J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LIVRE DIALOGUES AVEC L’ANGE



C’est une compilation extraordinaire des conversations que quatre amis hongrois ont vécu avec des « Êtres de Lumière », à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

C’étaient des personnes très normales : Hanna celle qui transmet la parole des anges, Joseph son mari, Lili et Gitta des amies. Gitta Mallasz était ancienne championne de natation et catholique, les autres juifs, mais aucun ne pratiquait sa religion, ou appartenait à un groupe ésotérique ou spirituel qui prédispose à cet événement.

Confrontés à la folie de la guerre, ils cherchaient un sens à ses existences et un soir ils décident de mettre par écrit ce qui les empêchait de le trouver. Quelques jours après, Gitta lit à Hanna ce qu’elle a écrit. Hanna le trouve très superficiel et commence à sentir croître une indignation qui n’est plus la sienne. Elle a juste le temps d’avertir : « Attention ! Ce n’est plus moi qui parle. » Alors, la tonalité de sa voix augmente en intensité, devient sévère et dit à Gitta :

-        On va te faire perdre l’habitude de poser des questions inutiles ! Attention ! Bientôt des comptes te seront demandés !

Suit un long silence, finalement rompu par une question :

-        Me connais-tu ?

Ainsi commence l'un des enseignements spirituels des plus intéressants que j'ai pu lire. Au total ce furent 88 communications pendant 17 mois (de juin 1943 à novembre 1944).


Quelques aspects particuliers de cet événement sont que :
  • Les Anges se sont exprimés dans un langage rythmique, symbolique, poétique, parfois difficile à comprendre et je n'ai pas vu dans d'autres enseignements spirituels. 
  • Généralement dans les canalisations, le médium est en état de transe, mais ici Hanna restait complètement consciente, lucide et avec les yeux ouverts, elle décrit ainsi son expérience : « Pendant tout l’entretien, ma conscience était comme élargie. Je voyais la pièce, toi [Gitta], et ce qui se passait en toi avec une précision étonnante. Et en même temps, j’étais pleinement consciente de notre visiteur . . . Je voyais les paroles se former en moi avec surprise et émerveillement. »

Ce qui m'a le plus impressionné est l’effet que cette rencontre a eu sur eux. À la fin, Hanna, Joseph et Lili seront envoyés dans des camps d'extermination. Seul Gitta restera vivante pour transmettre le message des Anges. Une survivante des camps de la mort lui racontera plus tard que Lili rayonnait d’un tel amour que beaucoup de déportées se portaient volontiers pour les Kommandos les plus durs, où elle travaillait, tant sa présence apportait de consolation et de la force. Elle a également racontée qu’au moment où l’on rasait la tête des déportés, une surveillante SS s’était approchée d’Hanna et lui a demandée :

-        Qu’est-ce que tu fais ici avec tes yeux bleus, ton nez droit et tes longs cheveux bleus ? Es-tu aryenne ?

Et Hanna répondu :

-        Non, je suis juive.

Elle qui pendant dix-sept mois avait transmis la Parole vraie était incapable de dire le moindre mensonge, même pour sauver sa vie...


Les principaux thèmes où j’aborde son enseignement sont :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire