J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

QU’EST-CE LA LIBERTÉ ? L’HOMME EST-IL LIBRE ?



Tout le monde rêve de liberté. Tout le monde revendique le droit à la liberté : le droit de parler, le droit de s’exprimer, le droit d’agir, le droit social, le droit civique, la démocratie, etc. Tout le monde veut être libre, mais personne ne sait vraiment ce que cela veut dire. Les gens pensent qu’il s’agit de pouvoir faire leurs quatre volontés, de pouvoir accomplir tous leurs caprices et quand ils l’accomplissent, ils se disent :

« Je vis dans la liberté ! »

Ainsi ils tombent dans les excès sous tous les aspects possibles

Pour eux cela représente la liberté. Le problème vient quand ils meurent. Alors, leurs guides arrivent avec le petit carnet bien remplit et leur disent :

« Dis donc, dans cette réincarnation tu t’es complètement défoulé, tu as fait tout ce que tu as voulu, mais est-ce que tu te rends compte de ce que cela a représenté sur un plan vibratoire ? Est-ce que tu te rends compte du mal que tu as fait, par exemple, à tes parents, à ta femme, à tes enfants. Est-ce que tu crois que c’est cela la liberté ? »

Est-ce que la liberté est de faire tout ce qu’on veut ?

Si c’était cela, alors, la panacée de la liberté cosmique serait de permettre à l’homme de frapper, de voler, de tuer, librement.

Pourtant, beaucoup d’hommes veulent la liberté pour agir mal, et en agissant mal, ils se sentent libres. Lorsqu’ils veulent frapper, ils frappent. Lorsqu’ils veulent tuer, ils tuent. Et en faisant cela, au contraire, ils perdent leur liberté parce que l’individu s’emprisonne dans le karma de la Terre.

Alors, j’entends déjà des gens qui diront : « Mais finalement, tu te contredis grand-frère. Dans une réunion antérieure, tu as dit que l’homme est libre, que l’évolution ne s’agit pas d’obéir à Dieu, mais simplement de découvrir les harmonies. Et maintenant, tu nous dis qu’il n’y a pas de liberté, tant qu’on n’est pas devenu un disciple, tant qu’on n’est pas devenu divin on n’est pas libre. »  Et j’entends des gens pousser des cris de découragement.

Il est vrai que l’homme est libre, et la preuve est qu’il peut faire ce qui lui plait, même le mal. Cependant, cette liberté dont dispose l’homme s’intègre dans les lois cosmiques et ainsi le karma, la loi de rétribution fait que toute action qu’il produit, génère une réaction qui lui revient, et ainsi si l’homme fait du mal, ce mal le frappe à son tour.

Alors, vous allez me dire :

-        Où est la liberté dans tout cela, puisqu’on ne peut pas vraiment faire ce qu’on veut sans échapper aux conséquences ?

Pour comprendre, il faut considérer la liberté à deux niveaux :
  • À un niveau terrestre, au niveau de leur réincarnations, où les humains exercent leur libre arbitre, et 
  • À un niveau supérieur, disons cosmique, où se vit la véritable liberté.

En fait l’être humain n’est pas encore véritablement libre, parce qu’il est à peine en train d’apprendre à savoir vivre sa liberté.

Qu’est-ce qu’il fait avec sa liberté en ce moment ?

Il en fait un mauvais usage, comme un enfant capricieux qu’aurait reçu une mascotte comme cadeau et dans son ignorance il la maltraite. Par exemple, l’énergie sexuelle. Contrairement aux animaux, les hommes sont libres de vivre leur sexualité comme ils le veulent, mais qu’est-ce qu’ils en font de cette liberté ?

Ils en font de la débauche, du vice, au point que pour aller vers Dieu certains Maîtres et guides ont été obligés de dire : attention c’est un péché, privez-vous de cette chose parce qu’elle vous éloigne du divin.

Pourquoi ont-ils dit cette chose qu’ils savaient pertinemment fausse ?

Parce que l’homme utilise mal cette énergie. En se laissant dominer par ses envies, les humains pensent que la liberté est d’avoir autant de relations sexuelles avec tous ceux qu’ils veulent, et en faisant cela, ils tombent dans des excès qui nuisent à leur santé et à leur développent spirituel. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut aller à l’extrême opposé et vivre dans la plus complète chasteté, que si la personne n’est pas préparée pour la vivre va lui être aussi nuisible que la débauche.

Autres exemples :

L’homme se nourrit si mal qu’il se crée des maladies, et l’homme vient reprocher à Dieu de souffrir pour ses maladies. Tout le monde sait que c’est l’homme qui a inventé les boissons alcoolisées. Alors, pourquoi celui qui boit en excès vient-il se plaindre d’avoir une crise de foie. Si Dieu pouvait lui répondre, lui dirait : « Mais dis donc, l’orge ce n’est pas moi qui t’ai dit d’en faire de la bière. Il doit y avoir une autre façon d’utiliser l’orge. Tu ne crois pas ? »

Que fait l’homme avec sa force d’action, avec sa puissance d’action ?  Il fait la guerre.

