J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

CHARLES WEBSTER LEADBEATER



L'opinion générale est qu'il a été un grand clairvoyant qui a étendu la théosophie. En réalité il était un psychique qui s’est laissé dominer par l’ambition et a fait beaucoup de mal en inventant une nouvelle sémantique et des faux concepts, qui se sont popularisés et qui difficultent l'étude de la vraie théosophie.

Et croyez-moi au début moi aussi je l'admirais, mais les preuves sont irréfutables. Vous trouverez sa biographie très détaillée avec références ICI (en espagnol) où se démontre que :
 

Leadbeater n'a jamais été élève de Blavatsky ou des Mahatmas

Ils ont voyagé dans le même bateau pour l'Inde en 1884. Lui avec l'intention de devenir disciple de Kuthumi (qui a échoué). En 1886, il lui demanda à Blavatsky de transmettre une lettre au Maître, lequel n’a pas voulut l'ouvrir. Après ils ne se sont plus communiqués.


Il n'a pas été instruit dans la Théosophie originelle

Son premier “instructeur” était le brahmane orthodoxe Subba Row, qui lui enseigna intentionnellement une version déformée de la philosophie ésotérique et disait des atrocités sur Blavatsky parce qu’il répudiait qu'elle donne à l'Occident, la connaissance qu'il considérait réservée aux brahmanes. Cela a marqué beaucoup à Leadbeater.


Le reste de son “instruction” il l’a reçu à son retour à la Loge de Londres, où il s’est établi un douteux pseudo enseignement occulte sur les séances spiritistes qui s’effectuaient (voir Sinnett).



Leadbeater croyait que Blavatsky était folle

« Subba Row nous a dit récemment plus ... Nous avions raison de croire que la H.P. Blavatsky originale, qui par nature était clairvoyante et avait une certaine connaissance de l'occultisme, disparu de la vie de la terre il y a quelques vingt ans, et un adepte qui avait échoué pour atteindre son objectif, volontairement pris possession de son corps, ou a été placé là en partie comme punition, afin de faire tout en son pouvoir pour promulguer la vérité à travers elle. Nous avons également bien compris que lorsque l'adepte est engagé dans d'autres tâches, il est souvent absent de ce corps.
. . . ont été sélectionnés deux disciples peu versés dans occultisme, pour prendre la place de l'adepte quand c’est nécessaire, et comme aucun adepte ou disciple peut entrer dans le corps d'une femme pendant ses périodes de maladie, à ces moments-là elle a dû être possédée par une vieille et ignorante femme tibétaine avec un mauvais caractère, au lieu de l'adepte ou les disciples, parce qu'elle était la seule femme disponible à cet effet. Il semble que lorsque l'un des quatre remplace l'autre, il ou elle n'a aucune idée de ce qu’a dit ou fait le prédécesseur, et cela produit une confusion sans fin. »
(Lettre écrite par Leadbeater en 1885, en ligne
ici)

Pas étonnant qu’avec cette croyance Leadbeater n’ait jamais visité à Blavatsky quand il est retourné à Londres et c’était le but de Subba Row, que les gens perdent la foi en elle.



Ce qui a fait qu’il déforme plusieurs concepts 

Considérant que l'enseignement que Blavatsky avait donné était incorrect (ce qui n'est pas vrai parce qu'il a été supervisé par les Mahatmas), Leadbeater élabora son propre système à partir de ses recherches psychiques, mais il a commis de nombreuses erreurs.
(Voir différences entre les enseignements)

Quelques exemples :

Dans le N° 27 des Mémoires de la Loge de Londres (1895) il affirme que :
- « Une enquête plus approfondie nous permet d'être plus précis dans l’usage des termes et nous sommes obligés de considérer une grande partie de cette matière invisible comme purement physique, et donc de ne plus définir le Linga Sharira comme le double astral, mais comme double éthérique. Cela semble un nom approprié, étant donné qu’il se compose de divers grades de cette matière que les scientifiques appellent ‘éther’. ... Par conséquent, dans l'avenir, le nom de “double éthérique" sera utilisé dans les écrits théosophiques plutôt que Linga Sharira. »

Ceci est une aberration qui va à l'encontre de millénaires de tradition orientale (voir constitution-occulte-homme).

Plus loin dans le même essai effectué autre modification sans fondement en disant que “le corps astral est souvent appelé le corps kamique ou corps du désir.”

Autre exemple, il a déclaré qu’Annie Besant était la réincarnation du néo-platonicien Giordano Bruno qui a été brûlé vif en 1600 par ordre de la "Sainte" Inquisition pour hérésie. Ce qui montre son ignorance sur la réincarnation, car cette terrible expérience aurait laissé sur l'âme de la nouvelle personnalité une aversion innée via-à-vis de l'église. Au lieu de cela Mme Besant se montra toute sa vie attirée par l'influence cléricale :
  • elle a été mariée à un prêtre anglican, 
  • elle a accepté l’Eglise Catholique Libéral dans la Société Théosophique d’Adyar, 
  • elle a défendu à l'évêque Wedgwood, accusé de pédéraste, malgré que le prêtre Reginald Farrer ait avoué que les accusations étaient vraies.

Ceux-ci et d'autres changements qu'il a effectué ont été suivis de la plupart des mouvements "ésotériques" qui sont apparus après, confondant à beaucoup d’étudiants.


Il était très menteur

Quelques exemples, il a déclaré que :
  • Il est né le 17 février 1847 ; en réalité ce fut le 16 février 1854,
  • En 1860 il se trouvait au Brésil conduisant des locomotives et luttant avec les rebelles ; à six ans ? 
  • Il a connu à Bulwer-Lytton ; très peu probable étant donné la précarité de sa famille, 
  • Il avait adhéré au Queen's College, Oxford ; celui-ci l’a réfuté, 
  • Dans son livre Les Maîtres et le Sentier, il raconte “avoir vu le Maître M. à Londrès” en 1851 ; trois ans avant de naître !


Pas étonnant que beaucoup de ses visions clairvoyantes soient inventions de lui.
 
Voir œuvre cachée de Leadbeater.
 

Il était très ambitieux

Si Krishnamurti ne s’était pas rebellé, il aurait contrôlé un culte de plus de 60’000 membres.




Abusa sans retenue du nom des Maîtres

Pendant 30 ans Leadbeater et Annie Besant contrôlèrent la Société Théosophique d’Adyar et promouvaient la néo-théosophie au moyen de messages dactylographiés qu’ils disaient provenir des Mahatmas. Quand Les Lettres Mahatma (1923) ont été publiées, on a pu vérifier que :
  • la forme de penser des Mahatmas sur les cartes était très différente aux contenus de ces messages dactylographiés, 
  • ce qu’avait écrit Blavatsky correspondait à ce que les Mahatmas enseignaient, tandis que la néo-théosophie était antagoniste à bien des égards.

Il a fini par tomber dans le délire

Il disait qu’il se côtoyait avec les Maîtres et le Maitreya. Qu’il voyageait à d'autres planètes, au Soleil. Qu’il était capable de voir le passé et l'avenir. Qu’il avait étudié les vies passées de plus de 300 personnes, etc. (voir fin
Besant)

Lorsque Krishnamurti a traversé par une série de malaises pendant deux ans (1923-24) ne pouvait que dire :
  • “Je ne comprends pas la terrible tragédie qu’il lui arrive ? ”
Pourquoi il n’a pas demandé aux Maîtres ou au Seigneur Maitreya ?
Pourquoi il n’a pas utilisé sa clairvoyance pour l’étudier, comme selon lui, il avait étudié l'atome et le système solaire ?


Leadbeater s’est écarté de la voie, cherchant un développement psychique

"Leadbeater continuellement poursuivait (malgré tous les avertissements amiables qu’on lui avait donnés) un chemin très risqué de développement psychique. Celui-ci consistait dans le développement forcé et constant des sens de l’astral et du mental inférieur, avec un accent considérable sur la ‘personnalité’ au détriment du vrai Soi Supérieur, ce qui finalement peut conduire à des résultats les plus désastreux. . . correspondant à l'occultiste égaré dont parle le livre Lumière sur le Sentier. "
(The Theosophical Society and its Esoteric Bogeydom, Part I, pour F.T. Brooks, Madras, 1914, Réédition T. Edmonton Canada, 1991, pp.73-74) 

« Leadbeater lui-même sur un de ses livres, a alerté exactement des mêmes dangers en parlant du "cas où la personnalité capture une partie de l'ego [Supérieur] qui est étouffé et que par ce fait se détache, ‘et parle d'un type de Mage Noir avec l'apparence extérieure de la plus respectable, mais en fait, encore plus dangereux parce qu'il est plus puissant’. Cette personne cherche l'acquisition du pouvoir occulte ‘pour l'utiliser toujours à sa propre satisfaction et avancement’ »
(The Inner Life, Vol. I. pp.265-85. Cité dans: The Elder Brother, A Biography of Charles Webster Leadbeater, par Gregory Tillett, Routledge & Kegan Paul, Melbourne, 1982, p.64)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire