J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

L’IMPORTANCE DE LA POSTURE POUR MÉDITER



Les personnes généralement pensent que pour méditer il suffit de prendre une position décontractée. S’il est vrai que la relaxation est importante, la véritable méditation n’est pas un exercice pour se détendre, mais un travail d’énergie intérieur, et comme tel, la posture qu’on adopte va influencer le mouvement de cette énergie.

« De préférence, asseyez-vous en position de lotus ou au moins en tailleur. Être assis de cette manière, est la meilleure façon de concentrer l’énergie, parce qu’à ce moment-là, la personne coupe l’énergie qui s’en va par les extrémités et force les énergies à travailler de manière ascensionnelle, donc il fait travailler sa kundalini.

Si un jour vous devez véritablement travailler sur la kundalini, c’est la position que vous donnera et vous ordonnera n’importe quel Maître. C’est pourquoi dans le passé, à un certain moment de leur évolution, les humains ont tous eu une incarnation dans un corps tibétain, dans un Temple tibétain, et maintenant dans un lieu qui permet ces exercices.

Si vous ne pouvez pas vous asseoir en lotus essayez au moins le tailleur. Si pour des raisons de santé vous ne pouvez pas le faire, asseyez-vous sur une chaise, en fait la position du pharaon, les pieds nus par terre et si vous avez froid, avec de grosses chaussettes de laine, et votre kundalini peut tout autant être réveillée par l’énergie et peut tout autant s’élever. Ce sera de manière dérivée, mais pas plus lente, du fait que vous êtes reliés à la terre.

Vous pouvez compléter la position du pharaon, en mettant la main sur le cœur pour une autre phase de la régénération. Dès que vous mettez la main sur le cœur vous fermez le cercle, et un cercle fermé devient le signe de l’infini, et la sublimation peut avoir lieu. Mais il ne faut pas rester longtemps dans cette position, d’une part, parce que ce n’est pas nécessaire, et d’autre part, parce qu’une méditation qui va vous emmener en voyage dans la conscience, ne peut pas tolérer qu’une tension se fasse dans votre bras.

Donc, vous tenez la position aussi longtemps que cela ne vous gêne pas, puis reposez vos mains, et au lieu de les mettre sur vos cuisses, retournez-les pour être dans le phénomène de la fusion. Vous ne captez plus, vous fusionnez. Ensuite, laissez aller votre méditation comme elle vient, laissez-la vous pénétrer.

C’est une position que vous pouvez adopter, mais il y en a bien d’autres, qui correspondent aux différentes voies de développement. C’est à vous de découvrir quelle voie correspond à votre nature pour suivre cette voie. »
Pastor (guide spirituel, 26-11-86)


DESCRIPTION DES PRINCIPALES POSITIONS

Position du lotus

Padmāsana en Sanskrit. Les jambes croisées, pied droit sur la cuisse gauche, pied gauche sur la cuisse droite et les deux genoux doivent toucher le sol.



Position du demi-lotus

En sanskrit Siddhāsana que signifie « la posture parfaite » ou « posture de l'adepte ». On croise seulement une jambe sur la cuisse opposée et on place le talon de l’autre pied contre le périnée.



Position en tailleur 

En sanskrit Sukhāsana que signifie « posture plaisante ». On croise les deux pieds sous les cuisses.



Position du pharaon

Assis sur une chaise, les mains sur les cuisses.


Note : Dans toutes les positions le dos doit être droit, mais pas tendu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire