J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LA NATURE OCCULTE DU CHRIST



Pour une meilleure compréhension lire avant :

Pour nous, le Christ est la substance de toute chose à travers le système. Il est la substance même de la vie. Il y a dans les enseignements, la formation d’une trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
  • Le Père éjecte, propulse, extériorise la Création.
  • Le Fils s’y infiltre, l’anime, la conserve et la fait évoluer.
  • Le Saint-Esprit, soit la force, l’intelligence, permet la concrétisation de cette évolution, la sanctification de l’évolution acquise.

Le Christ est donc le moteur, la dynamique de l’évolution et la substance de la vie, mais sans la consécration du Saint-Esprit, soit du feu cosmique. Cette évolution ne peut être fixée, c’est-à-dire que s’il n’y avait pas cette concrétisation par l’intervention du feu cosmique, l’individu serait perpétuellement sur une roue qui tourne, sur une roue d’évolution, sans jamais retrouver une nature, puisqu’il n’y aurait jamais l’introspection véritable, l’intégration véritable.

Cette trinité dont je viens de parler, il faut la voir placée à l’origine de toute chose, puisque « Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Et puisque tout s’imbrique, la Trinité qui est en haut se retrouve aussi en bas, par l’intervention du roi du monde, celui qui est nommé dans la bible, comme étant celui qui n’est pas né et qui se présente sous l’aspect et la forme d’un éternel enfant. Celui dont il est dit qu’il a l’éternelle jeunesse, puisque tel est son rôle, d’avoir la charge de l’évolution de la terre, a aussi la charge de représenter la Trinité sur le plan physique de la terre.

Donc, pour qu’il y ait la vie, pour qu’il y ait le mouvement à l’intérieur de chaque chose, la présence est nécessaire. Vous pouvez aussi l’appeler conscience divine, substance divine, appelez cela comme vous voulez, du moment que vous arrivez à vous créer le déclic de cette omniprésence de la Trinité, de la divinité en toute chose.

Dès demain, lorsque vous verrez un tas de cailloux, demandez-vous quelle danse entretient tous ces atomes ?

Par quelle force, soumis par quel ordre, il continue à constituer au travers des siècles ce morceau de rocher insignifiant que personne ne regarde. Quelle est la magie de la vie qui lui permet d’exister, de se perpétuer, d’être ce qu’il est ? Et en perçant le secret de la nature, d’un rocher, d’une vague, vous comprendrez votre propre énigme : tout dépend avec quel regard vous observez la nature, avec quelle vision vous regardez le monde. Alors, vous allez me dire : 

Quelle vision me proposes-tu? 

Car il s’agit bien du regard à avoir sur les choses. Ce n’est pas moi qui vais te donner ce regard. Non que je ne veuille pas, mais parce qu’on ne peut pas l’expliquer avec des mots. C’est uniquement en l’expérimentant que tu pourras le percevoir.

Posez-toi devant un arbre, ou une fleur, ou un rocher, etc. Et essaye de la pénétrer, de contacter la vibration de sa vie, essaye de sentir sa résonance. Lorsque tu parviendras à sentir sa résonance, tu comprendras le lien indestructible qui existe entre tous les plans de la Création. Et là, tu comprendras ce qu’est le Christ et cette Trinité Divine.

Pastor (guide spirituel, 24-06-87)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire