J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

QUE TYPE DE MÉDITATION CHOISIR ?



Il y a autant de façons de méditer qu’il existe de chemins, mais il n’y a pas autant de façon de méditer qu’il existe de groupes et de temples. Simplement chaque voie à sa façon de méditer, l’une sera plus religieuse, l’autre plus mentale et une autre plus rituelle.

(Dans une autre conférence Pastor expliqua qu’il existe au total douze différents types de voies de développement correspondant aux douze différents types d’êtres humains. Je le détaille dans combien de chemins vers Dieu existent ?  On en déduit qu’il existe douze différents types de méditation, chacune de ses méditations ayant une multitude de variantes.)

En attendant que vous ayez trouvé votre voie, il faut effectuer une méditation qui soit le plus neutre possible. Je vais vous donne un exemple (voir méditation pour collaborer avec la Loge Blanche) mais il ne faut pas vous dire, Frère Pastor a donné une méditation, donc c’est la méditation de ma voie. Non, attention ! Les voies existent, les méditations existent déjà, mais c’est à vous de trouver votre chemin. Peut-être que dans un an ou deux, vous allez vous révéler en tant que quelqu’un concerné par la voie occulte ou concerné par la voie religieuse et alors, la méditation que je vous ai donné ne vous concernera plus.


Avant de vouloir méditer il faut soigner la psyché et guérir l’émotionnel

À l’heure actuelle, très peu de gens peuvent méditer, parce que pour méditer, il faut être capable de pouvoir se détendre profondément, or la majorité des humains, dès qu’ils ferment les yeux, tous leurs problèmes, tous leurs fantasmes, tous leurs traumatismes, résurgent et empêchent d’atteindre cet état de calme parfait. (Je le détaille dans pourquoi les gens ont beaucoup de difficultés pour méditer ?)

Donc, avant d’entamer une recherche pour savoir quelle est la technique de méditation qui vous convient le mieux, il faut d’abord faire un travail de nettoyage intérieur, parce que même si avez la méditation adéquate, même si vous êtes dans le temple qui vous convient, si vous êtes encore remplis de chagrins, de traumatismes non résolus, vous n’allez rien pouvoir faire. L’énergie spirituelle ne circulera pas. Donc, faites d’abord ce travail intérieur, ce travail sur votre personne. Que cela vous prenne un mois ou dix ans, faites-le. C’est la solution véritable.

Et quand vous ressentirez en vous une amélioration, alors oui, commencez la méditation. Et quand vous en serez à ce point, vous n’aurez plus besoin de me demander quoi que ce soit. Le guide qui est le vôtre, qui vous suit depuis toujours, va vous orienter dans votre voie, vers votre groupe, vers votre rituel. Comme je l’ai déjà dit, il ne s’agit pas pour moi de vous donner votre méditation. Moi je ne fais que rassembler. Je vous donne des éléments de préparation et les bases que chacun pourra adapter à sa façon, à sa sensibilité, à son ouverture et à son envergure spirituelle.


Tant que vous ne savez pas quelle est votre voie, choisissez l’universel

La méditation par elle seule n’a jamais mené l’homme à Dieu. La méditation amène l’homme à prendre conscience de ses énergies primordiales. Il n’y a pas une méditation meilleure qu’une autre. Il y a des méditations et chacun choisi celle qui lui convient le mieux. On peut même dire qu’il y a autant de méditations qu’il y a de disciples.

Cependant, tant que tu n’auras pas une profonde connaissance des énergies, utilise toujours un appui universel. Autrement dit, ne choisis pas l’énergie, le Maître ou la hiérarchie que tu veux appeler et sur laquelle tu vas axer ta méditation. Laisse plutôt l’énergie te choisir. En choisissant toi-même l’énergie, immanquablement tu vas appeler une certaine hiérarchie. Si cette hiérarchie est spécialisée pour faire un certain travail, qui dégage donc une énergie bien particulière, bien typée, l’énergie que tu vas recevoir sera aussi typée et par là même ta méditation sera aussi typée et ne sera plus universelle.

En choisissant une énergie universelle, le soleil par exemple, l’énergie christique, c’est elle qui va choisir pour toi l’énergie qui te convient le mieux à l’instant présent, même si elle te dirige vers quelque chose de très typé. Ce ne sera que passager et beaucoup plus bénéfique pour toi. C’est pourquoi, tout ce que je donne ici a pour pierre de base l’universelle et uniquement cela.


Importance du compromis

La véritable méditation est une communion avec les forces divines où tu reçois une énergie supérieure dans ton être qui va te permettre, soit monter dans de plans supérieurs de conscience, soit faire tout un travail alchimique dans ton intérieur, soit faire canal pour transmettre lumière à l’humanité. Donc, quel que soit ton type de méditation, il est important de se préparer à cette communion, de te compromettre à travailler sérieusement avec les Maîtres, évidemment  dans la mesure de tes possibilités. Mais si tu dis que tu veux méditer une fois par semaine, responsabilises-toi à le faire une fois par semaine, sinon soit honnête avec toi-même et dit une fois par mois.

Donc, choisit la fréquence, l’endroit et l’heure qui te convient le mieux. Lorsque l’on fait appel à une hiérarchie ou un Maître, celui-ci a l’obligation de venir et il sait que c’est dans cette pièce qu’il nous trouvera, dans la fourchette horaire que nous aurons choisie. Bien sûr, il ne se déplace pas personnellement, un Maître a mille choses à faire en même temps et en mille lieux différents. C’est sa pensée qui vient et qui agit. La pensée du Maître s’étend sur le monde entier. Il programme sa pensée pour faire un certain travail et s’il y a au bout quelqu’un, le contact a lieu, l’échange d’énergie peut avoir lieu. S’il n’y a personne, sa pensée revient à lui sans rien apporter, donc rien à transmettre au monde et rien ne pourra être transmis au disciple également.

La pensée du Maître se dit :

-        Aujourd’hui j’ai rendez-vous avec Paul, c’est l’heure. Mais la porte est fermée, Paul n’est pas là. Bon, je repasserai demain.

Le lendemain, la pensée du Maître vient voir Paul. Mais Paul est tellement occupé à autre chose, qu’elle repart sans rien. Ce qui fait qu’après plusieurs échecs la pensée ne passe plus, ne s’arrête plus chez Paul. Elle ne va pas juger Paul comme quelqu’un de peu d’envergure, de peu fiable. Elle va continuer à prendre soin de lui comme elle le fait pour tous les hommes. Le travail, ce sera pour plus tard, lorsque Paul l’aura enfin décidé. C’est pour cela que notre engagement est si important.

Alors, par respect pour celui qui vient prendre le meilleur de ce qui se dégage de nous pour le donner au monde, quel que soit l’endroit, l’assiduité est la meilleure façon de montrer son engagement, sa détermination de changer soi-même et par là, de changer le monde.

Je comprends très bien que cela pose des problèmes à certains. Il y a la famille, le mari ou la femme qui n’est pas toujours sur la même longueur d’onde que vous, si je peux m’exprimer ainsi. Et surtout les enfants, ils sont tellement curieux. Où étais-tu ?  Qu’est-ce que tu fais dans ta chambre ?  Et j’en passe.

Cependant, si je fais la démarche de m’élever, de devenir meilleur chaque jour, de me mettre au service, c’est moi qui ouvre l’autoroute qui me mène au Maître. C’est dans ce sens que ça marche, pas dans l’autre. Les Maîtres travaillent pour l’humanité entière, et non pas pour un disciple quelle que soit son ouverture. Dans notre vie de tous les jours et plus spécialement lors des rituels, quelle que soit la hiérarchie convoquée, appelée, il faut penser juste. Le Maître ne se déplace pas, c’est le disciple qui vient au Maître.

L’homme est un entier. La méditation consiste à réveiller cet entier.

Pastor (Maître de sagesse, 26.11.86 et son disciple Paul Malaval)


Voir aussi :
- l’importance de la posture pour méditer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire