J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LA MÊME ÉNERGIE QUI DONNE LA VIE AU CORPS, LE TUE AUSSI





ON A BESOIN DE DORMIR POUR EXCÈS DE VITALITÉ 

L'explication habituelle de la nécessité de dormir est parce que le corps physique, après une période d'activité s’épuisent ses réserves d’énergie et avec le repos il se recharge.

L'explication ésotérique est complètement opposée.

Oui, le corps est fatigué, mais pas pour le manque d'énergie, mais au contraire, par une surabondance de vitalité pranique qui s'est accumulée pendant la période d'éveil. Le sommeil sert à se débarrasser de l'excès et de rétablir l'équilibre de retour dans le corps.

Si cet ajustement périodique ne se produit pas, le flux de la vie finirait par tuer le corps physique. Et en fait, c’est ce qu'avec le temps et l'usure du corps finit par faire.


(Oui je sais ce que vous pensez. J'ai eu la même réaction dans un premier temps. C'est absurde, mais plus je pense et plus je conclus que ça doit être vrai...)




Imaginez une résistance électrique, comme un chauffe-eau. Lorsqu’on le branche et le courant électrique le traverse, il se chauffe. Au bout d’un temps il faut le déconnecter, sinon il va se surchauffer et fondre. Après une période de repos qu’il s’est refroidit, on peut à nouveau le reconnecter. Avec le temps et l'usure il va un jour finir par se décomposer.


Blavatsky dit quelque chose de très intéressant à cet égard :

« Demandez à un bon clairvoyant de vous décrire l'aura d'une personne qui vient de se réveiller et d'une autre un peu avant d’aller se coucher. La première sera baignée des vibrations rythmiques des flux de la vie de couleurs doré, bleu et rose; ce sont les ondes électriques de la vie.
La seconde se voit comme si elle était au milieu d'une ton doré-orangé composé d'atomes tournant avec une incroyable rapidité spasmodique, indiquant que la personne commence à être trop fortement saturée par la vie
»
(Mémoires de la loge Blavatsky)


Le Nahual Don Juan (voir Castaneda) enseigne un concept similaire. Le décrit comme
des forces de l'Aigle responsables de distribuer la vie et en même temps l'emporter.


Coïncidence ? Cet aspect nous le voyons aussi au niveau physique avec l'oxygène. D'une part, il nous est indispensable pour les réactions métaboliques dans le corps, autrement dit vital pour la vie. Mais d'autre part il provoque dégénérescence des cellules avec les radicaux libres.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire