dit Pastor est en correspondance avec ce que dit l’Ange dans le livre Dialogues avec l’Ange :

« La Terre n’est pas le sel, ni l’herbe, ni le cheval, ni celui qui pense [se référant aux quatre règnes qui la composent : minéral, végétal, animal et humain].

La Terre est celle qui forme le vêtement qui transforme, qui protège la Lumière, qui l’enveloppe. Ainsi, l’Enseignement-Lumière devient supportable aux yeux qui ne voient pas encore [la réalité divine, c’est-à-dire les humains communs].

Le CŒUR DIVIN bat dans le corps de l’Homme [cosmique]. Le Cœur divin est Feu, Lumière. Il se transforme.

Le premier Homme : Jésus. Le Maître.
Le premier Maître sur le corps.
Le corps a été crucifié.
L’Acte a été librement accepté.
Sacrifice, victoire sur la matière, sur la mort.

[Mais ne croyez pas que ce soit facile, car auparavant l’Ange avait précisé]

Lui, il marchait sur la mer, pourtant un jardin L’a vu pleurer. »
(Entretiens 78 et 50)


Tandis que le karma pour l'homme commun peut être considéré comme le fil d’Ariane qui le guide dans le chemin de l'évolution, le karma aux niveaux supérieurs est une rétribution volontaire et amoureuse, d'autant plus qu'elle est nécessaire. C'est un peu comme le sacrifice que font les parents pour élever ses enfants, et que ceux-ci le feront à son tour quand ils seront grands. Bien que ce soit un grand sacrifice de temps, d'efforts et d'argent, ils le font avec amour parce qu'ils aiment ses enfants, et d'autant plus qu'il est nécessaire pour que l'humanité puisse continuer à se perpétuer.

Ainsi, dans le cas du Maître qui se libère de la matière, c’est pour payer sa dette avec la Terre pour l'avoir aidé à évoluer. Et le paiement est effectué par le service, en sacrifiant sa dernière réincarnation pour aider l'humanité.

Ceci symbolise la crucifixion, mais comme l’a remarqué Pastor, beaucoup d'autres Guides se sacrifient d’une manière moins dramatique, en consacrant toute leur vie et donc, en sacrifiant leur temps, à aider les autres, en essayant de les instruire, d’apporter de la lumière dans l’esprit des humains.

(Et ceci est le « sacrifice » correct si vous voulez imiter les Maîtres. Vous n’êtes même pas obligés de le faire à plein temps, vous pouvez consacrer le temps que vous voulez, car je vois beaucoup de gens de bonne volonté se torturer pensant qu’avec leur souffrance ils vont aider les autres, il y en a même qui se crucifient pour de vrai, pensant ainsi suivre les pas de Jésus, mais n'ayant pas le même niveau de développement, leur martyre est inutile, donc si vous avez décidé de vous « sacrifier », faites-le avec sagesse et discernement. L'objectif est d'aider l'humanité à évoluer, NON de souffrir stupidement.) 

Vous devez comprendre que c'est une nécessité, parce que l'univers ne fonctionne pas par « magie », seulement parce que Dieu l’a décrété. Certes dans le livre sacré, il est dit qu'au commencement Dieu créa les cieux et la terre (Genèse 1:1). Mais après, pour que ces cieux et cette terre puissent fonctionner, il y a une multitude d'êtres visibles et invisibles qui travaillent sans relâche pour les régénérer. Les plantes régénèrent l’oxygène, les insectes régénérer la terre, les esprits de la nature et des éléments le font aussi à niveau subtil, etc. Sans eux, le monde deviendrait stérile et mort.

Le même principe s'applique dans les niveaux supérieurs. Pour que tout l'univers fonctionne, tout le monde, depuis le plus petit ange, jusqu’au plus grand Logos, tous doivent faite leur part de travail, participer avec leur « sacrifice ».

Les hommes ne le font pas parce qu’en ce moment ils sont des enfants capricieux et égoïstes qui sont en train d’évoluer, mais plus tard, quand ils seront plus développés, ils devront également participer à contribuer à l'effort universel collectif.


Voir aussi :