Mais est-ce que le libre arbitre, est-ce que la liberté d’agir et de concevoir l’action lui a été donnée pour faire la guerre ? Non.

Alors, il ne faut pas venir reprocher à Dieu d’avoir permis la guerre. Dieu n’a rien permis, Dieu a donnée la liberté aux hommes pour qu’ils agissent comme ils veulent.

Et ainsi, les hommes font la même chose avec toutes leurs énergies.

Nous ne vous en voulons pas parce que vous êtes en train d’apprendre à utiliser ses énergies adéquatement et comme un enfant qui tombe plusieurs fois avant de savoir marcher, les hommes tombent dans les déséquilibres avant de savoir maitriser harmonieusement ses énergies.



Une fois que l’être humain maîtrisera harmonieusement ses énergies,
sera-t-il véritablement libre ?

Oui, mais pas comme les gens communs l’entendent. Quel que soit le développement de l’être humain, il sera toujours sous l’emprise des lois cosmiques, mais il ne faut pas voir ce rapport entre les humains et l’intelligence supérieure, il ne faut pas imaginer ce rapport sous un principe d’obéissance. C’est pourquoi, je ne suis pas partisan d’utiliser l’idée qui pourrait faire croire que la vie a un mode d’emploi strict, et que dans la mesure où l’homme ne suit pas ce mode d’emploi avec respect et obéissance, immanquablement il sera châtié.

Les lois cosmiques n’ont pas été instaurées par caprice ou pour faire jolie. Les lois cosmiques ont été instaurées par nécessité. Elles sont les piliers qui soutiennent la création, la vie et l’univers. Les gens, particulièrement les gens religieux croient que Dieu par un coup de baguette magique a créé l’univers. Mais la création est quelque chose de très laborieux et délicat, qui ne peut pas se maintenir que par un méticuleux équilibre des forces et des énergies qui la constituent. Et les lois cosmiques sont là pour maintenir cet équilibre.

Donc vous voyez, même Dieu n’est pas libre d’agir comme il veut. Pour créer, il a été obligé de s’assujettir aux principes de l’équilibre. Regardez de quelles manières ont été composées les molécules, les atomes. Tous ceux qui s’intéressent à la physique, sont plus à même d’apprécier la grande mathématique et la grande précision cosmique. Il y a dans la création quelque chose d’extrêmement précis, minutieux et ordonné. Et c’est dans la mesure où l’être humain veut prospérer dans cette création, qu’il est obligé d’apprendre à faire fonctionner ces mêmes harmonies en lui.

Je précise faire fonctionner et non pas obéir, car lorsque l’on étudie de plus près ces lois, on s’aperçoit qu’elles ne sont pas dirigistes, qu’elles ne réclament pas d’obéissance, mais qu’elles sont tout simplement harmonies, amour, gloire.

Alors, à partir du moment où on les connaît et où l’on s’aperçoit que leur nature est amour, éternité, harmonie, il ne s’agit plus pour l’homme d’être un esclave de Dieu et d’obéir ou d’être un esclave de la nature et d’obéir. Il s’agit pour lui de découvrir le bonheur et l’immortalité.

Si Dieu vous avait créés pour que vous soyez sa suite en quelque sorte, la création n’aurait aucune diversité, vous n’auriez aucun libre abrite. Or, la planète et le comportement de l’humain sont les preuves mêmes que l’homme est libre, que l’homme peut faire ce qu’il veut, il peut faire le mal, alors que l’on dit que Dieu n’est que bonté. Si Dieu vous avait faits pour que vous obéissiez absolument à ses lois, il ne vous aurait pas permis d’avoir la liberté de faire le mal. Dieu ne vous a pas créés pour que vous soyez ses sous fifres, il vous a créés pour que vous deveniez les dépositaires de la force créatrice, pour que vous deveniez des rois du monde.

Qu’est-ce que la véritable liberté ?

La liberté c’est comme Dieu et c’est pour cela que l’on ne peut pas l’exprimer ni l’expliquer. C’est un état. Un état qu’on approche à mesure qu’on évolue. La liberté c’est un point où le bonheur est total, où la conscience s’est pleinement dilatée et a compris son immensité. Du fait qu’elle sent son immensité, du fait qu’elle sent son éternité, elle sait qu’elle est libre, parce que l’infini c’est la liberté. Alors, ne devient pas libre n’importe qui, ne devient pas libre n’importe quel profane qui fait n’importe quoi.

La liberté est aussi sacrée que le nom de Dieu. C’est pour cela que l’homme ne connaît pas la liberté, parce qu’il ne comprend pas qu’il a affaire à quelque chose de sacré. Tant qu’il traînera la liberté dans la boue du profane, l’homme sera enchaîné, parce que l’épreuve initiatique sera toujours là pour lui montrer qu’il se trompe, et que la liberté c’est un état d’âme et pas un moyen d’action, ou une permissivité totale dans l’action et la pensée.

Pastor (guide spirituel, 4 et 12-10-85)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire