J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LE POUVOIR DE DIEU



LA PUISSANCE DE DIEU EST EN BAS, PAS EN HAUT

Comme je l’ai expliqué dans qui a créé l’univers ? Au début il n’y avait rien, mais absolument rien de rien. Il n’y avait aucune vibration, aucune énergie, aucune substance avec laquelle pouvoir créer. C’était le néant total.

Donc, quand Dieu est apparu (comme une immense conscience dans la plus haute dimension que vous puissiez vous imaginer), il n’y avait rien avec quoi il puisse créer que ce ne soit pas sa propre essence. Et c’est pour cela que certains textes spirituels disent que tout est Dieu, parce que c’est vrai !  Tout vient de cette source originelle, du rayonnement de l’Esprit divin qui par densification de sa vibration a créé les différentes énergies qui conforment la création, et dont la plus dense est la matière qui constitue le plan physique (qui n’est autre qu’énergie comprimée).


Cela veut dire que la création et tout ce qui est en elle, sont construits à partir de l’essence divine (soit les particules de l’esprit de Dieu).
Cette essence divine à mesure que se comprime et se densifie, manifeste de propriétés différentes, formant les différents plans d’existence :


Et c’est pourquoi Pastor dit :

« L’homme s’incarne pour aller chercher l’énergie dans la contraction des particules de l’esprit de Dieu qui composent la matière. Quand je dis cela, je dis que la matière est une zone où l’esprit divin est à l’état le plus compact, que c’est dans la matière que l’on rencontre le plus de particules de conscience au centimètre carré. C’est donc l’endroit où l’on va découvrir le plus d’énergie (car chaque particule de conscience divine comporte aussi une part de l’énergie).

Les gens pensent à tort que la puissance de Dieu se trouve dans le « ciel », alors qu’au ciel, ce qu’on trouve est l’esprit de Dieu, c’est dans la matière qu’on trouve la majeure partie de sa puissance. Beaucoup d’hommes regardent le ciel en disant : « envoie-moi ta puissance. » Parce que ce sont des disciples qui ne connaissent pas la structure occulte de la création. Quand tu regardes le ciel, demande la sagesse, l’humilité, la connaissance, à être guidé. Mais pour la puissance, la force, regarde dans le sens inverse, regarde en bas, regarde à la partie de Dieu qui est en bas.


Parce que c’est l’endroit où l’on va découvrir le plus d’énergie, mais pas n’importe laquelle [se réfère au feu électrique]. Cette énergie a depuis toujours été le grand problème de l’homme, car c’est l’énergie même de la puissance de Dieu. » (Conférence du 04.06.89)

(Ce pouvoir divin, l’homme doit progressivement apprendre à le contrôler, et c’est une des raisons de son évolution. Ceci je le détaille dans le pouvoir de Dieu dans l’être humain)

Pour mieux le comprendre, visualisez l’eau. Dans le ciel (cette fois-ci physique) l’eau se trouve en forme de vapeur et les particules sont très éloignées les unes des autres, puis en se condensant, le vapeur devient liquide et les particules sont plus proches, mais c’est dans l’état solide que les particules vont être le plus comprimées.


La même chose se produit avec les particules de l'esprit de Dieu. C’est dans la matière où l’énergie est le plus concentrée, où l’essence de Dieu est le plus comprimée. Et c’est pour cela que la majeure partie de la puissance de Dieu se trouve dans le plan physique et non dans le plan divin comme les gens croient. Et c'est aussi la raison pour laquelle l’être humain doit descendre dans la matière, pour ainsi prendre sa part de puissance qui va lui permettre d'être un soleil brillant dans le plan divin quand il se réveillera dans ce plan.


La science nucléaire a démontré la véracité que dans la matière il y a une quantité impressionnante d'énergie. Si en général celle-ci n’explose pas comme les bombes atomiques, c’est parce qu’elle se trouve dans un état « endormi », et l'homme doit apprendre à l’allumer, mais en sachant la contrôler pour que cette énergie soit constructive (comme une lampe à huile pour donner une analogie).




LE FEU ÉLECTRIQUE

À un niveau plus profond, l'enseignement ésotérique explique que ce processus par lequel Dieu se densifie pour créer la création, s’effectue dans une première étape par l'émanation d'une partie de son essence (apparemment la majeure partie) pour former les Logos, qui sont un reflet de Dieu, et dans son aspect le plus élevé sont des portions de l'Esprit de Dieu. Mais qui aussi, en condensant son rayonnement vont former une hiérarchie des êtres (esprits de la nature, anges, archanges, etc.) lesquels vont avoir le devoir de concevoir, de créer et de maintenir la création. (Ceci je le détaille dans Hiérarchie Divine ou Logos)


Cependant, l'esprit de Dieu va aussi projeter une partie de son essence qui ne va pas générer une hiérarchie divine, et que même si elle va subir différents états de densification, elle va rester dans son état originel. Et c’est ce que dans l'ésotérisme est souvent nommé le Feu Électrique (qui est proprement la puissance de Dieu), en contraste avec le reste de la substance divine qui est souvent appelée le Feu Cosmique. Pour faciliter la compréhension, considérez :
  • le Feu cosmique comme la substance divine qui par densification va générer tous les matériaux (aussi bien physiques que subtils) qui vont permettre la construction de cette immense machinerie qu’est la création, et d'autre part, 
  • le Feu électrique qui est aussi une substance divine, mais qui contrairement au feu cosmique, va effectuer la fonction d'électricité pour permettre à cette immense machinerie, soit la création de fonctionner et avoir une histoire.

« Ce que nous appelons le feu électrique n’est pas à confondre avec le feu que l’on pourrait imaginer être la conscience de Dieu, un feu cosmique donc. Si tout est feu (énergie), si tout est flamme, même la conscience, le feu électrique est complètement différent. Il est une seule et même substance : le Pouvoir divin.

Le feu électrique ne réfléchit pas, il est pourtant une intelligence, c’est certain. Cela lui est donné, car pour pouvoir être un feu constructeur, il faut être intelligent. Cependant, c’est une intelligence qui n’est pas individualisée, ce qui fait que ce feu-là est la substance avec laquelle les hiérarchies angéliques et archangéliques vont travailler. Ce n’est pas une substance qui va donc donner lieu elle-même à une hiérarchie d’êtres, comme cela est le cas pour les autres feux. Le feu électrique n’est qu’une substance, il n’y a pas de hiérarchie attachée au feu électrique. On ne peut donc pas rencontrer l’archange du feu électrique par exemple. Le feu électrique c’est ce qu’on peut appeler aussi le Saint-Esprit en fait.

Que fait l’homme avec ?

L’homme le réveille au fur et à mesure de ses initiations, par un premier lieu la kundalini, ce qui ressemble le plus dans l´homme au feu électrique de l’univers. Et dans un second lieu par le feu sacré. Ce qui ressemble à un aspect supérieur du feu électrique, dont on pourra parler dans une autre occasion.


Que font les anges avec le feu électrique ?

Ils tiennent les cycles des temps dans un premier lieu, ensuite ils déterminent les formations de la matière et tiennent les cristaux en forme. C’est par la création des cristaux en fait, que les Maîtres de la création ont pu parfaitement ordonner tous les atomes qui ensuite ont donné lieu au règne végétal, au règne animal et ensuite au règne humain. Si cela a pu se faire dans le règne du cristal, dans le règne minéral, c’est que cela pouvait se faire partout. Donc, l’endroit où la Hiérarchie créatrice teste (si jeux m’exprimer ainsi) sa capacité de création, c’est avant tout dans le règne minéral. Et si tout se passe bien là, alors c’est comme un feu vert qui est donné pour que tout le reste ait lieu ensuite.

Le cristal est donc l’endroit physique où l’on pourra le plus concentrer, voir, recevoir le feu électrique. C’est pour cela qu’il ne faut pas faire n’importe quoi avec les cristaux, parce que c’est l’endroit où le feu électrique passe par excellence. L’endroit où il est le plus concentré, parce que c’est l’endroit de la base de la création physique. Donc, attention !  Pas d’amusements avec les cristaux. Discernement !  Ne les utilisez que, soit par amour, soit parce que vous savez très bien ce que vous faites.

(Comme la plupart des personnes ne savent vraiment pas ce qu’elles font et beaucoup ont une vision de l’amour teintée par l’égoïsme, je vous conseille de mieux ne rien faire avec les cristaux si vous voulez agir avec sagesse. Et d’autant plus que de nos jours, avec le boom qu’il a eu sur les enseignements dits « ésotériques » on trouve des multiples cours et livres sur la lithothérapie et l’utilisation des cristaux et des pierres semi-précieuses. Bien que Pastor ici se réfère plus à son usage dans la magie.)

Le feu électrique est comme une foudre. À moins que vous puissiez être un paratonnerre ou un grand magicien, vous ne pouvez pas passer sans dommage sur la foudre. Toutefois les Maîtres apprennent peu à peu à l’homme à collaborer avec ce feu électrique. Mais la manipulation du feu électrique passe inévitablement (ou repassera de nouveau inévitablement) par une nouvelle collaboration avec le règne angélique, car le règne angélique est le dépositaire du feu électrique. Donc, qui dit manipulation du feu électrique, dit automatiquement quelque part, collaboration avec la hiérarchie angélique, alignement avec les lois de la hiérarchie angélique (qui sont les lois de Dieu). Tout simplement parce que tout a lieu de cette façon-là. Non pas parce que ce sont uniquement les anges qui détiennent ce feu, mais parce que ce sont les anges qui ont été prédestinés. Et quand je parle des anges, je pense aux hauts aspects du règne angélique. Ce sont les anges qui ont été prédestinés à la création de l’univers et à la sauf garde de l’univers. L’homme rencontrera donc toujours tôt ou tard un ange sur sa route. Je vous souhaite que ce soit pour vous le plus tôt possible. »


Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

Pour une meilleure compréhension de ce qu’a dit Pastor, je vous conseille de lire aussi :

1 commentaire: