J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LE BÉBÉ GARDE L’AURA DE SA RÉINCARNATION PRÉCÉDENTE



La maman traditionnelle que l’on trouve sur la terre et qui fait la moue avec son bébé, qui tord les mots et leur prononciation en pensant se mettre à la portée du bébé, inconsciemment abêtit son enfant parce qu’elle congestionne l’entité qui est venue, qui est beaucoup plus consciente d’être une entité lorsqu’elle est encore un bébé, que lorsqu’elle devient un enfant adolescent et qu’il y a une descente totale dans ses corps inférieurs jusqu’au niveau psychologique. (Voir caractéristiques corps subtils)

Quand l’être humain est encore un bébé, il n’a pas de psychologie. Il a besoin de boire, de manger, d’être lavé. Le fait qu’il n’ait pas encore de psychologie existante (voir qu’est-ce la personnalité ?), lui permet d’être l’entité précédemment désincarnée. C’est-à-dire que lorsque vous avez un bébé entre les bras, vous n’avez pas seulement un joli bébé dans les bras, vous avez aussi un désincarné qui vous regarde dans la profondeur des yeux.

Les yeux du bébé sont parfois terrifiants, surprenants, c’est à cause de cela. Il n’est pas encore entré dans la psychologie que procure le corps, il reste lui-même. Si vous étiez clairvoyants, vous verriez qu’autour de l’enfant il n’y a pas l’aura d’un bébé, vous verriez le visage de l’homme qui est mort, qui avait quatre-vingts ans et qui était un vrai sage, ou vous verriez la femme de soixante-dix ans qui est décédée. Vous verriez la trace de son précédant corps, parce que c’est dans cette image qu’il est descendu. (Ceci du aux skandhas)

Puis avec le temps, petit à petit, les lois et les énergies faisant leur œuvre, l’individu s’identifie de plus en plus avec son nouvel instrument. C’est à ce moment que l’enfant va essayer de prendre le monde et de s’approcher du monde.

Dès qu’il va commencer à dire « je » et à manifester une personnalité, vous pouvez être sûr que l’enfant est réellement devenu un enfant. À ce moment oui, vous devez vous mettre à son niveau, vous devez faire en sorte que les mots utilisés, les idées utilisées correspondent à son degré d’entendement. Mais tant qu’il est un bébé, vous devez être conscient que vous avez à faire avec un adulte, et vous devez lui parler en tant qu’adulte, et lui dire tout ce qui se passe sur la terre, tout ce qu’il peut faire, lui parler de la science des nombres, des astres, ou de la science de la musique, des livres.

Vous devez lui parler de toutes ces choses, son cerveau enregistre trois fois plus vite et surtout, l’entité qui ne s’est pas encore identifiée avec le cerveau physique de l’enfant, a les oreilles ouvertes à vos paroles. Il emmagasine pour que les vérités que vous lui dites soient des réalités conscientes, et dans les méandres de sa vie, ces réalités seront acceptées, parce qu’il les aura reconnues.

Par exemple, lorsque vous parlez à la conscience d’un adolescent et que vous essayez de lui faire admettre la loi de la réincarnation, vous vous heurtez à son degré initiatique, à sa jeunesse, à sa capacité de comprendre et d’abstraire. Si vous lui en parlez lorsqu’il est un bébé, il les admet et il les accepte, et lorsque vous lui en parlez une fois qu’il est adolescent, ayant déjà accepté, pour lui, vous ne faites que dire une vérité. C’est comme si vous tiriez un voile et il accepte de voir.

Pastor (guide spirituel, 08-11-87)


Dans une autre conférence, Pastor a aussi traité le thème :

« Contrairement à ce que pensent les gens, le bébé n'est pas un petit être semi-conscient. L’enfant est hyper conscient du monde. Il vous connaît, il sait exactement qui vous êtes. Il ne peut pas parler parce que son corps est tellement neuf qu’il a besoin d’apprendre la pratique physique, mais avec tout ce que son esprit peut percevoir, il n’a pas besoin de quoi que ce soit pour apprendre.

L’enfant, lorsqu’il naît, est hyper conscient, il se souvient même pour beaucoup de son incarnation précédente. C’est à force de s’enfoncer dans cette chair qui compose son corps, qu’il devient inconscient de ce qu’il est en tant que réincarné, inconscient de ses parents tels qu’il les voyait sur le plan de l’aura. Tant qu’il reste un peu au-dessus de la matière, alors c’est son esprit qui voit les choses, c’est son être subtil qui voit tout. Il connaît ses parents, il sait s’il va être aimé, s’il est déjà aimé ou pas. »  (18-04-85)

1 commentaire:

  1. Ça me parle beaucoup. Je viens d'avoir des jumelles identiques, elles auront bientôt 9 mois, lorsqu'elles étaient encore plus petite, je pouvais ressentir qu'elles étaient beaucoup plus vieille et sage que moi. Elles avaient beaucoup à m'apprendre comparé à ce que je savais. J'avais un profond respect pour elles. Mais depuis plusieurs mois je ne ressens plus ce senti, elles deviennent de plus en plus des enfants.

    RépondreSupprimer