J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

L’ASPECT OCCULTE DE KUNDALINI



Il y a toujours et c’est inévitable, un aspect exotérique et un aspect ésotérique. Pour toute chose cela existe. Il y a donc un aspect qui est donné publiquement, qui est vrai, certain, mais qui n’est pas nécessairement l’ultime vérité, et puis il y a un aspect qui reste caché, occulte, et cet aspect-là, lui est l’ultime vérité.

Dans la constitution occulte de l’homme c’est la même chose, il y a la kundalini que beaucoup connaissent, car beaucoup des livres et des instructeurs en parlent, que les véritables voyants peuvent voir, et que l’on peut même manipuler si on a quelque pouvoir et que l’on sait le faire. Mais en fait, kundalini n’est que l’aspect visible d’un feu encore plus puissant qui est le feu électrique en l’homme, et qui est véritablement la puissance de l’âme. Ce feu sacré n’est pas manipulable, ce feu sacré n’est pas kundalini, mais par densification  de son rayonnement, par concrétisation de sa substance, va donner lieu (dans un niveau vibratoire plus dense) à kundalini.

Et en fait, le feu sacré lui-même ne se révèle que lorsque kundalini a été parfaitement maîtrisé, c’est-à-dire lorsque ce feu qu’est kundalini est montée et qu’il a pu rencontrer partout lors de sa montée, la pureté de l’intention de l’adepte. À ce moment-là seulement le feu sacré se manifeste, et c’est à ce moment-là que tout paraît possible au Maître, du moins pour ceux qui le regardent de l’extérieur et qui observent avec stupéfaction les miracles qu’il accompli. Tandis qu’un homme qui a réussi à lever sa kundalini (un authentique mage ou sorcier) va pouvoir exercer certains pouvoirs mais pas tous, et il ne va certainement pas pouvoir se garder de la mort. Malgré ses grands pouvoirs, il va mourir comme les autres. Par contre, celui chez qui le feu sacré s’est levé, alors non seulement sa vie est éternelle, mais toutes les actions sont possibles, par exemple guérir tout le monde devient possible, car le feu sacré à ce moment-là absorbe le feu que représente l’autre qui est malade, et ce feu sacré a le pouvoir de bruler le karma de l’autre, si éventuellement sa maladie est une maladie karmique, le karma est brulé.

Par contre, imaginez quelqu’un qui a développé le pouvoir de kundalini, soit au cours de ses autres vies, soit à travers d’actes magiques, et il se retrouve dans cette vie avec kundalini jusqu’à un certain point éveillé, ce qui lui permet d’être un guérisseur. Eh bien, ce guérisseur va pouvoir guérir dans la mesure où l’autre est guérissable en face de son pouvoir, mais il ne va pas nécessairement bruler le karma de l’autre et donc agir en tant que rédempteur. Et c’est pour cela que certaines maladies peuvent réapparaître. Lorsque l’on est passé dans les mains d’un guérisseur et que tout semble réglé, on s’aperçoit trois mois, six mois, un an plus tard, que tout réapparaît.

Comme cela ce fait ?

C’est parce que le guérisseur, par le pouvoir de la kundalini, il a pu arranger certaines choses du plan physique, mais il n’a pas pu (soit dans le corps astral, soit dans le corps de l’âme) véritablement enlever la racine de ce mal, ce que l’on pourrait appeler le péché pour employer des termes connus. Chose que pouvait pourtant très bien faire Jésus, lorsqu’il disait : « va tes péchés te sont pardonnés ».


(Pour une compréhension plus profonde sur ce thème, je vous conseille de lire : guérir avec l’aide des êtres de lumière)

Jésus en fait n’avait pas besoin de savoir de quoi l’autre soufrait, savoir de quoi il était malade, de chercher un traitement pour le soigner. Simplement il voyait le péché, il le brulait et l’autre était guéri. Cela se faisait par l’action de ce feu sacré que tout véritable Maître a nécessairement pleinement déployé, et qui vient longtemps après la montée de la kundalini, car la kundalini commence à bouger dès que vous recevez une quelconque initiation. Même si vous allez dans une école ésotérique quelconque sur la surface de la terre, une école ésotérique qui ne vous paraît même pas détenir encore l’affiliation initiatique, mais il y a quand même encore un égrégore, certains mots de pouvoir, certaines formules, certains symboles qui sont chargés et qui peuvent créer véritablement une petite initiation chez les hommes. Eh bien, même cette simple petite initiation peut provoquer des mouvements de la kundalini et des accélérations de la kundalini.

Ce qui ne veut pas dire qu’il faut dès demain vous précipiter dans toutes les écoles ésotériques qu’existent (dont je précise que la majorité sont frauduleuses) pour obtenir toutes les initiations possibles, car provoquer des mouvements et des accélérations à la kundalini ne sert à rien. S’il n’y a pas une maîtrise sur ces mouvements, Kundalini retourne dans son sommeil. Mais simplement je vous le dis pour vous faire comprendre que partout vous pouvez rencontrer des moyens d’accélérer et de faire monter kundalini, mais vous ne saurez pas des adeptes pour autant.

Il y a par exemple des personnes, qu’en ayant chuté, ont senti nettement une colonne de feu se lever dans le dos et leur octroyer par là même peu de temps après un pouvoir, soit la clairvoyance, soit la guérison, soit la capacité d’entendre des voix, ou n’importe quoi d’autre.

Comment est-ce que cela est admissible ?

Parce que si cela peut se faire de manière aussi simple, alors il faut que tous les disciples dès demain s’entraînent à chuter du plus haut escalier qui existe dans la ville, et ça marchera !

(Là, Pastor est sarcastique, car ces cas sont rares et je soupçonne que ceux à qui leur est arrivé, avaient déjà un certain développement de vies antérieures, parce que dans l’immense majorité des cas, les individus qui ont chuté, n’ont ressenti qu’une grande douleur. Donc ne le prenez pas littéralement.)

Ce n’est pas que je mette en doute votre infinie sagesse vénérable guru, mais vous êtes sûr que c’est ainsi que je vais réveiller kundalini ?
Puisque-je te dis que c’est comme ça que moi je l'ai reveillée, et sinon on le répète jusqu’à que ça marche !

Si la montée de la kundalini ne peut pas à elle seule illuminer l’individu (contrairement à ce que prétendent certains instructeurs qui ne connaissent pas beaucoup sur la matière) cela veut dire qu’il existe un autre feu qui lui est voilé, qui lui est la face cachée du pouvoir de l’homme, comme tout ce qui existe : face ouverte - face cachée, et c’est-ce que l’on appelle le « feu sacré ».

C’est-ce que l’on appelle aussi le « feu électrique ». C’est le feu qui (pour le comprendre de manière physique) circule dans votre système nerveux, évidemment à un degré beaucoup moins intense. Et en fait, la meilleure façon de rencontrer ce feu électrique, dans son point d’extériorisation le plus bas, bien sûr, mais pour essayer de le comprendre quand même. Pour essayer de l’expérimenter, il faudrait que vous puissiez descendre votre conscience jusque dans les flux vibratoires qui ont lieu dans votre système nerveux, et là, vous commenceriez à comprendre ce qu’est la puissance, ce qu’est votre pouvoir.


Pourquoi est-ce que c’est dans le système nerveux que vient se manifester physiquement le feu électrique, la puissance de l’homme ?

Cela est dû parce que le système nerveux est l’endroit du corps qui est encore suffisamment subtil pour être un réseau d’énergie, et qui aussi est suffisamment concret pour être en relation directe avec toute la vie physique de l’individu et la vie émotionnelle. Cela fait donc un rapport direct entre l’individualité et la personnalité de la personne.

(La différence entre l’individualité et la personnalité, je l’explique dans :
en réalité nous sommes en train de flotter dans le vide)

Et pour aller un petit peu plus loin dans l’exemple, le sang, lui, est l’aspect le plus concret, « le fluide le plus physique » de l’âme en tant que conscience (c.-à-d. buddhi, l’âme spirituelle, en contraste avec manas, l’âme humaine). C’est pour cela d’ailleurs que durant la messe, mais aussi autrefois durant les sacrifices, il est question du sang (durant la messe, il est question du sang du Christ, pendant les sacrifices, il est question du sang d’un animal ou d’un humain), chaque fois donc que le sang est évoqué que ce soit en pensée ou dans un acte de rituel, c’est l’âme qui est par là même symbolisée. Alors que, dès que le mage prend l’épée ou le bâton, c’est en fait l’énergie électrique de l’individu et l’énergie de son système nerveux qui sont symbolisées.

Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

Cette explication de Pastor m’a aidé à mieux comprendre ce qu’il a voulu dire dans un autre entretien :

« Ce feu que l’on appelle la kundalini, en réalité se situe sur plusieurs plans d’existence. Il y a beaucoup de confusion sur la nature de Kundalini. La plupart des gens, en fait, lorsqu’ils parlent de kundalini, en parlent sur un plan énergétique (le plan éthérique) et ce n’est pas sa meilleure représentation. La kundalini dont je parle se situe sur un plan athmique (le plus élevé), et ne considère que le rayonnement de l’Esprit, soit la puissance de l’Âme. » (27.07.87)


(La relation qu’a l’homme avec ce feu électrique, je l’explique dans :

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. Si tu te réfères au système d’art martial connu comme KULUN, je ne le connais pas.

      Supprimer
  2. Non kunlun, c'est une pratique d'éveil de soi très ancienne venu des mont kunlun.
    Si tu cherche sur Google tu peut d'ailleurs trouver un livre sur cette pratique.

    RépondreSupprimer
  3. Il s'agit de tenir environ une heure dans une position spécial.
    Au bout de 10 min, le corps est soumis à un gigantesque champs magnétique entre le ciel et la terre. Cela a pour effet de purifier entièrement le corps. Les membres bouge dans tout les sens comme si l'on était pris par une force inconnue (en réalité se sont les nerfs qui se purifie et donc les muscles se contracte et se décontracte ) on peut comparer sa à une sensation de shoot intense.
    Au bout de 40 min le corps est pris d'une extase sublime. Durant cette extase on a l'impression que Dieu est en nous, le monde nous paraît ridicule, les guerres etc...
    A la fin de l'heure on est heureux, joyeux.
    C'est une méthode qui se nomme le nei-gong de kunlun.
    Je vous invite a acheter le livre : pratiques oubliées d'éveil de soi Par Max Christensen avec Chris Tittle.

    RépondreSupprimer