QU'ADVIENT-IL DES PERSONNES QUI TOMBENT DANS LE COMA ?




Sur ce mystère Maître Pastor a dit ce qui suit :

« Si vous aviez suffisamment de clairvoyance ou une machine suffisamment sophistiquée pour pouvoir observer ce qui se passe dans la conscience des gens qui se trouvent dans le coma.

Eh bien, vous verriez que l’individu se projette chez lui dans la vie qu’il avait, et qu’il se voit le matin au petit déjeuner, et qu’il dit bonjour à sa femme et à ses enfants, et qu’il prend la voiture pour aller au travail, et qu’il est en train de faire son travail, etc.

Et ainsi les gens suffisamment clairvoyants pourraient voir à cet individu continuer avec la vie qu’il avait avant de tomber dans le coma, parce que toute son attention sera dirigée vers cette vie qu’il avait, à cause de cette zone très spéciale de la conscience où il est enfermé, et où ce n’est pas véritablement l’inconscience mais non plus ce n’est pas tout à fait la conscience. Alors il vit dans un rêve.

Et lorsque l’on veut faire retourner cette personne qui se trouve dans le coma, lorsque l’on veut la reprécipiter dans la vie physique et dans la conscience objective, il faut immanquablement passer par le nettoyage de son corps astral et de son corps éthérique.

Et pour cela il faut qu’un prêtre lui donne l’Absolution, parce que lorsqu’un prêtre (ou quelqu’un d’autre mais suffisamment averti de la manipulation de ces énergies-là) lui donne l’Absolution à cette, il ne fait pas simplement qu’extérioriser de vaines paroles, mais en réalité il manipule des mots de pouvoir, et c’est cela ce qui a donné à l’Église un réel pouvoir initiatique et occulte pendant si longtemps.

C’est parce que l’Église dispose des véritables mots de pouvoir, et en utilisant ces mots de pouvoir, il y a des créations vibratoires qui vont se loger dans le corps astral et dans le corps éthérique et qui nettoient à l’individu.

Et avec un corps astral propre, et un corps éthérique propre, l’âme peut plus facilement redescende dans son corps physique parce qu’elle n’est plus prisonnière de ce demi-rêve.

Et il y a d’un seul coup en bas, en dessous d’elle, un trou, et ce trou-là, c’est justement la purification qui a été opérée sur le plan astral et le plan éthérique.

C’est un peu comme lorsqu’un avion vole dans les airs et qu’il y a un trou d’air, alors l’avion redescend. Et le même processus se produit ici.

Et tant que le corps astral et le corps éthérique de la personne plongée dans le coma continuent à entretenir sa vie quotidienne, alors ces corps fournissent l’énergie pour que l’âme reste en altitude dans ce demi-rêve, et l’âme continue à vivre cette histoire sans se rendre compte qu’elle est en train de rêver. Mais si au contraire on nettoie, alors cela crée le trou d’air et l’âme redescend.

Et ensuite sur un plan médical il faut intervenir complètement différemment à comme les médecins font actuellement

Il faut stimuler en envoyant des cellules fraîches, il faut stimuler la conscience de la glande pinéale, car la conscience objective, l’objectivité de l’âme se trouve située là, dans cet endroit très précis, dans cette glande très précieuse qu’est la glande pinéale.

Lorsque quelqu’un est entré dans le coma et qu’il ne se réveille pas, c’est parce que la glande pinéale a été abimée, pas nécessairement physiquement mais oui énergétiquement.

Les gens pensent que l’âme entre dans le corps comme lorsque l’on introduit un liquide dans une bouteille et puis on met le bouchon et l’on est sûr que le liquide va rester bien prisonnier.

MAIS NON

Le corps n’est pas du tout une bouteille vide, au contraire. Vous-mêmes vous vous rendez compte que c’est une bouteille pleine !

Il y a des organes et il faut donc créer des points d’ancrage. Et ces points d’ancrage, ce sont les glandes. Et lorsqu’il y a coma ou inconscience, cela veut dire que le point d’ancrage de la glande pinéale a été sectionné.

Et dans la mesure de la gravité de cette coupure, le coma sera vécu comme quelque chose de définitif ou le coma sera vécu comme une expérience temporelle de laquelle la personne pourra s’en sortir.

  • Si la coupure est légère, il n’y a qu’une inconscience temporelle, et l’ancrage progressivement se répare et la personne retourne à la vie physique.
  • Si la coupure est assez grave, il y a un coma profond, mais l’on peut toujours revenir.
  • Et si la coupure est vraiment très grave, il y a un coma définitif et il faudra alors attendre l’épuisement du corps éthérique pour qu’il y ait une mort définitive, parce que ce ne sera que lorsque le corps éthérique se trouvera complètement dévitalisé que la mort clinique pourra être vraiment observée.



Alors vous allez sûrement me demander :

Mais est-ce que l’on a le droit de perpétuer la vie de ces gens qui se trouvent plongés dans le coma depuis parfois plusieurs années ?

Eh bien, je vous dirais que oui si cela est votre désir. Et je vous dirais que non si vous étiez clairvoyants et que vous pouviez voir la vie déjà détachée de cet humain qui se trouve dans le coma.

Seulement, cette vie qui est déjà détachée, qui ne souffre pas, ou qui au moins ne souffre plus de la souffrance commune des hommes, accepte volontiers de rester encore un temps attaché à son corps, si l’étude de son cas va permettre de déboucher sur une découverte et sur plus de compréhension de la nature humaine et du fonctionnement du corps et de ses glandes.

C’est en quelque sorte le coup de chapeau que cette âme vous lance, et elle vous dit :

« Eh bien, voilà je suis d’accord pour que tu me tiennes encore attaché au monde physique à fin que tu puisses découvrir quelque chose, je fais ce sacrifice. »

Et cette âme ne vous en voudra pas, elle ne sera pas en train de penser :

« Mais est-ce qu’ils ne vont donc jamais me laisser partir ? »

Non dans la mesure où il y a utilité, elle accepte ce sacrifice, parce que quand un humain commence à comprendre un peu ce qu’est la vie réelle, il accepte tous les sacrifices, même à ses dépens.

Donc dans l’état de coma il y a une grande recherche primordiale à faire, justement à propos des glandes. Et si les médecins chercheurs s’attachaient davantage à l’étude du cerveau lorsqu’il y a un coma. Eh bien, ils auraient déjà trouvé comment dépasser ce stade-là. Comment donc rétablir le pont de conscience à l’intérieur de la glande pinéale. »

(Conférence du 27.05.88)









OBSERVATIONS

Quand Pastor mentionne que la personne qui se trouve dans le coma continue à vivre sa vie comme si rien n’était arrivé, il ne faut pas croire que l’âme se trouve comme un fantôme en train de se déplacer.

Dans une autre conférence Pastor a expliqué que la personne va se créer une réalité virtuelle à l’intérieur de son aura (une espèce de Matrix personnelle) ou elle va vivre cette vie quotidienne qu’elle avait, ou plus précisément va la rêver sans se rendre compte que cela n’est pas la réalité.

Et d’ailleurs ceci est ce qui se passe dans la plupart de cas après que les humains meurent et qu’ils entrent dans le plan astral. Et donc on peut dire que les personnes qui se trouvent dans le coma se trouvent entre les deux mondes (le monde des vivants et le monde des morts) car elles expérimentent ce qui se passe après la mort, mais au même temps leur corps physique continue à vivre.

Et ceci est le cas général, mais Maître Kuthumi a expliqué que toute règle a ses exceptions (et les exceptions à leur tour ont leurs propres exceptions) et il peut donc se donner le cas que la personne se réveille de ce demi-rêve et se trouve effectivement comme un fantôme errant (un peu comme dans le film Ghost).

Et si la personne ne sait pas ce qui lui arrive, elle va être terriblement perturbée et angoissée, mais si elle a des connaissances ésotériques, elle saura mieux comprendre et agir.

Et en résumé ce qu’a dit Pastor pour essayer de faire réveiller quelqu’un qui se trouve dans le coma, la première chose qu’il faut faire c’est de lui demander à un prêtre de lui donner l’Absolution au patient. Et ensuite, il fait essayer de revivifier la glande pinéale. Et en fonction d’à quel point on puisse rétablir la connexion entre la glande pinéale avec son âme, on pourra faire revenir à cette personne de nouveau à la vie physique.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire