J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

MÉTHODE POUR CONSERVER LA CONSCIENCE APRÈS LA MORT



Quand les gens meurent, ils passent par une zone intermédiaire (Kama-Loka) avant de pouvoir entre au monde divin. À ce sujet le Mahatma Kuthumi dit :


« Quand l’homme meurt, son mental (le cinquième principe) tombe dans l’inconscience et perd toute remémoration des choses autant intérieures qu’extérieures. Sans importer s’il doit rester dans le Kama-Loka quelques instants, heures, jours, semaines, mois ou années. Sans importer s’il est décédé d’une mort naturelle ou violente, si cela eut lieu dans sa jeunesse ou la vieillesse, et si l'Égo [l’individu] a été bon, mauvais ou indifférent. Sa conscience le quitte aussi subitement que la flamme quitte la mèche quand s’éteint.
. . .
[Au moment de mourir] ceux qui savent qui sont morts dans son corps physique [c’est-à-dire qu’ils restent conscients] seulement peuvent être ou les adeptes ou les sorciers. Et ces deux cas sont l’exception de la règle générale. » 
(Lettre Mahatma 20C, p128)

La conscience retourne progressivement à mesure que la personne entre dans le plan mental. Cependant, ce passage intermédiaire est très important parce qu’il peut y avoir des pertes énormes d’énergies. Ce qui fait que le disciple, pour retrouver ses capacités, il doit remonter dans son sein initiatique, là où il trouve la correspondance vibratoire, ses frères, son guide spirituel et il doit être renforcé, renouvelé en quelque sorte, donc il renaît sur ce plan-là. De la même manière qu’il a dû naître sur un plan physique, il est obligé de renaître sur le plan spirituel qui demande encore adaptation, éducation, renforcement etc.

Comment faire donc pour passer vite par ce monde intermédiaire, pour éviter cette renaissance et entrer en pleine conscience au monde spirituel ?

Pour mourir avec l’acquis total de ses énergies, il faut mourir en méditant. C’est-à-dire qu’au moment où vous sentez que vous allez mourir, et tout le monde sait exactement lorsque son heure a sonné, il lui suffit de trois secondes pour s’aligner avec son âme et partir en pleine conscience. C’est pour cela que cette mort ne peut-être vécue et opérée que par des disciples ayant longuement médité, ayant longuement pratiqué la science de la concentration.

La concentration est quelque chose qui est aussi rapide que l’éclair, il n’y a pas besoin de commencer par allumer la bougie, se desserrer la ceinture, se ranger les cheveux, se laver les mains, s’asseoir, compter jusqu’à dix et puis attendre que la tête tombe. La concentration est quelque chose qui peut s’opérer immédiatement et qui doit s’opérer instantanément, sinon ce n’est pas de la concentration, c’est de la divagation.

L’homme éparpille ses énergies et en éparpillant ses énergies, un épuisement arrive, le mental cesse, une partie en tout cas de la pensée peut cesser, par manque d’énergie. Il semble que l’individu médite, il lui semble être dans un état très favorable en tout cas, mais ce n’est pas un état de conscience, un état de méditation, ni un état de concentration. C’est tout simplement un état de dispersion dans lequel ses énergies sont tombées et il n’y en a plus pour alimenter le mental ou les émotions.

Ceci est un état proche de la transe. La transe n’a jamais amené à un état de conscience ou à une méditation. La transe amène à la transe, ouvre les portes sur l’astral et l’astral ouvre les portes sur les entités néfastes. Alors, toutes les personnes qui pratiquent la méditation en se laissant aller, en se laissant chuter, en se laissant petit à petit endormir et qui s’approchent de la transe, s’approchent du danger. Du danger d’ouvrir leur corps astral aux entités astrales et de se faire parasiter, de se faire vampiriser.

La concentration est quelque chose de dynamique, ce n’est pas du tout quelque chose où l’on fond comme un sucre d’orge au soleil. Non, la méditation est une volonté. Le feu qui est déclenché pendant la méditation est le feu de la kundalini, il ne faut pas l’oublier, et la kundalini est le rayon UN de l’Univers, c’est le Pouvoir.

Donc la méditation, est un acte de pouvoir, ce n’est pas : « venez à moi les pâquerettes ». Non, il faut absolument s’aligner, se concentrer, vouloir méditer et à ce moment-là, être la volonté. Celui qui ne connaît pas la volonté, ou ne serait-ce qu’un petit soupçon, ne peut pas méditer. Et je ne parle pas de la volonté que l’on pourrait associer à l’entêtement, à ce vouloir qui est typique en l’homme, et qui dit : « je veux telle chose et je l’aurais et tant que je ne l’aurais pas je m’accrocherais. » La volonté ce n’est pas cela. La volonté c’est la puissance, c’est la capacité, comme cela est démontré dans la vie de l’univers, de connaître une loi et de tenir cette loi, parce que le rayon un, c’est la loi.

Que doit faire donc le disciple lors du passage de la mort pour qu’il puisse devenir utile très vite sans attendre ?

Si vous-même, vous êtes à l’instant de mourir, que ce soit au volant de votre voiture, que ce soit dans n’importe quelle circonstance ou tout simplement dans votre lit, que vous sentez très bien que c’est le moment. Concentrez-vous immédiatement, même si ce n’est que trois secondes je vous le dis, cela fonctionne aussi. Concentrez-vous, alignez-vous avec votre âme et dites-vous :

« Je suis cela, je suis l’esprit, je suis l’âme »

Et vous allez voir, qu’au moment du passage, il va vous sembler non pas mourir, mais simplement vous défaire de l’enveloppe qu’est le corps. Et automatiquement, dans la zone de conscience supérieure que vous allez découvrir, votre guide sera là et vous donnera immédiatement du travail à accomplir. 

Quel travail ?

Par exemple, participer à la nouvelle ère, à la construction de nouvelles méthodes de guérison, à la construction de nouveaux édifices, pour inspirer les architectes, inspirer ceci, inspirer cela, ou travailler à des transformations énergétiques, le travail ne manque pas.

Pastor (guide spirituel, 15-05-88)

Note : « Je suis cela » est la traduction du mantra sanskrit सो हम् qui se prononce « So-ham ».



2 commentaires:

  1. Bonjour ou Bonsoir.... Existe t-il un livre des conférences de
    PASTOR & OMNIA ?? Depuis 1988 ?? Remerciements

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait un catalogue qui résumait sommairement les conférences de Pastor et Omnia, mais je ne sais pas s’il existe encore.

      Supprimer