J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

COMMENT ENSEIGNER LA SPIRITUALITÉ AUX ENFANTS ?



Lorsque nous avons à charge l’éducation spirituelle de nos enfants, devons-nous les confier à une église traditionnelle, même si nous ne partageons pas tout ce qui est enseigné, ou bien devons-nous les insérer dans notre propre recherche spirituelle ?

Il s’agit d’abord de découvrir quel est le niveau spirituel de votre enfant. Vous pourrez mieux l’orienter en découvrant où votre enfant se situe dans sa capacité de comprendre les choses.

Vous n’avez pas l’obligation de faire appartenir votre enfant à une église. Il n’est pas capital d’appartenir à une église, d’être enseigné par une église, quelle qu’elle soit. Cela n’est pas véritablement pour l’enfant, l’assurance d’un développement, l’assurance que l’enfant ira vers une voie spirituelle. L’enfant est avant tout lui-même.

Il n’y a pas meilleur enseignant que les parents. C’est pourquoi, si vous voulez inculquer la spiritualité, il faut avant tout que les parents la démontrent dans leurs actes, dans leurs réactions, dans leurs pensées, que l’enfant puisse faire des références spirituelles concrètes par rapport à ses parents. Que la spiritualité ne reste pas des mots en l'air.

L’enfant dans son comportement psychologique a besoin de la référence parentale, un peu comme le disciple a besoin de la référence du Maître. C’est l’exemple à suivre, on fait comme papa, on fait comme maman, l’enfant idolâtre quelque peu la relation parentale. Donc, ce sont les parents, avant tout, avant tout système, avant tout éducateur, qui doivent distiller, incorporer la vérité, et initier l’enfant à cette vérité. Le père et la mère ont un rôle d’initiateur qui est primordial. Ce qui ne veut pas dire que tous les parents remplissent cette fonction, tout dépend du niveau des parents, c’est un fait.

Enseignez-lui en premier les principes de la spiritualité, de la réalité universelle. Et si ensuite, en lui parlant de ce qui existe sur la terre comme écoles initiatiques, comme églises et autres mouvements spirituels, s’il fait le choix d’une église, laissez-le aller.

Mais, tout d’abord, enseignez-lui l’universalité.

Nous sommes à une époque où je peux vous dire cela. Autrefois j’aurai conseillé qu’il appartienne à une église, parce que la société était en transformation, en édification, et il fallait absolument que l’individu soit initié par l’église.

(La raison je l’explique dans le côté occulte de la messe)

À notre époque, il s’agit de rendre toute chose universelle, alors instruisez l’enfant à l’universalité et ensuite, il fera le choix à son appartenance avec conscience.

Pastor (guide spirituel, 06-12-86)


Remarques

De préférence, il ne faut pas imposer un chemin à l’enfant, mais lui apprendre à marcher, à fin qu’il puisse parcourir le chemin qu’il choisisse comme un être libre, responsable et actif. Malheureusement, la plupart des parents ne savent pas encore marcher eux-mêmes.

Pour d’autre part, les églises rechasseront cette idée, car leur pouvoir, influence et revenus réside dans le nombre de leurs membres. Ceux-ci viennent surtout des familles qui imposent l’église à ses enfants, tandis qu’il y a peu d’adultes qui l’intègrent volontairement.

Pour ceux qui ont déjà un développement ésotérique, il peut leur sembler contradictoire et rétrograde que quelqu’un qui n’est pas soumis et a acquis les connaissances profondes de la spiritualité, préfère aller dans une église. Ils doivent comprendre que certains gens, par leur type de rayon, ont besoin de l’église pour évoluer. Et c’est pourquoi dans l’humanité, existera toujours la religion, mais celle-ci sera à chaque nouveau cycle de plus en plus élevé, de plus en plus cosmique et proche de la vérité.

Généralement, pour des raisons vibratoires, quand les parents sont sur ​​un chemin spirituel, ses enfants vont avoir aussi cette démarche. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Si après un certain temps, vous voyez que vos enfants n’éprouvent pas le même intérêt, ne les forcez pas. Cela signifie qu’ils ont besoin encore d'autres expériences avant d’atteindre ce point de développement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire