COMMENT ÉTAIENT LES ATLANTES ?



(Note : dans cet article je vais regrouper toute l’information qu’a donnée Pastor sur les Atlantes.)



LE LANGAGE DES ATLANTES

« Quand je dis qu’autrefois une relation directe était possible avec les anges, sans doute les curiosités se sont attisées et on voudrait savoir à quelle époque cela se passait.

Eh bien, ce n’était pas une époque si lointaine de la vôtre et ce n’était pas un pays si différent du vôtre. On appelle ce pays-là : l’Atlantide, mais en fait ce n’est pas son véritable nom. Et son véritable nom est imprononçable à l’heure actuelle avec les syllabes mises à disposition dans le langage courant d’aujourd’hui.

Et ceci est dû parce que le langage des Atlantes était une langue complètement différente de ce qui est parlé aujourd’hui avec toutes les syllabes qui sont à disposition dans les diverses langues du monde. Ce qui ne veut pas dire que l’Atlante était pourvu d’une gorge spéciale, ou des cordes vocales différentes.

Absolument pas.

Mais il faut savoir que les syllabes qu’un homme est capable d’émettre sont toujours en fonction en fait, non seulement du rayon auquel il appartient, et pas forcément personnellement, mais surtout de manière collective (c’est-à-dire sa nation), mais aussi surtout cela est en relation directe avec le rayon qui détermine l’ère qui est en jeu, l’ère qui est donc prédominante.

Et c’est pour cela qu’à travers le temps, les langues changent, exactement comme les religions changent, comme les cultes changent. Parce que les sons qu’émettent les hommes à travers d’une langue, ces sons sont porteurs d’un certain type de vibrations et donc ils sont porteurs d’un certain pouvoir créateur, et sont générateurs de certaines géométries, de certaines couleurs et de certains parfums dans les plans subtils.

Il est donc normal qu’au fur et à mesure que les humains changent et évoluent, sa langue aussi change pour que justement les sons qui sont mis à sa disposition puissent créer d’autres géométries, d’autres couleurs, d’autres parfums et d’autres résonances dans les plans subtils. »
(22.10.88)




QUELLE ÉTAIT LA COULER DE LEUR PEAU ?

« C’était un temps où les hommes n’avaient pas l’apparence qu’on leur connaît aujourd’hui. Ils avaient surtout la peau rouge et certains étaient même fortement bleus et ils sont devenus marron ensuite, mais à l’origine ils étaient bleus. Cependant la plupart des hommes étaient rouges. Et bien sûr on va me demander

Quel type de rouge ?

Évidemment, je ne vous parle pas du rouge des cerises, certainement pas. Mais c’était un rouge semblable un cuivre chaud, c’était un rouge semblable au rouge du coucher du soleil, celui qu’on voit dans certaines régions. Et avec par moments et selon l’angle où se projetait la lumière montraient des reflets dorés.

C’était une peau fantastique qui permettait à l’homme de supporter le soleil que brillait beaucoup plus fort à cette époque-là, car la Terre ne disposait pas encore de toutes les couches d’atmosphère qu’on lui connaît aujourd’hui et les rayons du soleil tapaient beaucoup plus fort sur la surface de la planète parce qu’ils passaient sans être retenus, comme ils sont retenus aujourd’hui. Et c’est pour cette raison qu’il fallait des peaux très foncées.

Les races se sont éclaircies petit à petit et le bleu marine est devenu un marron, puis un café-au-lait (ce qui est un éclaircissement). Et puis plus tard certaines races se sont blanchies tout simplement parce que l’atmosphère a formé de plus en plus de couches de protection. »
(6.06.93)





ILS VIVAIENT BEAUCOUP PLUS LONGTEMPS

« En ce temps-là donc le soleil brillait plus fort sur la surface de la Terre parce que la planète avait moins des couches d’atmosphère et les hommes étaient donc plus résistants. Ce qui provoquait qu’ils étaient plus durs dans leur constitution physique. Et ça c’est une des raisons pour laquelle ils vivaient plus longtemps.

Pourquoi croyez-vous que les hommes vivaient ces âges mentionnés dans la Bible ?

Parce que la constitution physique était meilleure et donc automatiquement le corps durait plus longtemps.

Aujourd’hui pour pouvoir vivre une durée de vie semblable à celle qui est écrite dans la Bible il faudrait être un Adepte du plus haut degré, alors qu’autrefois c’était quelque chose de naturel. Et non pas simplement naturelle à l’homme, mais aussi naturel à l’animal, au végétal et à tout ce qui existait à cette époque-là. »
(6.06.93)





LES ATLANTES ÉTAIENT PLUS SPIRITUALISÉS

« Mais même si l’humanité était plus jeune à cette époque-là, paradoxalement au même temps elle était plus spiritualisée qu’aujourd’hui.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que la conscience des hommes n’était pas encore descendue complètement dans le plan physique et pour autant les humains ne s’étaient pas encore identifiés aussi profondément avec la matière. Donc l’humanité en général (soit par clairvoyance soit par perception intérieure) elle savait qu’elle était d’origine divine.

Et chaque individu connaissait le Divin, non pas à cause d’une ligne directe avec Dieu, mais parce que la perception de la propre âme de chaque individu était dans cet état de manière naturelle.

Et au fur et à mesure que la planète se densifiait et augmentait ses couches dans l’atmosphère, l’homme aussi se densifiait dans sa conscience et créait des voiles psychologiques autour de lui. »
(6.06.93)

(À certains lecteurs il leur semblera très étrange que si les Atlantes se trouvent derrière nous dans le processus d'évolution, alors pourquoi étaient-ils plus éveillés spirituellement que nous ?

Et la raison est parce que le développement cosmique se divise en deux étapes. D’abord nous descendons  en tant qu'âmes naissantes de l'Esprit divin vers la matière, et puis nous remontons de la matière vers le Divin, mais déjà comme des âmes adultes.

Et à ce processus d'involution et d'évolution, on l'appelle «l'arc descendant» et «l'arc ascendant».


Et l'enseignement théosophique explique que le point maximum de l'arc descendant s'est produit pendant la race atlante. C'est-à-dire qu’à l'époque de l’Atlantide les forces de la nature ont atteint leur maximum degré de matérialisation et maintenant elles cèdent leur influence aux forces de spiritualisation.

Cependant il y a un effet de retard dans la manifestation de ces forces et c'est pour cette raison que nous sommes —et pas les Atlantes— qui avons descendu les plus profondément dans la matière, tandis que les suivantes races vont être de plus en plus spiritualisé.)





QUE TYPE DE GOUVERNEMENT RÉGISSAIT ?

« C’était un royaume, car à cette époque-là, la république n’existait pas encore. Cependant, à cette époque-là le Roi avait réellement une origine sacrée. Et ceci était dû par le fait que les rois de l’Atlantide (du moins avant qu’elle dégénère) venaient des sphères spirituelles. »
(22.10.88)





LES ROIS DE L’ATLANTIDE

« Donc les rois qui existaient à cette époque-là n’étaient pas simplement des humains issus de cette humanité bien terrienne et encore jeune mais ils venaient d’une provenance plus élevé, et à cette époque-là on ne doutait pas de leur provenance qualifiée de divine. Mais non pas au sens qu’ils étaient des dieux, mais au sens qu’ils étaient en relation perpétuelle et en perception perpétuelle avec leur propre divinité.

À cette époque on les nommait « Fils divins » non pas parce qu’ils avaient été crées par Dieu, mais parce que eux-mêmes vivaient cet état où connaissant leur divinité, ils ne s’en séparaient jamais, et ouvraient sans arrêt dans le sens du service pour le bien de l’humanité. Aujourd’hui on les appellerait simplement des Maîtres parce qu’ils étaient cela.

Pourquoi sont-ils venus ?

Ils sont venus pour organiser, car on ne lance pas comme cela un programme de vie, un programme de développement, un programme d’évolution, un programme initiatique, un programme ésotérique, sans venir se responsabiliser vis-à-vis de cette création et poser un certain nombre de piliers que maintiennent, organisent et dirigent ce programme.

Et c’est pour cela qu’il existe la confusion dans beaucoup de vous qui pensez que Dieu a créé un monde comme si c’était un champ de golf et puis il s’est désintéressé, il s’est mis à faire sa sieste et a laissé au diable changer les trous, saboter les balles, pendant que toi tu dois essayer de gagner ta partie de golf à fin d’atteindre le divin.

Mais ces confusions n’ont aucun sens avec la réalité et il faut que vous vous en débarrassiez d’elles, car la responsabilité a été prise et assumée dès le début et ceci pour la simple raison qu’une création ne peut pas avoir lieu autrement. Une humanité ne peut pas exister même physiquement autrement que par la venue réelle, physique et incarné du Collège des êtres divins lui-même. »
(6.06.93)





LA TECHNOLOGIE DES ATLANTES

« Alors, voilà que nos Rois qui venaient d’autres sphères sont venus et ont dirigé petit à petit l’humanité vers ses premiers pas spirituels, mais aussi vers ses premiers pas scientifiques et technologiques. Eh oui.

Ce qui veut dire que les Atlantes étaient fortement spirituels, mais aussi très développés technologiquement. Bien sûr le genre de technologie que l’on peut imaginer être fabriqué et manipulé lorsque l’on est une race jeune et toute animée encore de divinité et équipée du troisième œil, ce n’est pas la même technologie que celle que vous avez aujourd’hui.

Donc n’imaginez pas des avions à réaction ou des trains à grande vitesse. Et n’imaginez pas non plus l’exploitation du gaz et du pétrole, car la seule énergie qui était utilisée c’était l’énergie de la lumière, parce que ce n’est pas nécessaire d’utiliser autre chose lorsque l’on a le troisième œil suffisamment ouvert pour pouvoir voir tous les circuits de l’énergie en ricocher à travers les pierres, à travers les pensées et à travers le réseau de toute la nature.

Et ainsi voir par quel règne, par quelle chose, par quel objet qui est raffiné de telle ou telle manière, ou modifié de telle ou telle manière, cette énergie est amplifié. Et c’est pour cela que seule la lumière était utilisée.

Une lumière que les Atlantes savaient suffisamment transformer pour ressembler un petit peu à l’électricité d’aujourd’hui sans qu’on puisse tout de même la comparer à l’électricité, parce que cette lumière-là pouvait traverser à l’homme sans l’électrocuter.

Et cette lumière pouvait aussi être modifiée par la puissance de la pensée des plus initiés d’entre les hommes, et c’est pour cela que cette même lumière était utilisée aussi bien pour les besoins ménagés, que pour les moyens de transport, que pour les besoins de la santé.

Une seule et même énergie suffisait à tous les besoins. Et on a appelé cela plus tard de la magie, mais en fait cela ne l’en est pas.

Lorsque l’on parle de l’Atlantide, systématiquement on traite les Atlantes de mages, de magiciens, de sorciers. Mais en fait ce n’était pas de la magie qui était enseignée mais une forme différente de technologie.

Par exemple, est-ce que l’on peut vous traiter des magiciens parce que vous faites fonctionner une voiture avec de l’essence ?

Non

Vous allez me dire que c’est de la technologie et il y a toute une industrie qui a été bâtie autour de ça et pour ça.

Alors quand l’Atlante faisait fonctionner son moyen de transport grâce à la lumière et grâce à des aimants, n’allez pas y voir là de la magie. Car à la suite de cela il y a une autre bêtise que vous allez faire, et c’est que vous allez acheter les mêmes aimants, vous allez acheter les mêmes pierres, les mêmes quartz, les mêmes métaux. Et vous allez essayer de faire la même chose et d’entrer en lévitation en vous posant sur un cousin de quartz et d’aimants.

Mais il ne s’agit pas de cela. Pas du tout. La spiritualité est restée la spiritualité depuis le début, en passant par vous et en imaginant la fin. Cela restera toujours la spiritualité. Qu’il ait des quartz, des aimants, des mantras ou quoi que ce soit d’autre. Donc pour pouvoir utiliser la technologie qui était utilisée par les Atlantes, vous devez aussi atteindre le niveau de spiritualité qu’ils avaient.
_ _ _

Et les sages atlantes ont marqué cette connaissance dans profondes des grottes sur des rouleaux secrets. Car ces autres moyens de disposer de l’énergie se trouvent marqués sur la pierre, et ce n’est pas une petite histoire ce que je te raconte là. Ce n’est pas une chimère que je te donne à rêver à fin que tu te sentes mieux dès demain. C’est la vérité. C’est marqué sur la pierre du monde. »
(6.06.93)

(Et c’est intéressant de constater que l’enseignement théosophique dit que des grands trésors de connaissance se trouvent occultés dans des grottes secrètes, et que les Maîtres attendent à que l’humanité ait suffisamment évolué pour pouvoir leur révéler ces trésors.)






LA DÉCHÉANCE DE L’ATLANTIDE


« Comme toute civilisation qui a son cycle de développement et son cycle de déchéance, l’Atlantide est arrivée à son terme, et comme usuellement cela se passe, tout a commencé avec un individu.

Eh oui, il a suffi d’un homme, d’un seul, pour commencer à gangrener tout un continent. Un seul homme qui avait développé plus particulièrement et plus précisément qu’un autre : l’orgueil.

Il s’est dit :

« Lui est initié, alors il est un chef dans notre société. Lui autre est aussi initié, alors il a le droit de prendre des décisions dans notre société. Tel autre est initié, alors il a le droit d’être médecin. Tel autre est aussi initié, alors il a le droit d’administrer et gérer les affaires sociales et politiques du pays. Et moi comme j’ai raté mon initiation, alors je ne peux plus être rien d’autre que leur serviteur. Mais moi aussi je veux décider. Je veux aussi commander et diriger. »

Il a suffi de ce simple homme obstiné et têtu qui a décidé de gérer son village lui-même, même s’il ne savait pas comment il devait le faire puisqu’il ne savait pas connaître par perception les besoins véritables des autres âmes.

Et c’est pour cela que seuls ceux qui étaient dûment initiés dans le temple qui avaient le droit et l’accès aux postes principaux de l’éducation, de la société, de la médecine, de la politique, etc. Et même de la science et de la recherche scientifique.

Cela pouvait ressembler à un système, mais en fait cela n’était pas un système. Et de toute manière vous avez repris le même système, car vous ne donnez la plupart du temps (bien que des fois il y ait des exceptions), mais vous ne donnez pas des responsabilités qu’à ceux qui ont étudié pour pouvoir assumer ces responsabilités. N’est pas ?

Donc en vérité vous reconnaissez la valeur de ce système.

Mais, mais, mais…

Mais voilà qu’il y a eu ce frère dont le nom commence d’ailleurs par « An… ». Mais je ne vous dirais pas la suite de son nom car vous le répèteriez et vous en feriez un sujet de reproche ou de moquerie, et vous consolideriez encore une forme de pensée et vous créeriez de nouveau quelque chose autour de ça.

Il s’appelait An... quelque chose, et il était le plus orgueilleux.

Ô bien sur cela nous le savions, le risque était certain, et on a bien essayé de le limiter d’une manière ou d’une autre. Et quand je dis « on », cela ne veut pas dire que je faisais partie de l’équipe. Absolument pas. Simplement à un moment donné on ne peut pas mettre un de nos frères dans le boucher. Cela nous est impossible parce que nous connaissons trop la vie. Nous connaissons trop ce qu’est la vie et nous ne pouvons pas tuer, car c’est ce qu’il aurait fallu faire.

Mais nous ne pouvons pas tuer, nous ne pouvons qu’accélérer certains processus pour que l’homme en arrive à sa propre mort, soit par la main des autres, soit par les circonstances, soit par son propre suicide. Mais nous ne pouvons pas tuer de par notre propre projet et notre propre initiative.

Mais voilà que comme cela correspondait à une époque où les âges ayant passé et la planète se faisant de plus en plus des voiles dans l’atmosphère, et l’homme intégrant de plus en plus une personnalité qui est nécessaire pour les expériences, mais qui donnait au même temps sujet pour des rêveries et des fausses interprétations.

Voilà que cet homme a réussi à séduire, séduire, séduire…

Séduire et constituer une véritable armée. Et c’est là que l’Atlante a commencé à tuer l’Atlante, que le frère a commencé à tuer le frère, que la sœur a tué la sœur, et le commerçant a tué l’autre commerçant, et les hommes ont tué leur roi.

Et quand les rois ont commencé à être tués, les rois ne sont plus revenus. Ils se sont dit en grand conseil, en grande réunion, avec tout ce vous appelez aujourd’hui : la Hiérarchie.

« Il est temps de nous retrancher légèrement. Ô pas très loin. Ne quittons pas la Terre. Et nous ne nous vengerons pas parce que nous ne les voulons pas aux humains. Simplement en ce moment, cela ne sert à rien ni d’être incarné ni de se faire tuer. Alors reculons juste un petit peu pour qu’ils ne nous voient plus, de façon à ce que l’on puisse continuer à travailler quand même, mais d’une manière plus occulte pour que les hommes ne puissent pas effectuer des ripostes et empêcher notre travail pour les faire évoluer. »


Et c’est là que toute la Hiérarchie, tous les rois, tous les grands initiés, tous les anges ont commencé à disparaître de la vue des hommes. Chose qu’autrefois ne se faisait pas car les membres de la Hiérarchie vivaient de manière publique avec les hommes. Mais voilà que la cohabitation étant devenue inhospitalière, il ne resta plus à la Hiérarchie que de vivre en secret des hommes.

D’où maintenant votre plainte :

« Mais si Dieu existait, on le verrait !  Et pourquoi si je prie à tel Maître, il ne vient jamais ?  On parle beaucoup d’eux mais jamais ils ne se montrent. Pourquoi ?  Pourquoi ?  Pourquoi ? »

Eh bien, c’est dû pour les raisons que je viens de vous mentionner. Parce qu’après l’obscurcissement qu’a eu l’humanité et qui a commencé à l’époque de l’Atlantide, les membres de la Hiérarchie divine se sont occultés de la vue des hommes, et ce n’est que peu à peu, et à mesure que l’humanité commencera à s’éveiller à nouveau vers la spiritualité, que la Hiérarchie à nouveau se montrera progressivement aux hommes.

Et ceci est dû, non pas parce qu’ils manquent de courage et qu’ils se protègent. Non, ils le font parce que leur mort ne servirait de rien, et c’est pour cela qu’ils ne sortent qu’au moment de certaines crises de conscience où alors là oui ils acceptent et ils risquent la mort et même les morts plus cruelles que les hommes puissent leur réserver (comme par exemple la crucifixion de Jésus) parce qu’à ce moment-là, leur mort sert à l’évolution des humains, mais en dehors de ces cas particuliers, cela ne sert à rien.

Alors bien sûr il y a ceux qui ayant connu la vérité et la lumière à une époque relativement jeune de leur vie, ils continuent d’exister sur la Terre et à vivre sur la Terre dans leurs corps physiques, et ceux-ci tu peux les croiser, mais ils ne te révéleront pas leur véritable identité. Il n’y a que si tu as le cœur suffisamment pur que tu peux les reconnaître.

Sinon ils sont à côté de toi, assis dans le bus, ou le train, ou au restaurant, et puis tu ne sens rien, tu ne vois rien, tu ne reconnais rien. Parce qu’étant donné que leur mort à ce moment ne servirait à rien, alors ils ne se montrent pas étant donné que chaque fois qu’ils se montrent, ils finissent par être pourchassés et être tués par les hommes. »
(6.06.93)





LES ATLANTES CONNAISSAIENT LE PLAN DIVIN

« Ces rois-là fonctionnaient, non pas par domination, par obédience, ou par discipline, mais ils fonctionnaient par les pouvoirs de l’Ordre, ce qui est complètement différent.

Les pouvoirs de l’Ordre sont des énergies, des lois. L’Ordre c’est ce que d’autres appelleraient « le plan divin ».

Je connais la cause du monde, je connais la cause de la Terre, je connais la raison de son existence et de sa venue à la vie, de sa venue dans l’Univers, je connais la direction. Je sais ce que son humanité et tous ses règnes doivent accomplir et pourquoi. Et donc je maintiens cette direction.

Les rois de l’Atlantide ne faisaient régner que ce plan-là, que cette connaissance-là. De la raison de la vie et du pourquoi de la vie, c’est-à-dire le service.

Et observe dans quelle confusion tu te trouves aujourd’hui parce que même si tu es spirituel, tu n’arrêtes pas de nous demander :

« Mais quel est le plan et quel est le plan que je dois suivre ?  Doit être mon propre plan, ou doit être le plan des hommes, ou le plan de la Terre, ou le plan de Dieu ? »

À l’époque de l’Atlantide le plan était connu par tout le monde au point que c’était même un sujet de causerie quotidienne, tandis qu’aujourd’hui les gens ne parlent plus que de ce qu’a fait son voisin ou son artiste préféré.

Tandis qu’à ces époques-là, on se demandait comment le mieux servir l’évolution par exemple de tel animal, par perception extrasensorielle ou par observation purement scientifique.

Et en mettant un certain nombre d’animaux dans tel genre de situation ou dans tel endroit de la planète, on voyait de quelle manière ils avaient évolué et ce qui servait le mieux pour leur évolution suivant leur rayon et leur type de conscience, et surtout le résultat qui était attendu d’eux.

Et de la même manière cela se passait pour les végétaux.

Tout était veillé et non seulement on mettait un guide pour tout ce qu’avait vie, mais il en était aussi le jardinier, l’illuminateur, et aujourd’hui tu ne sais même plus te guider toi-même. Mais quand je te reproche ces choses, ce n’est d’abord pas un véritable reproche, mais en plus ce n’est pas la moquerie que tu soupçonnes.

On est arrivé à la situation actuelle à cause d’un moment de crise, à cause d’un moment de rébellion totale contre tout ce qui vous semblait être autorité.

Alors tu pourrais me rétorquer :

« Mais depuis le temps que cela s’est passé, depuis le temps de cette grande rébellion. Est-ce que l’on n’aurait pas pu faire revenir les choses dans l’ordre ? »

Mais oui, mais cela a été tenté plusieurs fois.

Crois-tu que les grandes âmes de ce monde n’ont pas essayé ?

En chaque point du globe cela a été tenté, et chaque fois, systématiquement, cela a été détruit. Parce que cette idée qui était né chez « An… » était devenue une habitude chez tous les hommes et ils répétaient le même processus.

Et cela va se passer encore la prochaine fois, car même si tu attends la lumière, et même si tu ne cesses pas de réclamer le retour du Christ (comme s’il était parti, n’est pas). Malgré que tu n’arrêtes pas de réclamer une manifestation de la Hiérarchie, du Christ, de Dieu.

Au moment où cette manifestation va se révéler, tu vas la refuser. Et c’est pour cela que nous parlons. Ce n’est pas pour autre chose. Ce n’est même pas véritablement pour t’aider à identifier tous les phénomènes qui seront dus au faux dieu et pour que tu t’en protèges. C’est plutôt pour que tu puisses dire oui à la lumière qui vient.


Donc, quand ces Maîtres sont venus, ils ont établi un Ordre. Cependant ils n’attendaient pas que cet Ordre soit éternel et se perpétuerait à travers les générations. Ils savaient très bien que cela changerait et que cela devait changer pour servir des expériences différentes. Simplement la forme subjacente devait rester et c’est ce que l’homme a renié.

L’homme renie systématiquement le plus lumineux que lui. Et de là lui est venue l’habitude assez systématique de renier le guide (alors qu’il l’appelle sans arrêt), et aussi de renier le Maître (alors qu’il l’appelle aussi sans arrêt), et de crucifier, de pendre ou d’empoisonner tout Messie qui vient (alors qu’il le réclame aussi sans arrêt).

C’est une triste habitude qu’ont les humains…

Au point que si l’on imaginait une autre planète avec une humanité un peu plus disciplinée que la vôtre, on verrait les mêmes problèmes et les mêmes crises psychologiques, mais sans cette obstination à refuser celui qui parle, et celui qui parle de la lumière notamment.

Ça c’est un entêtement spécialement terrestre et si l’on peut parler d’un certain point de crise, on devrait noter celui-là. Et c’est même un risque d’échec pour la plupart des personnes qui ne sont pas véritablement dans le chemin du disciple et qui n’ont pas encore fait un vrai choix.

Parce qu’ils peuvent comme cela accumuler une série d’incarnations absolument pas nécessaires, simplement parce qu’ils sont dans cette attitude du refus, du refus, du refus, etc.

Et à ces personnes je leur dis :

« Essaye juste pour voir. Juste pour voir au moins. Comme quelqu’un dans un laboratoire, juste pour voir. Et après tu décideras. Mais ne refuse pas systématiquement. Ne commet pas cette même erreur de l’Atlantide de systématiquement tout le temps refuser. »

»

(Conférence du 6.06.93)




OBSERVATION

Les autres informations que Pastor a données sur les Atlantes vous pouvez les lire dans las articles suivants :

(Après je vais les mettre)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire