UNE ÂME PEUT ÊTRE EMPÊCHÉE DE RÉINCARNER POUR DES RAISONS DE SÉCURITÉ



Ce cas particulier a été mentionné par Maître Pastor :

« Pour nous c’est un grand souci d’à chaque fois, à chaque génération, devoir tout considérer.

Et on se demande :

Est-ce qu’il faut révéler ou occulter cette information ?

Est-ce que cela va produire du bonheur ou bien au contraire cela va produire du malheur ?

Est-ce qu’on se débrouille pour empêcher l’accès à ceci ou à cela de façon à ce que les humains ne fassent pas une déviation ou une image, et qu’ils ne finissent pas par s’abimer avec cela ?


Vous croyez que c’est marrant pour nous là-haut de devoir toujours comme cela soupeser la situation et de devoir tout le temps cacher de choses ?

Pas du tout !

Et d’autant plus que les hommes sont inventifs, et il y a des hommes avec une volonté énorme qui trouvent les moyens de creuser dans les mystères de la planète et aussi de creuser dans les différents plans invisibles à travers des voyages subtils. Et ils trouvent des choses, alors que nous nous étions efforcés de maintenir pour le moment ses choses cachées.

Et quand cela explose, eh bien il faut faire avec.

Et alors-là, il faut vite créer un escadron d’Adeptes pour qu’ils aillent surveiller l’impact de cette nouvelle information qui a été diffusée. À fin de diriger l’énergie qui s’est déclenché à cause de cette nouvelle information.

Et c’est vrai que des fois cela aboutit à un grand bonheur, mais souvent cela produit plutôt un grand risque et parfois même cela aboutit à un grand malheur.

Et c’est pour cela que parfois nous sommes même obligés d’empêcher à une âme de s’incarner parce qu’elle livrerait trop de secrets que nous ne voulons pas pour une certaine époque qu’ils soient dévoilés.

Et ce n’est pas plaisant ni pour nous ni pour cette âme de devoir faire cela.

Alors surement certains d’entre vous allez me dire :

Mais comment est-ce que l’on peut empêcher à une âme de réincarner ?

Eh bien oui cela se peut.

Mais je dois vous avouer que ce n’est pas facile, au point qu’il faut s’y mettre à plusieurs, et il faut surtout discuter avec l’âme en question et lui faire comprendre la situation. Et si l’âme est suffisamment compressive, elle va accepter d’accomplir ce sacrifice.

Et je dis ce sacrifice, car croyez-moi que ce n’est pas agréable pour elle de stopper sa réincarnation.

Imaginez pour un instant la souffrance que va ressentir cette âme, puis qu’en elle est né le rythme pour une nouvelle réincarnation parce que des nécessités sont en elle, et ces nécessités déclenchent les convulsions pour une nouvelle naissance sur la Terre, exactement comme a bout de son cycle de gestation, le fœtus ressent des convulsions qui l’amèneront à sortir du ventre de sa mère.

Eh bien, de la même manière pour cette âme, les convulsions, les rythmes réincarnateurs cosmiques ont lieu en elle et c’est pour cela qu’elle commence à descendre pour réincarner sur la Terre. Mais voilà que nous devons l’arrêter et lui dire :

« Écoute chère âme,

La situation sur la Terre ha changé depuis ta dernière réincarnation, et il ne faudrait pas que pour l’heure, les humains apprennent ce que tu connais. Donc, à moins que tu n’acceptes une incarnation de complète isolation où tu serais un ascète perdu au fin fond d’une montagne, nous sommes obligés de te demander de t’arrêter ici dans ce plan subtil, et nous t’accueillons parmi nous et nous t’offrons notre temple. Mais tu ne dois pas aller plus loin. »


Et après nous avoir écouté, cette âme-là pendant un instant se recueille pour prendre connaissance de la vélocité de ses énergies, car il ne s’agit pas simplement pour elle de dire oui ou de dire non. Mais aussi de savoir si la rapidité et l’oscillation de ses vibrations, si cette rapidité permettra un frein ou non.

Et si l’âme voit que la rapidité est trop grande, elle sait qu’elle ne pourra pas retenir la découverte, pas retenir l’énergie. Et alors elle préfère rester sur le plan éthérique où nous la retenons.

Et ce n’est pas facile de retenir une âme.

Il faut lui donner des points d’ancrage car sa destination finale c’était le corps physique. Alors il faut lui donner des moyens de pouvoir s’ancrer dans le plan éthérique, parce que sinon les forces de la réincarnation la pousseraient jusque dans la matière, jusqu’au plan physique.

Et généralement on lui donne comme points d’ancrage des symboles qui représenteront pour un certain temps une forme de matière pour cette âme.

Ces symboles d’ailleurs deviennent très vivants à ce moment-là, et cette âme peut (si elle le veut) travailler d’une autre manière pour son évolution pendant son séjour dans notre temple.

Puis, pour repartir vers les plans supérieurs d’existence c’est très simple. En tout cas c’est beaucoup plus simple que ce qu’il a fallu faire pour la retenir. Il suffit simplement de ressentir le rythme et cette âme remonte, mais elle ne remontera pas au point d’où elle est venue, car elle n’a pas pu descendre jusqu’en bas, jusqu’au plan physique.

Elle restera dans un plan intermédiaire et moins longtemps que ce qu’elle aurait pu rester si elle avait descendu jusqu’au plan physique. Et en restant moins longtemps, elle peut à ce moment-là redescendre dans la matière.

Entre-temps généralement, les changements nécessaires sur la Terre ont été effectués, et c’est ainsi que ces âmes peuvent enfin se mettre à livrer ce qu’elles doivent livrer.

Mais quelquefois des individus que l’on ne pourrait pas soupçonner, passent à travers las mails de filet de notre vigilance, et durant leur vie physique (s’ils sont suffisamment forts et volontaires), ils vont découvrir des choses qu’ils vont diffuser.

Et comme je vous l’ai dit auparavant, des fois ces découvertes font du bien, mais généralement elles font du mal, et c’est pour cela que l’on ne voulait pas qu’elles soient encore découvertes à ce moment-là.

Cependant il ne faut penser qu’à cause du fait que nous essayons de faire au mieux possible pour votre évolution et pour votre épanouissement. Il ne faut pas penser que vous êtes protégés par une sorte de couveuse qui s’appellerait Shambala (c’est-à-dire la Hiérarchie planétaire).

Et que les humains comme des œufs bien surveillés peuvent tranquillement éclore en petits poussins, puis tranquillement devenirs de poulets, et finalement devenir des grands coqs en toute tranquillité.

Non

Il ne faut pas penser ainsi parce que finalement vous êtes l’arbitre principal de votre évolution et vous êtes vous-mêmes qui décidez du chemin que vous voulez prendre dans cette évolution.

Tandis que nous, nous simplement essayons de vous guider, mais nous ne pouvons pas vous obliger à agir contre votre volonté. »

(Conférence du 26.10.91)





OBSERVATION

Je soupçonne qu'un exemple de ces informations que les Maîtres ne voulaient pas que se diffusent dans la société a été la pratique du spiritisme, que si bien a toujours existé, au XIXe siècle eut une grande résurgence en Occident.

Et l'une des missions de Blavatsky (qui fut la messagère des Maîtres pour le XIXe siècle) fut justement de contenir les mauvais effets que pouvait produire la popularité qu’était en train d’avoir le spiritisme à ce moment-là.

Et à cet égard, elle a dit:

« J'ai été envoyé par ma Loge pour défendre la vérité du spiritualisme moderne, et c'est mon devoir le plus sacré de révéler ce que le véritable spiritualisme est et de démasquer ce qu’il n'est pas.

Il m'a été ordonné de faire savoir aux gens que les phénomènes spiritistes sans l’éthique et la philosophie nécessaires sont trompeurs et dangereux.

Et plus je vois les séances de médiumnité, et plus je me rends compte clairement à quel point le spiritisme aveugle est dangereux pour l'humanité, car plus ces séances sont pratiquées et plus elles propagent l'épidémie de la nécromancie et ses nauséabonds fluides magnétiques autour du monde.

Souvent, j’ai regardé avec horreur et dégoût, comme une ombre réanimée de cette classe, se séparait du médium et prenait l'identité d’un familier, ce qui produisait que le client reste tout ébahi.

Mais si seulement ils savaient la vérité!

S'ils avaient vu ce que j'ai vu et comme ces créatures difformes et monstrueuses souvent se précipitaient sur la personne pour postérieurement disparaître lentement à l'intérieur de son corps comme si elle avait été absorbée par tous ces pores. »
(Extraits de ses écrits)


Nous voyons donc que le spiritisme pratiqué sans une rigoureuse spiritualité devient de la nécromancie qui attire les entités obscures de l'astral vers le monde physique. Et si ce spiritisme de mauvaise qualité s'était répandu massivement dans la société, las conséquences pour l'humanité auraient été très graves.

Heureusement au fil du temps, l'intérêt que les gens avaient pour le spiritisme s’est réduit (et je soupçonne que les Maîtres ont été derrière de cette réduction d’intérêt) et bien que le spiritisme soit encore pratiqué, celui-ci se fait d’une manière plus marginale.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire