LES LANGUES SACRÉES



Lorsque l’on considère des langues fortes anciennes et surtout des langues qui ont une résonance vibratoire (comme par exemple le sanskrit ou l’hébreu) celles-ci sont une forme de cristallisation primordiale du Verbe créateur (le son originel utilisé par Dieu pour créer le monde).

(Ce qui ne veut pas dire que la civilisation qu’utilise cette langue est très spirituelle, avancée ou sacrée, mais que ces pères fondateurs étaient de grands initiés qui ont transmis le pouvoir de leurs connaissances dans leur langue.)


L’ANCIEN HÉBREU

Ainsi dans l’alphabet hébraïque, il faut savoir que chaque ère correspond à une lettre, que chaque lettre émet une énergie, que cette énergie correspond aussi à une planète, ou plus loin hors du système solaire à une étoile (comme par exemple Sirius), ou à une autre galaxie, de façon que chaque lettre est adombrée par une énergie évolutive.


(Les Anciens sages hébreux ont structuré leur alphabet, pour que chacune de ses lettres soient en correspondance avec les principales énergies cosmiques reçues par la Terre. Ceci dans le but de pouvoir les utiliser dans un aspect plus occulte pour faire de la magie, des invocations, des talismans et autres usages de l’énergie.)

Chacune de ces lettres est en correspondance avec l’énergie qui va conditionner la destinée d’une ère et le développement de l’humanité qui est attendue sur la Terre dans cette ère, le type d’évolution. Si par exemple, on passe à une ère de dévotion (comme dans le moyen Âge), ou si on passe à une ère mentale (comme dans les Temps Modernes) ou à un autre type.

La lettre est l’instrument, ce qui ne veut pas dire que la lettre a un pouvoir en elle-même. La lettre a un pouvoir parce qu’elle est la forme cristallisée du verbe divin qui s’est démultiplié en une multitude de sons.

Au début était le Verbe (Jean 1:1), puis ce Verbe a donné lieu à différents sons qui sont équivalents aux énergies originelles (ce qu’en ésotérisme on appelle les sept rayons) et ces énergies se sont à nouveau démultipliées pour donner toute une gamme des énergies les plus diverses. Mais si l’on analyse cela par la puissance de la parole, de la langue et de la lettre, il y a donc le verbe, puis démultiplication du verbe pour un certain nombre de sons, qui puis, par phénomène de cristallisation, vont devenir des lettres.

C’est pour cela que ce genre de lettre est non seulement un son mais aussi un symbole. C’est parce que le son sacré est émis, parce que la lettre n’est pas simplement une lettre, elle est aussi un symbole comme l’est le pentacle ou le pentagramme, etc. C’est pourquoi les lettres hébraïques sont capables de provoquer la venue de certains anges, de certains archanges ou de certaines énergies, certains êtres venus des tréfonds de la terre que l’on pourrait appeler démoniaques parce qu’ils sont très difficiles de nature, très difficiles à interagir avec eux, parce qu’ils n’ont aucun discernement.

Pourquoi est-ce que dans les rituels de la kabbale on met aussi des lettres ?


Exemple d'un talisman élaboré avec des lettres hébraïques.

Parce que ces lettres dans un aspect occulte sont aussi des symboles. Seul le symbole est capable d’être manipulé pour l’évocation ou l’invocation. Ce qui ne veut pas dire que toutes les lettres sont des symboles. Essayez de faire une invocation avec la lettre b ou c de l’alphabet occidental, et vous verrez qu’aucune invocation est possible, parce que ces lettres ne sont pas des symboles, et c’est d’ailleurs pour cela que l’homme peut parler sans danger.

(L´homme peut aussi parler l’hébreu et d’autres langues « sacrées » sans danger parce qu’il faut des connaissances précises de comment prononcer les sons et le rituel que les accompagne pour faire les invocations.)

La magie qui peut-être faite avec les langues sacrées est maintenue secrète parce que si déjà, lorsque l’homme dit quelque chose de négatif, il suffit de la noirceur de sa pensée, pour que sa parole ait une certaine force. S’il y avait en plus la puissance du verbe où irions-nous ?

Il n’y aurait plus de Terre depuis bien longtemps. C’est pour cela que l’homme a perdu temporellement le pouvoir du Verbe. C’est ce que symbolise l’écroulement de la tour de Babel. (voir explication ésotérique de la tour de Babel)

Pastor (guide spirituel, 25.06.89)


Je me permets d’énoncer cette information publiquement, parce que pour faire ce genre d’invocation, avec les lettres hébraïques, il faut avoir les clés de la cérémonie qui sont jalousement gardées dans des Loges secrètes par des inities. Ce n’est pas parce que vous dessinez et prononcez une lettre hébraïque qu’un ange ou un démon vont apparaitre. Il faut avoir les clés, autrement, le symbole utilisé par le profane n’a aucun pouvoir.

Et c’est très bien ainsi, parce que sinon, comme l’a dit Pastor, les hommes en feraient un très mauvais usage. Beaucoup invoqueraient des entités maléfiques pour satisfaire ses désirs égoïstes, et en faisant cela, ils courraient à leur perte. Sur un de ces hommes, le Mahatma Kuthumi dit :

« Si seulement tu pouvais écouter la lamentation qu'un d'eux vient à peine de faire, en raison des résultats agonisants des armes empoisonnées qu’il a utilisé avec l'aide d'un sorcier. Opprimé moralement, par sa propre impétuosité égoïste. Se pourrissant physiquement par les maladies engendrées par les gratifications animales qu’il a arrachées avec l’aide d’un « démon ». Derrière lui, une triste liste d’opportunités gaspillées. »
(Lettres Mahatma 59, p.340)

Mais même invoquer les anges, n’est pas dépourvu de danger. L’ange est certes un être de lumière, un être d’amour, mais il est aussi et surtout un être de puissance. L’ange peut émettre une incroyable quantité d’énergie et les humains ne peuvent pas invoquer les anges pour faire des travaux énergétiques sans d’abord prendre de grandes précautions, autrement ils risquent d’être brulés parce que l’énergie de l’ange est relié avec l’énergie solaire. (Je le détaille dans relation : disciple-anges-chakras)

C’est pour cette raison que les véritables rituels utilisés dans l’ancienne kabbale sont maintenus secrets. De nos jours, avec la prolifération de littérature dite « ésotérique » et l’internet, il y a beaucoup de gens qui prétendent enseigner ces rituels, mais je peux vous assurer qu’ils ne sont pas authentiques. Celui qui veut entamer le véritable chemin de la magie, doit d’abord devenir un adepte, avant que les clés du pouvoir lui soient confiées.

D’autre part, il faut remarquer que chaque lettre de l’alphabet hébraïque est aussi associée à un numéro et aussi à un des Arcanes du tarot. Tout est lié.


AUTRES LANGUES SACRÉES

LE SANSCRIT


Le sanscrit est l'une des plus anciennes langues indo-européennes. Signifie étymologiquement « parfaitement fait ». Dans l’antiquité était la langue de la religion védique et tous les textes classiques de l'hindouisme ont été rédigés dans cette langue. Aujourd'hui, il est principalement utilisé comme langue liturgique dans l'hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme, sous la forme d'hymnes et mantras.

Les mantras sont des formules sonores formées d'une ou plusieurs syllabes qui produisent certaines vibrations qui ont des effets aux niveaux subtils. Bien que je n'aie pas encore lu que les mantras soient utilisés pour faire de la magie, je suppose que c’est possible et que surement dans des écoles occultes, ils sont utilisés avec ce propos. Pas toutes les écoles de magie (comme la kabbale) sont devenues tellement familières.

De façon plus publique, le mantra sert dans un aspect plus spirituel pour invoquer une divinité ou comme support pour la méditation. Si bien, c'est le son qui prédomine, les lettres sont aussi utilisées comme un symbole.


Le mantra le plus célèbre est « Om » (ou AUM) qui dans l'hindouisme représente le son originel. (Voir l'explication ésotérique du mantra Om)



LES RUNES


Utilisées comme alphabets par les anciens peuples germaniques. Les druides et les maîtres graveurs, les utilisaient également à des fins magiques, par exemple, en les inscrivant dans les épées pour d'attirer la victoire ou pour envoyer des sorts. Aujourd’hui il y a un renouvellement d’intérêt pour les dans l’élaboration des talismans ou comme instruments divinatoires. Par l’étude que j’ai fait sur le thème, je pense que la magie qui se faisait avec les runes était plus « rustique », en relation avec les élémentaux (les esprits de la nature et des éléments), tandis que la kabbale est plus une magie cérémonielle, invoquant les différentes hiérarchies.



LES HIÉROGLYPHES


Je suis convaincu que l’Ancien Égypte a été originellement dirigé par de grands adeptes et que leurs premiers prêtres avaient d'énormes connaissances occultes. Surement de là proviennent les connaissances que les anciens sages hébreux ont appliquées dans la kabbale. Et il est très probable que les hiéroglyphes étaient initialement aussi une « langue sacrée » utilisé pour faire de la magie.

Par exemple, le hiéroglyphe qui signifie «vie» est représenté par l'Ânkh (la croix égyptienne ou ansée)


Et je soupçonne que dans un aspect plus ésotérique était un symbole utilisé par les prêtres pour invoquer les énergies de la planète Vénus. (La raison je l'explique dans le côté occulte de Vénus)



LA LANGUE SECRÈTE DES MAÎTRES


Blavatsky mentionne qu'il existe une langue mystérieuse et inconnue des philologues, appelée Senzar, qui a été connue par tous les initiés du monde, depuis les anciens Toltèques jusqu’aux adeptes modernes.

Elle fut transmise par les Anciens Sages de l'Atlantide, qui à son tour l’ont reçue depuis des temps immémoriaux. Et bien que cela semble fantaisiste, je pense que ça doit être vrai, puisque Pastor mentionne également d'une langue que les disciples avancés acquièrent automatiquement pour se communiquer plus directement avec les Maîtres. (Voir la langue des initiés)


Remarque: Ici, j’ai seulement mentionné les langues sacrées que je connais, mais sûrement il y a d’autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire