RUDOLF STEINER AFFIRME QUE LES PHILOSOPHES GRECS ONT OBSCURCI À L'HUMANITÉ




Dans la conférence qu'il a donnée le 2 octobre 1913, Rudolf Steiner a affirmé ce qui suit :


« J'ai exposé qu'à l'époque de la culture grecque, l'humanité avait atteint un niveau évolutif qui, chez Platon et Aristote, était d’un très haut degré de développement dans l'intellectualité humaine. Et postérieurement les connaissances acquises par Platon et Aristote n’ont pas été surpassées car d’une certaine manière, l’intellectualité avait atteint un niveau suprême.

Cependant avec la clairvoyance nous disons que toute cette connaissance que l’humanité avait acquise et qui, au temps préchrétien s’était levée, a pour signe la lune car pour la connaissance supérieure de l'humanité, cette connaissance des philosophes n'a pas agi pour clarifier, pour résoudre des énigmes, mais pour obscurcir tout comme la lune obscurcit le soleil quand il y a une éclipse solaire.

Toute la connaissance de cette époque ne clarifiait pas, mais obscurcissait l'énigme du monde, et le clairvoyant perçoit l'obscurcissement de la connaissance des régions spirituelles supérieures du monde, sachant que la connaissance de ces philosophes s'est placé devant la vraie connaissance, tout comme la lune éclipse le soleil lorsque une éclipse solaire se produit. »



Mais ce qu’affirme Rudolf Steiner est faux parce que Blavatsky a expliqué que Platon et d’autres philosophes antiques, ils ont été initiés à la connaissance occulte (principalement en Égypte) et que donc ils ont été les diffuseurs de l’enseignement donné par les maîtres durant l’antiquité.

Et c'est pourquoi Blavatsky a précisé que :

« Il existait déjà des théosophes avant l'ère chrétienne, bien que certains écrivains catholiques veuillent attribuer le développement du système théosophique éclectique à la première partie du troisième siècle après Jésus-Christ.

Mais Diogène Laercio qui fut un important historien grec, il mentionne que l'origine de la théosophie remonte à une époque bien antérieure et celle-ci se situe au début de la dynastie des Ptolémée, et il souligne que son fondateur était un hiérophante égyptien nommé Pot-Amun qui était le prêtre suprême dans le temple d'Amon, le dieu de la sagesse. »
(CW II, p.88 et XIV, p.305-306)





LA RAISON POUR LA QU'IL Y A BEAUCOUP DE JOURNALISTES, SELON RUDOLF STEINER





Dans la conférence qu'il a donnée le 2 août 1924, Rudolf Steiner a mentionné ce qui suit:


« La pomme de terre prend peu soin du poumon et du cœur. Elle va à la tête mais seulement à la tête inférieure et non pas à la tête supérieure. Elle entre dans la tête inférieure qui sert pour penser. Et donc vous pouvez comprendre maintenant pourquoi il y avait avant moins de journalistes (à part le fait que l'industrie de l'imprimerie n'existait pas encore).

Pensez à la quantité de pensées qui s’utilisent quotidiennement dans ce monde juste pour publier les journaux!

Et cette situation déplaisante est due à la nouvelle habitude de manger des pommes de terre!

Parce qu'une personne qui mange des pommes de terre est constamment incitée à penser. Elle ne peut rien faire d’autre que penser. »



Donc, chers lecteurs, oubliez l’augmentation de la population ainsi que le développement technologique qui a permis que l’industrie de la communication et de l’information s’intensifie de manière impressionnante, parce que selon Rudolf Steiner, la véritable raison pour laquelle il plus de journalistes maintenant qu'auparavant, c’est pace que maintenant les humains mangent des pommes de terre…

Et cette affirmation n’est pas seulement ridicule, mais elle est également fausse car la science a découvert que la principale énergie dont le cerveau a besoin pour fonctionner c’est le glucose, lequel provient principalement de la consommation d'aliments riches en glucides tels que les fruits et les céréales. Tandis que les pommes de terre contiennent principalement des féculents qui servent davantage comme de réserve d’énergie.

En d'autres termes, la consommation de pommes de terre ne stimule pas la réflexion, comme l'affirme Rudolf Steiner, mais au contraire, une consommation exacerbée de pommes de terre ralentirait la capacité de réflexion car les féculents se transforment très lentement en glucose.

~ * ~

Et ceci est un autre exemple de la façon dont Rudolf Steiner a dit beaucoup de bêtises mais sans aucune connaissance sérieuse sur ce sujet.





RUDOLF STEINER AFFIRME QUE LE CERVEAU EST AUSSI UN ORGANE DIGESTIF





Puisque dans la conférence qu'il a donnée le 20 septembre 1924, Rudolf Steiner a affirmé ce qui suit:


« Dans la science spirituelle (l’anthroposophie n’est après tout qu’un de ses noms) une véritable enquête est menée sur la façon dont la pomme de terre nourrit l’être humain, et on découvre que la pomme de terre n’est pas complètement digérée par les organes digestifs.

Elle passe à la tête par les glandes lymphatiques et par le sang, de sorte que la tête elle-même doit également servir d'organe digestif pour la pomme de terre. Et lorsque les pommes de terre sont consommées en grande quantité, la tête devient une sorte d'estomac et les digère également.

Ce type de connaissance ne peut jamais être dérivé de la science matérialiste, mais lorsque des recherches avec la clairvoyance sont effectuées sur leur qualité spirituelle, il devient évident qu’à notre époque moderne, l'humanité a été gravement endommagée par une consommation excessive de pommes de terre parce que la science spirituelle a révélé que la consommation de pommes de terre avait joué un rôle très important dans la détérioration générale de la santé au cours des derniers siècles.

Les gens croient que lorsque leur estomac est rempli de pommes de terre, ils ont un repas nutritif, mais la vérité c’est que la santé de leur tête est endommagée parce que la tête elle-même doit devenir un organe digestif. »



Mais il s’avère que cette proclamation faite par Rudolf Steiner est un profonde mensonge parce qu’il n’existe aucun élément dans le cerveau qui serve pour la digestion des aliments.

Et c’est pour cela que ni dans la science ni dans aucun enseignement ésotérique authentique n’est mentionné que le cerveau exerce également la fonction d’un organe digestif.

Seulement dans l’imagination délirante de Rudolf Steiner qu’il confondait avec de la clairvoyance on trouve ce genre d’absurdités.






QUI EST MAÎTRE VÉNITIEN ?





DANS L'ENSEIGNEMENT ORIGINEL

Ceci va surprendre à de nombreux lecteurs, mais la réalité est que dans l’enseignement théosophique originel, nulle part il est mentionné l’existence d’un maître connu comme "le Vénitien".

La seule chose qui s’approche c’est l'anecdote rapportée par le colonel Olcott lors de sa première rencontre avec les maîtres de sagesse :


« Petit à petit, Blavatsky m'a informé de l’existence des grands adeptes et de leurs pouvoirs, ainsi que d’un grand nombre de phénomènes dont j’ai été le témoin. Et cela m’a donné la preuve du grand contrôle que ces êtres ont sur les forces de la nature.

La manière dont se déroule la première rencontre avec les maîtres de sagesse varie. Certains disciples tels que Damodar et Blavatsky ont vu les maîtres pour la première fois à travers des visions lorsqu'ils étaient jeunes, alors que d'autres disciples les ont rencontrés dans des circonstances étranges et dans les endroits les moins probables. Mais dans mon cas, Blavatsky me les a présentés à travers le grand intérêt que j'avais à l'époque pour le spiritisme et la médiumnité.

Et c’est pourquoi elle a tout d’abord attribué les phénomènes qui se produisaient autour d’elle à l’esprit de John King (qui était un esprit très connu dans les séances de spiritisme) et c’est seulement après par le biais d’une progressive amitié que j’ai pu commencer à avoir moi-même une communication personnelle et directe avec eux.

Et c'est ainsi que dans une première occasion "John King" m'a fait rencontrer quatre maîtres dont :

  1. l'un était un Copte (un Égyptien chrétien),
  2. l'autre était un représentant de l'école néoplatonicienne d'Alexandrie,
  3. un autre occupait une position très élevée puisqu'il était le Maître des maîtres, pour ainsi dire : un Vénitien,
  4. et le dernier était un philosophe anglais qui avait disparu des yeux des hommes mais qui n'était pas mort.

Et le premier d'entre eux est devenu mon premier guide. »
(Old Diary Leaves, vol. I, p.17-19)



La façon comme le colonel Olcott a écrit n'est pas très précise, mais s'il avait voulu dire que le troisième Maître était d'origine vénitienne, il aurait simplement utilisé le verbe "être" comme il l'a fait pour décrire les autres maîtres.

Mais au lieu de cela, il a utilisé l'expression "pour ainsi dire" ce qui suggère que l'apparence de ce maître lui a fait penser aux Vénitiens.

Par contre, là où il n'y a pas d'ambiguïté, c'est que le troisième maître était un adepte d'un niveau beaucoup plus élevé puisqu'il « était le Maître des maîtres ».

Et ceci indique que sûrement cet adepte a été le Chohan Sérapis, puisque c’est lui le maître de rang supérieur qui a été directement responsable de la résurgence du mouvement théosophique à la fin du XIXe siècle.

(Ceci je le détaille dans Qui est Serapis Bey?) Après je le mets





ALORS POURQUOI ON PARLE TANT DU MAÎTRE PAUL LE VÉNITIEN ?


Eh bien, à continuation je vais vous l’expliquer :


Charles Leadbeater


Le premier à parler du "Maître Vénitien" fut l'ancien prêtre anglican Charles Leadbeater qui dans son livre intitulé "Les Maîtres et le Chemin" a écrit ce qui suit :

« Peut-être l'adepte appelé le Vénitien est-il le plus galant et le plus beau de toute la Fraternité. Sa hauteur est de 1,97 mètre et sa barbe abondante et ses cheveux blonds ressemblent à ceux du Manu. Il a les yeux bleus et bien qu’il soit né à Venise, sa famille est sans aucun doute de sang goda, puisque son type appartient à cette race. »
(Chapitre II : "le corps physique des maîtres")


« Le chef du troisième rayon est le Chohan appelé le Vénitien. Chez les individus appartenant à ce rayon qui se consacrent au service de l’humanité, la caractéristique d’adaptabilité est très marquée, caractéristique de ce rayon et son influence tend à permettre à l’homme de s’adapter à la nature des personnes afin de les aider le mieux et devenir ainsi comme le dit saint Paul : "tous les hommes".

Les très avancés dans ce rayon ont un toucher exquis et la capacité rare de faire la bonne chose au bon moment, et c'est pourquoi l'astrologie est également liée à ce rayon. »
(Chapitre XII : "les chohans et les rayons")



LE PROBLÈME C'EST QUE TOUT CECI EST FAUX !


Pour commencer, Leadbeater était un homme très menteur comme je l’ai démontré dans les nombreux chapitres que j'ai écrits sur lui et sa néo-théosophie. Mais aussi en analysant les maîtres qu'il désigne comme "les chefs des sept rayons", on se rend compte que c'est de la pure invention...!!!

(Et cette analyse je le détaille dans le chapitre: les maîtres et les rayons) Après je le mets

Selon Leadbeater :

  • Morya est le chef du 1er rayon
  • Kuthumi est le chef du 2ème rayon
  • Le Vénitien est le chef du 3ème rayon
  • Sérapis est le chef du 4ème rayon
  • Hilarion est le chef du 5ème rayon
  • Jésus est le chef du 6ème rayon
  • Et le comte de Saint Germain est le chef du 7ème rayon

Mais sur la base des données trouvées, nous pouvons considérer que Leadbeater a élaboré sa fausse classification en prenant d’abord les noms des maîtres les plus connus de la Société Théosophique, à savoir : Morya, Kuthumi, Sérapis et Hilarion.

Et il a également inclus à Jésus pour attirer le public chrétien, et il a également incorporé le comte de Saint-Germain pour faire plaisir à Annie Besant (qui à cette époque-là était la présidente de la Société Théosophique d'Ayar) puisqu'elle était très attirée par ce personnage historique, au point que lors d’un voyage qu’elle a effectué à Europe en 1925 (à cette époque Mme Besant vivait en Inde), elle a voulu profiter pour aller visiter le château du comte en Transylvanie, mais à la fin elle n’a pas pu.

Et comme il y avait sept rayons, à Leadbeater il lui manquait un dernier chef, mais comme il ne connaissait plus de noms de maîtres, alors il s’est mis à chercher dans la littérature théosophique pour voir à qui il pourrait ajouter et quand il a lu le Journal du colonel Olcott, il lui a semblé une bonne idée de déclarer que le chef du troisième rayon était "le Vénitien" sans savoir que par ce nom, le colonel Olcott faisait référence à Sérapis.

Malheureusement peu de gens se sont rendu compte du mensonge de Leadbeater et les suivants instructeurs imposteurs l’ont déformé encore plus.



Alice Bailey


La première ce fut Alice Bailey qui dans son livre "Traité sur le Feu Cosmique", a montré un diagramme où soi-disant Djwal Khul aurait décrit la hiérarchie planétaire terrestre. Et comme par hasard le Maître Vénitien apparaît comme le chef du troisième rayon :


Mais ignorant la véritable hiérarchie des maîtres, Alice Bailey a placé le Vénitien comme le dirigeant de Sérapis, d’Hilarion, de Jésus et du Comte de Saint-Germain (Maître R.). Mais comme nous avons vu ceci est complètement faux.

(Ce diagramme se trouve dans la troisième partie : "le feu électrique de l'esprit", dans la section A, intitulé : "certains énoncés de base")



Elizabeth et Mark Prophet


Les plus célèbres suivants ont été Elizabeth Clare Prophet et son époux Mark Prophet qui sur le Vénitien ont écrit :

« Le Maître Ascensionné Paul le Vénitien est le chohan du 3ème rayon (le rayon rose) qui est le rayon de l'Amour divin, de la compassion et de la charité.

Paul le Vénitien est un être majestueux de 1,97 mètre de hauteur, de beau visage avec ses grands yeux bleus et ses cheveux blonds ondulés. Il porte habituellement un costume de velours vert émeraude.

Il initie le chakra du cœur et nous entraine à développer le don de percevoir les esprits et de discerner le bien du mal. La touche tonale qui s’accorde avec lui se trouve dans la chanson "Je t’aime véritablement" de Carrie Jacobs-Bond.

Son jour c’est le lundi et ses pierres précieuses sont : le rubis, le diamant, le grenat, le quartz rose et le béryl rose.

Paul le Vénitien parraine la culture des maîtres ascensionnés pour cette époque contemporaine et travaille avec tous ceux qui souhaitent la diffuser, car la culture des maîtres est la pierre angulaire de l'âge d'or, puisque c'est à travers elle que les humains répondront aux véritables notes spirituelles et les enseignements de la Grande Fraternité Blanche.

Sa retraite éthérique est située près du Rhône dans le sud de la France et sa demeure s'appelle "Le Château de la Liberté". Cependant, récemment, il enseigne dans les "Universités de l'Esprit" et principalement dans "Le Temple du Soleil", une retraite éthérique située sur Manhattan, New York.

Ce temple a été érigé par "La déesse de la liberté" qui est un être cosmique qui se tient derrière la statue de la liberté et qui est la mère spirituelle de Paul le Vénitien.

Ses vies antérieures

À l'époque de l'Atlantide, Paul le Vénitien était responsable des affaires culturelles du gouvernement, et avant l’effondrement du continent, il a créé au Pérou le foyer de la "flamme de la liberté" qui a donné une impulsion à la culture, à la beauté et la richesse de la civilisation inca.

Il s'est ensuite réincarné en Égypte en tant que maître de l'architecture ésotérique et il a collaboré étroitement avec Maître Morya.

Sa dernière incarnation a été comme Paolo Véronèse qui fut l'un des peintres les plus remarquables de Venise au XVIe siècle et qui finit par devenir un maître ascensionné le 19 avril 1588. »


(Ceci est un résumé de ce qu'Elizabeth et Marc Prophet ont écrit sur le Vénitien, principalement dans ses livres "Les seigneurs des sept rayons" et "Les maîtres et leurs retraites".)


Le grand amour de Paul le Vénitien

Et comme vous pouvez l’imaginer, tout ce qu’Elizabeth et Mark Prophet ont dit sur Paul le Vénitien ce sont de purs mensonges, mais pas contents d’avoir inventé tout cela, ils ont ajouté encore plus de mensonges déclarant que l’âme sœur de Paul le Vénitien était Ruth Hawkins et lorsqu'elle deviendrait un être ascensionné, alors elle serait nommée : la déesse de la beauté.


Ruth Hawkins était l’un des dirigeants de "The Summit Lighthouse" (qui est l’organisation fondée par les Prophet) et bien que parfois elle ait été assaillie par le doute, elle mentionne qu’elle a rejeté ce doute parce qu'elle se souvenait que lors d'une incarnation précédente, ils avaient été ensemble et elle avait douté de son amour et elle ne voulait plus commettre la même erreur.

Et à la demande de Paul le Vénitien, Ruth Hawkins est allé en France pour exécuter de nombreux décrets avec la flamme pourpre, et sous sa direction elle a commencé à peindre et elle est restée immaculée toute sa vie. Et à sa mort en 1995 (à l'âge de 88 ans), Elizabeth Prophet déclara que Ruth Hawkins était devenue un être ascensionné et qu'elle vivait maintenant très heureuse avec son partenaire au château de la liberté.



Nous voyons que les Prophet ont débordé leur imagination au moment d’inventer des choses sur ce personnage fictif, et malheureusement de nombreuses organisations métaphysiques ont repris ces mensonges pour en ajouter encore davantage.


Et voici quelques exemples

1. Rubén Cedeño a élevé la position du Vénitien puisque dans son livre "Les Sept Rayons", il a écrit :

« Le Maître Paul le Vénitien, connu dans une vie antérieure comme le peintre Paolo Véronèse, est maintenant le Mahachohan, directeur du troisième département de la hiérarchie spirituelle, chargé de l'Amour divin, de la diplomatie, des relations entre l'esprit et la matière et de maintenir l'activité des finances mondiales, la culture et le folklore des races. »

2. La page web "science cosmique" a transformé le Vénitien en un extraterrestre puisqu’elle a écrit :

« La chère enseignante Lady Rowena est la directrice du rayon rose, elle est originaire de la planète Vénus et elle est connue comme la déesse de la beauté. Et l'ancien Chohan était Paul le Vénitien, qui est maintenant le Mahachohan (ou le grand directeur divin) et qui est originaire d'une planète lointaine qui se trouve dans le système d’Alpha Centauri. »

3. Et dans cette vidéo, ils ont décidé que le Vénitien allait non seulement diriger le troisième rayon, mais également distribuer le huitième :






CONCLUSION

Le Maître Vénitien est un personnage fictif inventé par Charles Leadbeater, qui fut ensuite repris par les métaphysiciens modernes et qui l’ont transformé en "Le Maître ascensionné Paul le Vénitien" et de nouveaux charlatans ont ajouté encore plus d'inventions et de faussetés.