J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

HUITIÈME INITIATION MAJEURE, LE SAUT DANS L’INFINI




Pour que l’humanité puisse naître, pour que ce grand Logos puisse avoir lieu dans le ciel, il faut que ses atomes soient arrivés à un point maximum d’illumination et d’initiation, pouvant ainsi constituer à la fin des cycles, le corps de ce nouveau Logos. C’est ainsi que se perpétuent les Dieux, que vous vous perpétuez, ce n’est pas en étant de réincarnation en réincarnation de plus en plus conscient de votre individualité même en devenant Bouddha, de l’envergure du Christ, et en pensant que cela va continuer sur les plans supérieurs.

Il y a un immense saut que l’on vous demande de faire à un moment de votre vie spirituelle, c’est celui que l’on appelle la huitième initiation majeure, qui correspond au saut dans l’infini. On vous demande de plonger dans l’universalité. C’est une des initiations les plus dures à acquérir pour l’initié.

Jusqu’à la huitième initiation, l’initié se sent être quelqu’un, une individualité, avec sa différence, pouvant bouger, avec même des notions de fraternité très poussées, des notions de correspondance vibratoire avec de nombreux plans, il est avant tout, et surtout une individualité pensante et agissante, avec une volonté très personnelle.

Lors de la huitième initiation, il est demandé à l’individu, c’est de casser sa notion d’individualité, et de replonger complètement dans l’universalité (mais pas exigé comme une loi, parce que telle est sa nature profonde, ou, ce que cette âme en évolution attend de son écorce spirituelle). Et c’est le seuil d’une grande frayeur, parce qu’il semble à l’initié qu’il va vers la mort la plus immense qu’il n’ait jamais connue à travers toutes ses vies.

(Les Initiés déjà avancés n'ont plus peur de la mort physique, parce qu'ils ont appris à garder leur conscience éveillée quand elle arrive et savent qu’il s’agit seulement d’un changement vibratoire. Je l'explique dans Qu’arrive à la conscience après la mort ?

Mais ici, l'angoisse va à nouveau les envahir parce que nous parlons d'un autre niveau. Il s’agit de perdre leur individualité que tant de travail leur a coûté la développer. Voir rondes : développement de l'homme)

D’ailleurs, il suffit d’une seconde et même moins pour qu’il rate tout. S’il se souvient, même si c’est pour un court instant qu’il est une individualité, il rate et il doit recommencer, se réaménager en quelque sorte et attendre à nouveau certaines conjonctions solaires en droite ligne avec certaines constellations pour replonger dans l’infini.

Les initiations qui se font sur un plan terrestre peuvent se faire assez naturellement de façon constante. Mais lorsqu’il s’agit de ce genre d’initiation dont je parle (Initiation Solaire), il ne faut plus considérer les énergies de l’individu, mais les énergies qu’il doit atteindre. Et ces portes-là ne se créent pas n’importe quand. Il y a certains moments cosmiques où le sas s’ouvre, et il s’agit, pour l’initié, d’y entrer à toute vitesse sans réfléchir. À la moindre réflexion le sas s’est déjà déplacé et il faudra à l’initié attendre une autre tournée d’aiguilles pour pouvoir, à nouveau, retrouver l’alignement des astres et replonger en eux.

Il ne s’agit plus de rester au niveau de la planète, de la hiérarchie planétaire. Il s’agit d’être percuté, envoyé dans les constellations. L’initié quitte son état d’initié issu de la hiérarchie planétaire, pour devenir un initié commençant sa course dans la hiérarchie des constellations. Pour pouvoir y entrer il faut admettre ce concept d’universalité, et rompre avec les concepts de l’individualité tels que vous les imaginez.

Car, il y a toujours une individualité latente, même après ce saut dans l’infini, mais la notion n’est plus du tout la même. Lorsque l’initié a basculé dans le ventre des constellations, il n’y a plus moyen pour lui de revenir près de la terre, ou près d’un monde physique où il est né.

À partir de ce moment-là il y a déconnexion totale, la marche en arrière est impossible. Par contre, depuis sa constellation, avec le groupe dont il fait partie, animé par l’âme puissance de cette hiérarchie, il va pouvoir envoyer sa vibration sur un astre x, qui va la ricocher sur une planète proche de votre système solaire pouvant aussi ricocher la vibration sur la terre.

C’est ainsi que par l’intermédiaire de ces relais, les Maîtres, étant passés dans une évolution cosmique, peuvent continuer à alimenter en énergie et en impulsion spirituelle la petite fourmi, ou l’homme sur la terre, ou sur un quelconque autre monde physique.

Dès qu’un individu évolue quelle que soit son évolution il devient un point de rayonnement. Lorsqu’un initié prend son statut d’initié, il se place dans la hiérarchie planétaire et depuis cette hiérarchie planétaire, il rayonne sur les hommes.

Quand il a accompli toute l’évolution que lui permettait la hiérarchie planétaire, il passe dans une évolution cosmique, et depuis cette évolution cosmique, il continue à rayonner, jusqu’à ce qu’il passe dans une autre évolution, qui devient une réintégration. Ainsi, depuis le point le plus haut jusqu’au point le plus bas tout est animé par la vibration de l’évolution et du plan.

Pastor (guide spirituel, 24-06-87)


Cet enseignement est plus avancé et je ne suis pas sûr s’il convient de le mettre si publiquement, cependant je le fais pour éclairer à ceux qui sont dans ma situation.

Pendant plusieurs années j’ai détesté la Hiérarchie pour cette raison. Même si ce saut dans l'universalité peut être imaginé comme la fusion avec un être qu’on aime avec toutes ses forces, dans une union d'amour et de joie immense. Même si Pastor dit dans une autre conférence que c’est regarder l’immensité du Cosmos à un autre niveau et non plus depuis le tout petit bout de notre lorgnette. Pour des raisons que je ne comprends pas entièrement, j’y tiens énormément à mon individualité et il me semblait un abus intolérable qu’on m’oblige de renoncer à elle.

J'ai appris plus tard que ce n'est pas quelque chose qu’on vous forcez à faire (même si c’est nécessaire pour évoluer à des niveaux supérieurs de développement) et qu’existent d'autres développements pour ceux qui comme moi sont encore très attachés à leur individualité.
Voir:
- L'entrée au nirvana: Bouddha égoïste vs Bouddha de la compassion

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire