J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

MÉDITATION POUR COLLABORER AVEC LA LOGE BLANCHE



Pour ceux qui veulent faire un travail plus alchimique, au service de l’humanité, voici un rituel pour se connecter avec la Loge Blanche qu’est la hiérarchie la plus accessible sur la Terre en ce moment, parce qu’elle descend l’universalité (le nouveau monde) sur la Terre. Étant universelle elle contient toutes les autres sous hiérarchies beaucoup plus typées. Restons donc dans l’universel.

Seulement, qui dit faire appel à une hiérarchie, dit aussi engagement personnel ou du groupe si plusieurs personnes veulent faire ce travail ensemble. Le groupe est d’ailleurs la plus sûre façon de convoquer et de travailler. Chaque fois qu’il y a convocation, il y a descente de cette hiérarchie sur celui ou le groupe qui convoque. Il est donc important que la pensée de celui qui convoque soit pure, que son intention soit pure et universelle.

On ne peut pas convoquer pour recevoir une faveur personnelle, une initiation individuelle, une quelconque libération. Cela ne fonctionne pas ainsi. Une hiérarchie travaille toujours pour le collectif, pour l’humanité dans son entier.

(J’ai lu quelque part que l’on peut faire des pétitions personnelles, mais seulement après avoir fait avec la méditation un travail d’aide pour le collectif. Autrement dit, les services personnels on doit les payer en aidant à l’humanité)

Lorsque l’on veut faire un travail alchimique, il faut être une force sur laquelle les Maîtres de cette hiérarchie peuvent compter, sur laquelle ils vont pouvoir faire descendre leur énergie pour qu’elle rayonne sur le reste de l’humanité. C’est donc un engagement que l’on prend pour un temps bien déterminé (même à vie pour les plus déterminés). Ceci est très important.

Pourquoi ce rattachement à une hiérarchie ?

Tout simplement parce que l’homme actuel n’est absolument pas capable de savoir quel type d’énergie il faut envoyer sur un peuple qui est en guerre, en déséquilibre social, culturel etc., cela demande une autre vision que l’homme n’a pas aujourd’hui.

« Ce qu’il faut, c’est donner la main aux plus grands, parce que c’est un problème énergétique. Cela n’a rien à voir avec le fait que le petit soit inférieur et que le grand soit supérieur. Ce n’est pas cela, ce n’est pas de l’esclavage qu’on vous demande. Ce que l’on vous demande, c’est que pendant encore un temps, pendant un moment de la vie de la planète, de nous donner la main comme vous l’avez fait depuis des milliers d’années.

C’est un phénomène vibratoire et vous n’avez pas encore la potentialité énergétique d’effectuer toutes les matérialisations, toutes les concrétisations, tous les miracles qui vous ont été promis et que vous possédez à l’état potentiel. Ne faites pas avec des pelles et des pioches ce que vous pouvez faire avec la pensée. »
Pastor (Maître de Sagesse)

J’ai longtemps hésité à mettre en ligne une méditation basée sur un rituel afin de faire ce travail alchimique. Ne connaissant pas l’envergure spirituelle et intentionnelle de chaque internaute paralysait ma démarche.

Comme je l’ai dit au début, il est préférable de pouvoir travailler en groupe, car comme l’a dit Jésus :

« Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux. »  (Matthieu 18:20)

Je sais que c’est très difficile de faire des groupes, je l’ai fait et deux groupes ont très bien fonctionné pendant sept ans. Mais il ne faut pas baisser les bras et se dire je suis tout seul ou toute seule, que peux-je faire ainsi ?

Non ! Tu n’es pas seul. Tu n’es pas seule, il y a tous ceux qui comme toi sont dans leurs quartiers de grandes villes ou dans leurs villages, alors par la pensée relies-toi à eux. Imagine des fils lumineux qui les relient tous et fait de ces fils lumineux une pelote que tu envoies à la Loge Blanche par l’intermédiaire de ton rituel et tu ne sentiras plus cette solitude.

(Il n'est pas nécessaire que les participants lors d'une méditation de groupe, soient physiquement au même endroit, il suffit de se mettre d'accord pour la réaliser à un moment donné et avant de commencer, se connecter entre eux par la pensée.)



Comment s’y prendre ?

Il faut d’abord que tu choisisses un endroit pour être au calme, ne serait-ce que du reste de la famille qui ne te suit pas forcément, qui ne te comprend pas, un endroit dans ton appartement ou ta maison qui te plaise vraiment et l’heure qui te convient le mieux. Le soleil levant est préférable, mais nous sommes des humains et les maîtres connaissent tout ça, ils y sont passés par là, alors ils font avec la situation, mais le matin c’est le mieux.

Prépare ton appareil audio et met une musique qui te porte, qui te fasse monter en vibration. (Si toutefois un groupe pouvait se mettre en place une musique commune pourrait être envisagée.) Il faut associer tout ce qui peut réunir et créer un égrégore, une force qui sera entendue par la Loge Blanche, qui voyant de petites bougies scintiller, se dira : tiens voilà des bougies qui veulent devenir des chandeliers, allons les aider. (Je détaille la petite préparation préalable dans que faut-il faire avant de commencer une méditation ?)

Exemple de méditation

Je m’assieds confortablement.
Je détends mon corps.
Je prends conscience de ma respiration qui doit être calme et profonde.

J’élève mes pensées vers le ciel, vers la Loge Blanche que je salue :

-        « Grand Frère je te salue. »

Et comme c’est la première fois, je lui donne ma méditation :

-        « Grand Frère je te donne ma méditation pour le bien de l’humanité. Je prends l’engagement de travailler avec toi, pour cette cause, une demi-heure, une heure par jour, par semaine ou par mois. »

Chacun évalue ses possibilités et s’y tient. L’engagement ne se prend qu’une seule fois, d’où la sincérité du cœur et de l’engagement. Les jours suivants, ils seront là à t’attendre.

Si un jour, une impossibilité survient, il faut avertir de cette impossibilité. Lorsque vous invitez des amis et qu’un empêchement survient, vous avertissez vos amis de cet empêchement pour qu’ils ne se déplacent pas pour rien. Il en est de même avec les Maîtres, les hiérarchies. C’est simple, il suffit d’y penser et d’envoyer cette pensée vers le ciel.

Ne pensez pas que c’est lourd, pas du tout, voilà vingt-cinq ans que je le fais tous les jours et je suis toujours là. Et surtout n’ayez pas peur de l’engagement. Ce n’est pas un pacte dont vous ne pourrez plus vous libérer. Si vous sentez que vous ne pouvez pas tenir votre compromis, simplement envoyez une pensée au respect, les Maîtres comprendront. Mais si vous êtes persévérant, je peux vous assurer qu’en échange, il y a des compensations et je ne dis pas cela pour vous faire rêver. C’est une réalité ! (Voir les récompenses occultes pour méditer)

Je reste quelques instants dans cette communion.

Je lève mes bras vers le ciel et avec mes mains, je prends l’énergie et en baissant mes bras vers le sol je la fais descendre sur la terre. Je visualise cette énergie comme un petit nuage blanc qui s’étale sur la terre.

Suivant le travail que je souhaite faire, la paix dans le monde, la justice, la liberté, j’envoie des pensées de bienveillance sur les peuples opprimés, torturés, emprisonnés, violés ou lapidés. Mes pensées ne sont pas guerrières, combatives, mais d’amour et de compassion. Souvent l’ignorance est à la racine de ces problèmes.

Je prends le temps qu’il me faut pour chaque chose que j’aborde, il n’y a pas compétition, ce ne sont pas les jeux olympiques, je reste pur dans mes intentions, sans rien forcer.

Après, ou avant ce travail on peut faire les exercices décrits dans la méditation guidée ou sur les quatre éléments. De toute façon, puisqu’il y a engagement, don de ta méditation, la hiérarchie va prendre tout ce qui émane de toi et se servira de cela pour essayer d’influencer ceux qui se sont trop éloignés de la spiritualité. Rien n’est perdu, rassures-toi.

Pour terminer la méditation

De la même façon que l’on a allumé les bougies, avec un petit étouffoir que l’on se confectionne, on éteint une par une et dans le même ordre les bougies en récitant à nouveau la grande invocation. Au premier paragraphe on éteint la bougie orientée vers l’Est, et ainsi de suite jusqu’à celle du centre.


Comme à chaque fin de méditation il faut rendre l’énergie. Je forme une coupe avec mes deux mains que je visualise remplie de cette énergie spirituelle et doucement je monte mes mains en direction du ciel pour rendre l’énergie. Je reste quelques secondes dans cette position et je remercie le Père cosmique pour tout ce qu’il nous donne. En baissant les bras je remercie aussi la Mère Terre pour son abondance et tout ce qu’elle nous permet de faire avec la matière. Et je pense que je suis la synthèse de ces deux énergies, que je suis une âme.

Maintenant, j’incline mon corps vers la terre pour déverser l’excès d’énergie qui aurait pu s’accumuler au niveau de ma tête.

Je redeviens, un homme, bien encré sur terre.

Bien entendu, les paroles et les gestes proposés pour la méditation sont seulement un exemple. À toi de personnaliser et de trouver celles qui conviennent le mieux à ta sensibilité.

À bientôt j’espère en méditation.

(Paul Malaval - auteur du site www.conscienceuniverselle.fr basé sur l’enseignement de Pastor)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire