J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

KARMA et LES MALADIES



Les maladies graves sont-elles toujours karmiques et initiatiques ?

Les maladies font partie de la vie même de la planète, et entrent plutôt dans un cadre de karma collectif que de karma individuel.

Comme je vous l’ai dit mille fois, il ne faut pas oublier, qu’avant tout, l’humanité est une seule et même entité, et qu’il se passe beaucoup plus de choses mondialement qu’individuellement. Chacun vit les mêmes expériences.

Les maladies épidémiques visent le karma collectif, donc, c’est une épuration dans la totalité et dans la masse de l’entité humanité terrestre, tandis que le karma individuel a bien d’autres façons de se manifester et ne choisit pas forcément la maladie.

Quelquefois la maladie c’est ce qui est choisi par un homme comme karma, quand il se trouve dans les sphères supérieures, avant de réincarner sur la Terre, mais ce n’est pas le meilleur moyen de purger un karma, parce que la personne est à un tel stade de développement que finalement il se révolte contre la maladie, il contrecarre la maladie en essayant de se soigner, de se guérir.

Ce qui est très logique. En disant ceci, je ne veux pas que si vous êtes malades, cessiez de vouloir guérir, en prétextant que cela doit être karmique. Comme je vous l’ai dit ce sont des cas rares. De plus, il n’y a pas forcément de développement psychique à travers la maladie, au contraire, souvent il y a révolte.

Le karma individuel choisit plus volontiers ce qui va mettre à l’épreuve la volonté, le discernement, le courage, le contrôle, plutôt que de sabrer l’élan de l’individu par une maladie qui lui ôte toutes les énergies.

Dans le cadre des afflictions karmiques, il y a plutôt les infirmités que les maladies. Les maladies sont pratiquement toujours d’ordre collectif, c’est l’épuration en masse ou une initiation en masse de l’humanité.

Quand je dis purification, quand je dis initiation, c’est toujours à voir avec le degré de conscience de cette masse de l’humanité. Selon son comportement, une civilisation déclenche certaines mœurs, et ces mœurs tombent dans le règne de la nature, donc sous le coup de la loi de la cause et de l’effet. Sitôt que vous agissez dans le monde, vous agissez dans une substance de lois.

Le karma est en fait, davantage collectif, qu’individuel. Certes, il existe aussi le karma individuel, mais ce que vous appelez « karma individuel », c’est en fait le chemin initiatique. Par exemple, lorsque vous avez manqué d’amour pour quelqu’un et qu’il vous arrive quelque chose en retour, vous pouvez appeler ça le karma individuel, mais avant tout, c’est une épreuve initiatique. Le karma, en tant que tel, est la somme de toutes les restrictions, les limites, les aberrations d’une humanité. C’est pourquoi les choses se généralisent et il semble quelquefois que le châtiment de Dieu soit injuste.

-        Comment tel enfant qui a si peu vécu peut-il mourir de telle ou telle maladie ?
-        Comment tel autre jeune a-t-il pu mourir dans tel accident ?
-        Comment tout ce peuple, qui a le même droit légitime à la vie qu’un autre, a-t-il pu être détruit par l’avancée d’un autre peuple ?

Tout cela, est l’effet de la masse, l’effet de ses rayons qui justement viennent des planètes et qui ne concernent que la masse. Mais à l’intérieur de cette masse, il se trouve des individualités, donc immanquablement cela passe par les individualités.

Pastor (guide spirituel, 06-12-86)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire