J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

RONDES : DÉVELOPPEMENT DE L'HOMME




(pour comprendre voir d’abord
rondes terre)


À cet égard le Mahatma Kuthumi dit :

1e Ronde. – Un être éthéré – pas intelligent, mais super-spirituel. Dans chacune des suivantes [races-racines], races, sub-races et races mineures de l'évolution, il se développe de plus en plus en un être encastré ou incarné, même s’il reste encore essentiellement éthérée. Et comme l'animal et la plante, il développe des corps monstrueux en correspondance avec la grossièreté de l'environnement [également éthéré].

2e Ronde. – Il est encore gigantesque et éthéré, mais son corps se fait plus ferme et condensé – est un homme plus physique, mais encore moins intelligent que spirituel ; car l'évolution du mental est plus lent et plus difficile que la structure physique et le mental ne se développe pas aussi rapidement que le corps.

3e Ronde. – Maintenant il a un corps parfaitement concret ou compacte ; au début avec la forme d'un singe géant, et plus intelligent (ou plutôt rusé) que spirituel. Puisque dans l'arc descendant il a atteint maintenant le point où sa spiritualité primordiale a été éclipsée et dominée par sa mentalité naissante. Dans la seconde moitié de cette troisième ronde sa taille gigantesque diminue, son corps s'améliore en texture (peut-être le microscope pourrait aider à démontrer ceci) et devient un être plus rationnel - même s’il reste encore plus un singe qu'un homme.

4e Ronde. L'intellect se développe énormément dans cette ronde. Les races muettes vont acquérir la parole humaine dans notre globe, dans lequel depuis la quatrième race[-racine, connue comme la race Atlante], le langage se perfectionne et la connaissance des choses physiques s’intensifie . . . le monde regorge des résultats de l'activité intellectuelle au détriment d’une diminution spirituelle. Dans la première moitié de la quatrième race[-racine] apparaissent les sciences, les arts, la littérature et la philosophie, éclipsées dans une nation renaissent dans un autre. . . .

5e Ronde. – Continue le même développement relatif et le même combat.
6e Ronde
7e Ronde
De celles-ci il n'y a pas besoin d’en parler.  (Lettre Mahatma 14)
 

(Non, Kuthumi ! Tu nous laisses en suspens...)


Cependant il laissa des indices, il y a des hommes (peu) qui par leurs propres efforts s’avancent à l'humanité.
Platon et Confucius étaient des hommes de la cinquième ronde, et notre Seigneur [Gautama Bouddha] fut un homme de la sixième ronde. En fait, Buda est une énigme, car en principe on ne peut pas dépasser plus d'une ronde à l'humanité, mais son parcourt de réincarnations a été si bien réussi qu’il est une exception.

Nous pouvons en déduire que :

5e Ronde. L'homme acquiert la sagesse. Son mental est complètement développé, il devient un individu indépendant (maintenant la majorité de l'humanité vit dans la conscience de masse.) Contrôle complètement sa nature animale (voir kama).

6e Ronde. L’homme atteint la pleine illumination, la spiritualité devance à l'intellect. Il se libère des attachements de la matière.

7e Ronde. L'homme devient un “homme-dieu”. Sa spiritualité et ses pouvoirs sont pleinement développés.

L'homme revient à son état spirituel
​​ initial, mais tandis qu’au début il était un être inconscient et passif, à la fin il devient un être conscient et actif.


(Remarque: Bouddha, Platon, Confucius étaient des hommes plus avancés, mais pas leurs corps, comment sera la morphologie des humains dans les prochaines rondes est un mystère)


Dans d’autres lettres, les Mahatmas ont donné plus de détails :
  • Dès le début [des sept rondes] l'homme a les germes de tous les sept principes en lui, mais aucun d'eux sont développés. On pourrait le comparer à un bébé [cosmique]. . . Dans chacune des [sept] rondes il va pleinement développer l'un de ses [sept] principes. (CM 15)
  • [L'homme] commence sa descente [dans la première ronde] comme une entité entièrement spirituelle – un septième principe inconscient () - avec les germes des six autres principes en état latent et endormis en lui. . . . quand il atteint notre planète [la Terre à peine en train de se former (le globe D de la chaîne terrestre), l'homme] est seulement un glorieux faisceau de lumière sur une sphère [la Terre] qu’elle-même est encore pure et intacte. (CM 13) 
  • Dans la première ronde, sa conscience sur notre Terre [Globe D] est terne et plutôt faible et vague, semblable à celle d’un bambin. Quand il arrive à notre Terre à la seconde ronde, il est devenu responsable jusqu’à un certain degré, dans la troisième [ronde] il est devenu [presque] complètement responsable de lui-même. (CM 15) 
  • Ce n'est qu'à la quatrième ronde, où ayant atteint la pleine possession de son Kama-énergie, celle-ci parvenue à pleine maturité, que l'homme devient pleinement responsable;. . . la volition de l'homme, son intelligence et conscience se réveilleront seulement lorsque le quatrième principe Kama ait mûri et se soit complété par le contact (successif) avec les Kamas ou forces vivifiantes de toutes les formes que l'homme a adoptée au cours de ses trois rondes antérieures. (CM 13) 
  • Dans chaque étape et dans chaque ronde, son développement est en accord avec le globe où il se trouve. (CM 15)   Parce que l'espèce humaine et chaque être vivant sur la planète augmentent leur matérialité en relation avec celle de la planète. (CM 13) 
  • L’actuelle humanité est dans sa quatrième ronde . . . et ses différentes races, ainsi que les entités individuelles qui les composent, effectuent inconsciemment pour elles-mêmes [races et individus] ses cycles terrestres septuples locaux - d'où la grande différence dans leurs niveaux d'intelligence, d'énergie, [spiritualité, etc.] (CM 13)
  • Bien sûr, il y a beaucoup de personnes différentes, même dans le quatrième ronde, car les germes des principes ne sont pas développés en tous pareillement. (CM 15)
  • Les hommes (les rares qui sont arrivés à l’avance) dans la cinquième ronde, mais seulement dans sa première race (ou plutôt classe), sont néanmoins infiniment plus élevés que nous - spirituellement si non intellectuellement ; car avec la consommation ou plein développement de leur cinquième principe (l’âme intellectuelle), ils sont arrivés à être plus proches de ce que nous sommes, et ils sont en contact étroit avec leur sixième principe Bhuddi. (CM 15)
  • Les rares hommes de la cinquième ronde, n'engendrent pas des enfants de la cinquième, mais de la quatrième ronde (CM 23) 
  • Dans la sixième [ronde] [l'homme] peut devenir un Bouddha, et dans la septième [ronde], avant le Pralaya [planetaire] – il peut devenir un Dhyan-Chohan. (CM13) 
  • Pendant la septième [ronde] les hommes deviendront des Dieux. (CM 23)

Le «bébé cosmique" du début de la première ronde (avec ses sept principes en état latent) a grandi et est devenu un «Homme Cosmique» à la fin de la septième ronde (avec ses sept principes pleinement développés). C'est l'un des objectifs des planètes et de leurs cycles de vie de sept rondes, engendrer une nouvelle génération d'hommes-dieux.

_ _ _

Presque rien n'a été enseigné sur comment se développe l'homme dans les autres globes de la chaîne de la Terre. Par la loi de correspondance ("comme c’est en haut, c’est en bas"), on peut supposer que le processus est similaire, mais à des niveaux plus subtils, et que ce processus se produit également dans d'autres planètes.


(pour une meilleure compréhension lire tout le thème Rondes-chaînes-globes en commençant par les plus anciens messages)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire