J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LE CHEMIN DU CŒUR ET LE CHEMIN DE LA TÊTE



Question : II existe généralement deux types de communautés spirituelles, celles où l’accent est placé sur l’amour, mais où il manque la connaissance, et celles où l’accent est placé sur la connaissance, mais elles sont souvent dépourvues d’amour. Comment faire passer la qualité de l’une dans l’autre et vice-versa ?

Votre intérêt porté sur cette question, demande à ce que l’on parle de l’évolution spirituelle, car s’il est reconnu qu’existent plusieurs voies de développement et que ces différentes voies peuvent se classifier en deux grands groupes : le chemin du cœur et le chemin de la tête, il ne faut pas pour autant croire que le chemin qui mène vers le divin ou si vous préférez qui mène à Dieu, pour ceux qui préfèrent ce terme, soit divisé.

Ceux qui suivent le chemin de la tête, c’est-à-dire qu’ils se canalisent à travers le mental, ne sont pas forcément des gens qui vont être incapables d’intuition ou d’amour. Ce sont des gens qui ont plutôt des affinités avec ce que l’on pourrait appeler le mental divin, la loi divine. Tandis que ceux qui suivent le chemin du cœur, c’est-à-dire qu’ils se canalisent à travers l’affection sont ceux qui ont une affinité avec l’amour divin, avec la substance divine.

L’être parfait est l’union des deux, car un jour ou l’autre, celui qui se canalise avec le mental devra rejoindre les régions du cœur, et celui qui se canalise avec le cœur devra rejoindre les régions de la tête, pour devenir un être total.

Mais avant qu’il y ait cette grande unité dans l’être, avant que les deux pôles soient réunis, il faut avoir la patience et la tolérance que les uns puissent être sur un plan mental et que les autres puissent être sur un plan d’expression complètement cardiaque. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas lui rappeler à celui qui est trop mental, qu’existe aussi l’amour, pour que cette connaissance ne soit pas stérile. Et à celui qui est trop amour, lui rappeler qu’existe aussi la tête pour que cet amour soit juste, pour que cet amour ait du discernement.

On attendant d’atteindre ce haut degré évolutif où l’humain devient un être complet et parfait, on ne peut pas empêcher la grande séparation entre ces personnes et leur existence. Il faut simplement laisser aller les initiations, les incarnations, pour que chacun dans sa différence arrive à découvrir la même unité. Et même à l’intérieur de l’unité qu’est l’esprit, il existe toujours les différences. Même le jour où chacun se découvre comme étant du même esprit, de la même unité, de la même divinité, etc., il existe quand même encore une différence, c’est la différence des rayons.

Pastor (Guide spirituel, 15.05.88)

Voir aussi :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire